Tops/flops : Roger, Svetlana, Dick et tous les autres

By  | 8 juin 2009 | Filed under: Actualité

Svetlana Kuznetsova (crédit Guillaume)Les Tops :

Roger Federer. Evidemment, pourrait-on dire. Il décroche son quatorzième titre en Grand Chelem dans cette enceinte de Roland-Garros qui s’était toujours refusée à lui. Pete Sampras lui a d’ores et déjà donné rendez-vous : si le Suisse est en finale à Wimbledon, l’Américain sera là pour le voir le dépasser au palmarès des champions les plus titrés.

[Voir aussi ‘Dans la légende’]

 

Svetlana Kuznetsova. On avait fini par la considérer comme la ‘serial loseuse’ de la WTA. Une joueuse au tennis épatant, la plus complète certainement derrière Justine Hénin, mais un mental en papier mâché. Résultat : depuis un US Open gagné dans l’élan d’insouciance de la jeunesse, elle avait toujours calé. En finale de Roland-Garros, en finale de l’US Open, en finale de moult Tiers I… Rien à faire : la simple perspective de jouer une finale, fut-ce à Bali, la mettait dans tous ses états. Au point de présenter un triste ratio de 10 victoires en tournois pour 28 finales.

Et puis, cette année, elle est enfin parvenue à se faire violence. Après s’être tirée des griffes de la combative Serena Williams en quarts de finale, elle a ensuite donné l’impression de contrôler. Contrôler Samantha Stosur, même quand celle-ci remporta la seconde manche au tie-break. Contrôler encore en finale, face à la N°1 mondiale Dinara Safina, sa grande rivale de jeunesse. Dans un match où l’on imaginait que les deux jeunes filles seraient anxieuses, Svetlana a remarquablement géré ses nerfs.

A l’opposé, Dinara Safina enregistre donc sa troisième défaite en finale de tournois du Grand Chelem lors de ces douze derniers mois. Pire, en trois finales, elle n’a pas gagné le moindre set, et donne toujours la sensation de ne pas maîtriser son anxiété lors de ces évènements. Alors qu’elle assumait avec brio son rang de n°1 à la WTA depuis qu’elle l’a conquis, il y a près de deux mois, l’ampleur de l’évènement fut trop grand ce samedi. Au point que Svetlana n’a pas voulu célébrer trop bruyamment son succès. Décidément, rien n’est jamais simple chez les Safin…

 

Le couple Robin Soderling – Samantha Stosur. Personne ne les attendait là, tant ils ne sont pas spécialistes de la terre battue. Mais, sur une surface ocre grillée par le soleil, ils s’en sont donnés à cœur joie : le Suédois a réalisé un exploit unique en éliminant David Ferrer, Nikolaï Davydenko, Fernando Gonzalez et surtout l’ogre de la terre battue, Rafael Nadal. La performance est telle que Bjorn Borg en personne s’est fendu d’un texto pour le féliciter et le remercier d’avoir sauvé son record de quatre victoires consécutives. Sa présence en finale était une première pour la Suède depuis 2000, représentée alors par celui qui est maintenant son entraîneur : Magnus Norman.

Samantha Stosur a quant à elle battu Schiavone et Dementieva, avant de donner du fil à retordre à Svetlana Kuznetsova en demi-finales. Il s’agit de la première Australienne en demi-finales Porte d’Auteuil depuis Nicole Provis, en 1988. Pour ces deux-la, l’aventure fut belle. Le plus dur va maintenant commencer : confirmer.

 

Dick Norman. Le double mètre Belge aura donc attendu ses 38 ans pour exploser. Il y a 13 ans, il se révélait au grand public en éliminant Stefan Edberg à Wimbledon avant de perdre en huitièmes contre Boris Becker. Et puis plus rien, ou pas grand-chose. Un excellent joueur de Challenger, pilier du TC Melun en Interclubs. L’an dernier, il pense un temps prendre sa retraite, mais décide finalement de tenter sa chance en double. Pari gagné : après avoir gagné le titre à Johannesbourg cette année, il s’est invité en finale de Roland-Garros, associé à Wesley Moodie. Peut-être qu’avec ça il ne sera plus seulement pour les Belges « l’homme qui a battu Edberg à Wimbledon ».

Un « top » également à l’un des ses vainqueurs en finale, Leander Paes. Agé de 35 ans, l’Indien avait déjà remporté le tournoi. C’était il y a dix ans, associé à son compatriote Bhupathi.

 

Juan Martin Del Potro. Il fallait bien qu’il remise un jour au placard son trop grand respect pour Roger Federer. Il l’a fait au meilleur des moments, en demi-finales de Roland-Garros. Pour autant, il ne put franchir l’obstacle, cédant face à la grande expérience du Suisse des matchs en cinq sets. Pas grave : il a frappé fort à la porte, et s’affirme comme un gros client pour la saison américaine qui s’annonce. Triste mais sport, il n’a pas hésité à souhaiter « bonne chance » à Federer pour la finale.

 

 

Les Flops :

Le tennis espagnol. Les médias espagnols les avaient surnommé l’Invincible armada. Jusqu’au bout de l’Histoire, ils ont eu raison. Car c’est bien un naufrage qu’a vécu le tennis ibérique lors de ce Roland-Garros. Le navire amiral Rafael Nadal torpillé, comme un anachronisme, par un descendant de Bjorn Borg. Son second Fernando Verdasco perdu corps et bien contre un Nikolaï Davydenko des grands jours. David Ferrer, Nicolas Almagro et Feliciano Lopez sombrés dès le début de la campagne. Il aura fallu le discret mais insubmersible Tommy Robredo pour sauver l’honneur de l’armada. Il faut remonter à 1996 pour trouver pire déroute espagnole Porte d’Auteuil.

 

Le tennis serbe. Il y douze mois, la Serbie était en fête : Ana Ivanovic gagnait Roland-Garros et empochait en bonus le dossard n°1 à la WTA. Jelena Jankovic et Novak Djokovic répondaient présents au stade des demi-finales, tandis que Nenad Zimonjic complétait le tableau d’honneur en s’invitant en finale du double, aux côtés de Daniel Nestor. Rien de tout cela en 2009. Si Zimonjic a encore atteint le dernier carré du double, ses compatriotes ont tous disparu sans gloire. Seule Ana Ivanovic, arrivée sans repères Porte d’Auteuil, peut tirer une certaine satisfaction de son parcours parisien.

 

Gael Monfils. Pour son comportement imbuvable lors de son huitième de finale contre Andy Roddick. Haranguant la foule, hurlant sa rage de vaincre, Monfils fut sur ce match l’illustration de ce que la frontière est ténue entre faire le show et favoriser une ambiance détestable. « Tu n’as pas besoin d’être arrogant avec moi », lui lança finalement Andy Roddick au début de troisième set de leur confrontation.

Sur ce même match, un « flop » à l’organisation de Roland-Garros, qui laissa la rencontre aller à son terme, alors qu’il faisait manifestement trop noir dès la fin du deuxième set. Si à 15-lovetennis nous étions mauvaises langues, nous écririons que cela ressemble beaucoup à un coup de pouce vis-à-vis du Français, pour qu’il ne rejoue pas à la veille de son choc annoncé contre Federer…

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

38 Responses to Tops/flops : Roger, Svetlana, Dick et tous les autres

  1. Fabien 8 juin 2009 at 9 h 16 min

    bonjour!

    Dis-donc Guillaume, quelle production! Ce n’est pas un peu éprouvant de porter ainsi le site sur tes épaules (et celle de Marie-Jo bien sûr)? Pas facile d’écrire un article dans la nuit alors que j’imagine on bosse le lendemain. Bravo pour ça donc.

    Ensuite par rapport à l’article, bien d’accord au niveau des pour. Je me demande toutefois ce qu’aurait donné Dokic, blessée alors qu’elle avait le match en main. Bon on ne saura jamais.

    Par contre, pas trop d’accord pour les contres, faire un sac de nationalités me semble peu judicieux et plutôt à même de jeter de l’huile sur le feu. On répète sans cesse que le tennis est un sport individuel et là paf on catégorise sans nuance. Je trouve que ça fait un peu revanche malhabile. Je me trompe peut-être.

    Ensuite Monfils. Je ne sais pas si le comportement d’un joueur à vraiment à faire dans un top et flop. On ne parle pas de niveau de jeu là, parce que niveau de jeu on ne peut que s’incliner, demi et quart en deux ans ce n’est quand même pas mal. Et franchement, même sans son attitude certes cavalière il aurait quand même facilement mis Roddick sous l’éteignoir. Je trouve qu’il a tout de même bien progressé hors du cours, cf ses interviews nettement moins melon.

    Bref, sinon, encore un fois bravo pour le site, longue vie à lui, en espérant qu’il prenne rapidement son indépendance loin de où vous savez.

    Il paraît que Federer a gagné hier, c’est vrai???? Cool.

    Ps: Il est où l’article sur la légende? Je dois être arrivé trop tôt!

    • Guillaume 8 juin 2009 at 9 h 42 min

      Salut !

      Sur les « contres » : j’y ai pensé. Mais que faire ? Modifier le contenu parce que 2 ou 3 *#! »*! vont y trouver un prétexte pour se friter ?

      Pour moi, la distinction par nation peut se faire quand on a des pays prolifiques en bons joueurs : France, Espagne, Serbie, Argentine… Il y a peu, ce sont nos nouveaux Mousquetaires que je regroupais le temps d’un tops/flops. Parce qu’ils vont quand même un peu ensemble.

      Pour l’Espagne, on parle de la meilleure nation de terre battue que l’on ait jamais connu. Un pays qui a toujours multiplié les champions. 1 seul Ibérique en quarts de RG, c’est rachitique pour eux… Surtout, l’élimination de Nadal montre ce que Rafa est l’arbre qui cache la forêt : alors qu’à une époque les Moya, Ferrero, Corretja, Costa… se tiraient la bourre, on voit qu’aujourd’hui si Nadal cale, ses compatriotes ne sont pas en mesure de palier cette défaillance.

      Idem pour les Serbes : leur tir groupé de 2008 était somptueux. En 2009 nettement moins.

      Aucune revanche là-dedans, rassures-toi : je vais partie de ces gens qui ont compris depuis longtemps que l’abondance de grands joueurs grandit forcément une époque. Sans Nadal, Fed eut été moins grand. Et vice-versa.
      Ne t’inquiète pas : si un jour Fed et Stan disparaissent au premier tour d’un tournoi, le tennis suisse aura aussi droit à son « flop » -)

      Pour Monfils, son attitude m’a horripilé. Oui, il était supérieur à Roddick. Ce qui rend encore plus inutile tout son cinéma.

      Ceci dit, je n’ai pas vocation à écrire tous les « tops-flops ». Dans l’idéal, ils changeront d’auteurs d’une semaine sur l’autre. N’hésites pas : si tu veux prendre ton tour dans les prochaines semaines, pas de problème !

  2. Antoine 8 juin 2009 at 9 h 44 min

    Dans les top, mis à part la performance de Roger, les autres meilleurs joueurs ont été Soderling et Del Potro. Ces deux là vont faire parler d’eux à l’avenir, surtout le dernier, plus jeune et qui doit sa défaite davantage à son inexpérience qu’à la supériorité de son adversaire du jour.

    Les deux gros flops sont les deux co-auteurs de la demie finale de Madrid qui se sont vus infliger la double peine: non seulement, aucun des deux n’a gagné à Madrid et tirés les marrons du feu pour Roger, mais ils ont fait de même à Roland Garros..C’est bien le tournoi le plus exigeant physiquement: si on n’est pas au top sur le plan physique, on ne peut espérer gagner le tournoi. Ils ont mal préparé ce tournoi, jouant trop tous les deux et sont arrivés émoussés mentalement et physiquement à Roland Garros. Ils ont sombré à vingt quatre heures d’intervalle, piteusement pour ce qui est de Djoko…Mais la défaite la plus marquante est celle de Rafa bien sûr…Nadal n’a pas atteint ce qui est toujours l’objectif principal de sa saison: gagner RG..Rafa risque d’ailleurs de payer triple car je serais très surpris qu’il parvienne à conserver son titre à Wimbledon..

    Pour ce qui est des flops, et même si l’organisation du Tournoi a été très bonne jusqu’à hier, on ne peut passer sous silence l’incident d’hier après midi..Apparemment, l’abruti qui a fait irruption sur le court voulait manifester son soutien au FC Barcelone..OK. Mais s’il avait été animé d’intentions plus agressives et planté un coup de couteau au Suisse ? Vous imaginiez les conséquences sportives et financières pour la FFT ? J’ai trouvé que la sécurité a été lamentable: non seulement, ils ont mis un moment avant de l’attraper mais il n’ont pas eu le réflexe de protéger d’abord les joueurs, et surtout le Suisse puisque le type s’est précipité vers lui…

  3. karim 8 juin 2009 at 10 h 10 min

    Guillaume qui produit plus qu’une usine chinoise, impressionnant. Toi je te soupçonne de te doper, on va te faire pisser dans l’éprouvette!

    Juste une remarque, Paes est peut-être Hindou (qui est une religion) mais certainement Indien (nationalité)!

    Tout à fait d’accord avec Antoine pour ce qui est de la sécurité, cet événement anodin est en fait un couac énorme qui aurait pu occasionner un immense scandale. Le type plante un coup de couteau à Roger et c’est terminé. RIEN ne l’empêchait de le faire, rien. Et la sécurité qui intervient une demi-heure plus tard. J’avais trouvé ça débile de mettre des grillages/filets autour du court comme certains tournois l’avaient fait après l’incident Seles (indoor notamment en Allemagne) mais finalement ça donne à réfléchir.

    Moi en tout cas je pense que JMDP et Gael seront les deux poisons de Rafa pour RG dans les prochaines années, surtout l’Argentin. Sans oublier Djoko quoi qu’on dise, qui m’avait vraiment impressionné sur l’ocre.

    Place au gazon. Je me prends à rêver d’un « vrai » gazon et d’une finale entre Roger et Rafa. Et remise en ordre des choses.

  4. Fabien 8 juin 2009 at 10 h 11 min

    @Guillaume
    Non, non, mais je me doutais bien que tu n’écrivais pas cela par esprit de revanche, je t’ai assez lu pour m’en rendre compte, simplement je pense que ça pourrait être interprété ainsi par quelques lombrics du cerveau et je préfèrerais que l’on n’en vienne pas aux mains. Après bien sûr, on ne va pas commencer à faire attention à tout ce que l’on écrit sous peine de rentrer dans une dynamique néfaste d’auto-censure.

    A propos des espagnols, ils ont globalement certes raté leur tournoi mais bon ça ne m’apparaît pas non plus comme une catastrophe, un quart et deux huitièmes quand même si je ne m’abuse. D’autant plus que pas mal d’espagnols, que l’on voudrait réduire à un jeu de terre battue sont finalement capables de briller ailleurs.
    Le seul que je ne comprends pas, c’est Verdasco, atomisé par ce cher Davydenko. il faudra qu’on m’explique.

    je ne fais pas partie des gens qui pensent que 15Lt est un « repaire » de fans aveugles du suisse, je suis au contraire trop heureux de pouvoir enfin trouver un lieu où l’on peut s’extasier sans retenue devant nos champions et échanger sur leurs exploits et leur technique sans que l’affect rentre trop en ligne de compte.

    Sinon, hahaha, merci pour l’invitation à participer à la rédaction du site, mais je suis loin d’avoir non seulement la qualité de plume de ceux qui rôdent par ici mais surtout leur connaissance et leur expertise du tennis!

    @Antoine
    je crois effectivement que la déroute de Nadal et Djokovic est vraiment dûe à une mauvaise gestion de leur calendrier. Certes Soderling a très très bien joué, mais Nadal me semblait quand même nettement en dessous de ce qu’il produit d’habitude.

    Et c’est ce qui est beau, constater qu’un champion n’est pas seulement une machine de guerre durant deux semaines mais un stratège capable de gérer son calendrier, ses entraînements, sa montée en puissance sur toute une saison, capable d’être prêt à l’instant « t » et de s’adapter aux conditons non seulement de jeu, mais extérieures au jeu.

    Bravo à Federer pour avoir su le faire. je ne doute pas que les autres apprendront également. Je ne serais pas surpris que l’année prochaine Nadal revienne plus fort, de façon plus ciblée sans doute, ayant enfin intégré la nécessité de gérer une campagne et non pas une simple bataille.

  5. Fabien 8 juin 2009 at 10 h 13 min

    Y… heu, Karim, tu es un indécrottable fan!

    remarque ça me plairait pas mal moi aussi, pour le simple accomplissement que ça représenterait.

  6. colin 8 juin 2009 at 10 h 52 min

    Bon c’est sûr que l’irruption sur le court du taré blaugrana fait un peu flipper, et du coup, « flopper » l’organisation du tournoi.

    A tout prendre, j’avais nettement préféré l’irruption, en lever de rideau de la finale de Wimbledon ’96, d’une streaker femelle de fort beau gabarit ma foi.

    Je me demande si, depuis l’épisode du coup de couteau à Monica Seles, les agents de sécurité ne sont pas surtout concentrés sur les phases de standby (aux changements de côtés), et moins sur le jeu lui-même (l’abruti d’hier est entré sur le court au milieu d’un jeu).

  7. Jean 8 juin 2009 at 11 h 35 min

    Au premier top il sera… 15-love, je ne peux commencer sans te féliciter, Guillaume (et Marie-Jo).

    Top aussi : un tournoi passionnant même si les 2 finales n’étaient pas des monuments de suspense. Ceci dit, outre un ensoleillement exceptionnel, j’ai entendu plusieurs joueurs et observateurs faire allusion à des balles plus rapides. J’ignore si elles ont réellement changé, les conditions semblaient proches du dur. Pas plus mal pour le spectacle, certainement, mais un peu étrange également de voir les conditions de jeu sans cesse modifiées dans le tennis. Accélérer la terre et ralentir l’herbe, ça sent l’uniformisation, même si je me garderai au final d’avoir un avis tranché sur la chose, qui nous évite peut être les enfilements d’aces et les matchs rallyes.

    Gros flop : l’attitude de Toni Nadal, lamentable à mon sens, la plus anti-sportive qui soit. Exacerber des supposées tensions communautaires, faire un chantage au racisme, est un jeu dangereux, heureusement qu’il ne coachait pas Krickstein celui-là…

    Safina, une vraie Lendlette qui n’a même pas besoin de tie-break pour craquer. Je n’ai pas beaucoup d’affection pour cette joueuse, je lui souhaite néanmoins de remporter au moins un GC. Un tournoi féminin quand même pas inoubliable, ah si, y’avait Sorana…

    Comme tous ici, la sécurité. Mettre des grillages autour des courts ? Peut-être, mais il est toujours décevant de voir que la conduite d’un seul abruti puisse conduire à prendre ce genre de mesures.

    • karim 8 juin 2009 at 13 h 47 min

      Safina? Tu es méchant, Lendl à côté c’est un grand marrant doublé d’un sacré farceur. Comme je l’ai dit, elle présente toutes les caractéristiques du vilain petit canard. Elle est la moche de la famille (quand on voit Marat) et certainement l’ancienne grosse en qui personne ne croyait. Alors elle s’est renfermée toute petite. Et n’arrive plus à ouvrir sa coquille, même devenus numéro 1. Elle devrait faire un truc un peu ouf qui la libérerait, un porno par exemple.

      • Kristian 8 juin 2009 at 14 h 06 min

        MDR. Je vais traduire ton post en russe et le mettre sur tous les forums locaux.

  8. MarieJo 8 juin 2009 at 14 h 49 min

    c’était dur de trouver des flops pour cette semaine, tant ce roland a été riche de surprises, et de performances inattendues.

    donc, on peut dire que pour le tennis serbe ou espagnol ce sont des demi-flops ;-) à une autre époque que celle de nadal ou djoko, on aurait trouvé ça bien sans plus, mention : peut mieux faire.

    @ karim qui se demandait ce que faisait dimitrov récement : il est aligné au queens, joue navarro pastor puis testera le monoceps de gilles simon ! si je te trouve un lien video , je le poste !!!

  9. benoit 8 juin 2009 at 21 h 29 min

    Moi je met en top la claque de Gachassin, ça m’a bien fait marrer ! =)

    En top aussi le match Safin/Ouana que je place dans les 5 matchs de cette quinzaine (avec les 2 demies et le Nadal/Soderling).

    Mes 2 derniers tops : la copine de Soderling, une bombe ! D’ailleurs elle est sur la photo de l’article sur Norman ! Et surtout Sorana Cirstea !

    Un flop, j’en vois que deux : les cris de Larcher de Brito face à Rezaï et Chamoulaud (même si je me marre bien avec lui).

  10. Alexis 8 juin 2009 at 21 h 46 min

    Pour les flops, évidemment la programmation et la diffusion des matches, faisant jouer de grands joueurs sur d’obscurs courts annexes, tandis que des purges (Clément, Bartoli…) nous étaient infligées; les incessantes coupures pub et passages people dans les vestiaires, avec la néanmoins sur-charmante Tatiana Golovin; les hurlements de certaines; la première balla à 111km/h de Safina sur la balle de match; le battage autour de la victoire de Tsonga sur Rochus-la-menace; le match consternant de Simon contre Hanescu…

    Pour les tops, Simon qui blessé finit quand même son match contre Hanescu; l’éclosion de DelPotro; la panoplie de Federer…

    • Guillaume 8 juin 2009 at 22 h 02 min

      C’est vrai pour Simon : très classe son attitude contre Hanescu. Aller jusqu’au bout et déclarer après le match : « même avant que je me blesse, il était plus fort que moi. Il méritait que je finisse ». Bravo à lui.

      Golovin… La godiche blonde dans toute sa splendeur. Aucun intérêt.

  11. Alexis 8 juin 2009 at 22 h 27 min

    Je trouve qu’elle avait une certaine fraîcheur, et qu’elle réagissait plutôt intelligemment aux perches à 2 balles que lui tendait l’autre empaffé sur le plateau. Tiens dans les flops aussi, un jour il a fait venir le sosie officiel de RF pour présenter la tenue complète à gagner chaque jour (comme celle de RN, mais qui voudrait de ce déguisement?); le pauvre gars se présente fait la potiche en attendant patiemment que le maître des lieux ait fini son blabla, et à la fin il se fait congédier par un ‘Allez, à la niche maintenant! » que j’ai trouvé très humiliant.
    Ces gars des TV (c’est vrai quand même, c’est france2) mais pour qui ils se prennent???

  12. Alexis 8 juin 2009 at 22 h 30 min

    Bon je dois préciser que avec mon pied dans le plâtre, j’ai regardé depuis mardi 26 l’intégralité de Roland Garros…

  13. karim 8 juin 2009 at 22 h 55 min

    Je propose qu’Alexis fasse systématiquement les flops sur les articles top/flop de la semaine, suis mort de rire.

  14. karim 8 juin 2009 at 22 h 57 min

    Golovin? Je l’ai trouvée sympa et surtout se prenant pas au sérieux. Fraîche est le mot. Mais j’espère qu’elle ne va pas en faire un métier. Qui se souvient de l’émission d’Edgard Grospiron sur C+? Le plus grand ratage de l’histoire du PAF.

    • Guillaume 9 juin 2009 at 9 h 18 min

      Moi, j’ai plutôt trouvé qu’elle n’apportait strictement rien. Elle ne parlait quasiment jamais et, quand elle l’ouvrait, c’était pour se réjouir que « l’adversaire d’Arnaud Clément soit blessé ». Gros blanc dans l’émission, même Luyat savait pas comment rebondir. Et Golo-Golo qui se reprend comme elle peut : « enfin… blessé ou pas, ce genre de victoire fait toujours du bien ». Tursunov, le blessé en question, appréciera.

      Et puis ce nid d’oiseau qu’elle portait sur la tête le jour de la finale… Non, c’est pas possible. Y’a des gens qui sont doués pour jouer des matchs de tennis, et d’autres qui le sont pour les commenter. Golovin fait partie de la 1ère catégorie, et devrait vraiment ressortir la raquette (parce que, à titre strictement personnel, je commence à me demander si elle a vraiment envie de revenir).

      A côté de ça, un qui s’y était essayé pendant sa convalescence et qui a des choses intéressantes à dire, c’est Grosjean. En plus, lui a compris qu’il n’est pas forcé de tout le temps parler, et que laisser du silence pendant les échanges n’est pas forcément nuisible.

  15. benoit 9 juin 2009 at 8 h 52 min

    Comme top aussi : L’imitation de Fed par Canteloup, c’était énorme ! J’ai mis du temps à comprendre =)

  16. Alexis 9 juin 2009 at 10 h 19 min

    Foin de Tatiana! C’est vrai que c’est un peu un non-sujet de discussion, je regrette de l’avoir mentionnée plus haut…

    Je crois que Noah s’était essayé au comentaire à Roland-Garros (?) jadis, c’était à la fois intéressant, pas verbeux pour un sou et super-drôle la plupart du temps.

    • Guillaume 9 juin 2009 at 10 h 29 min

      Mais non, rien de rien, ne regrette rien…

      Quasiment tous les joueurs ont tenté un jour ou l’autre l’expérience de consultant. C’est amusant d’essayer de déterminer lesquels ont réussi l’expérience, et lesquels ne sont définitivement pas faits pour ça.

      Les meilleurs consultants que j’ai entendu : Julien Boutter (le nec plus ultra), Arnaud Di Pasquale, Sébastien Grosjean (à confirmer sur du plus long terme), voire Pioline. Forget et Boetsch très bien, sauf quand il s’agit de commenter un match de Fed : trop de parti pris. Dominguez très bien également.

      Les pires : Leconte (ses prestations sur Direct8, une catastrophe) et Golovin, que j’ai vraiment trouvé cantonnée au rôle de « sois blonde et tais-toi ».

      • MarieJo 9 juin 2009 at 13 h 53 min

        veto absolu sur pioline, à remiser avec les ratages d’or du PAF pour sa prestation atroce en 2006 pour la finale de wimb

        forget ? cette année il nous a offert des vacances, il devrait inciter chamoulaud à faire pareil, quelle burne !

        leconte, a effectivement une syllabe de trop, mais au moins il évite la langue de bois, et au 3è degré on trouve ça drôle :)

  17. Alexis 9 juin 2009 at 10 h 26 min

    Oula, je relis mon post de hier 21h46, quand je parle de la panoplie de F, il s’agit bien sûr de sa panoplie tennistique et pas de sa tenue.

  18. Alexis 9 juin 2009 at 10 h 38 min

    Le problème est que je manque de références, je n’ai suivi le tennis que sur france télévision ou sur internet avec commentaires en espagnol, anglais voire macédonien. J’ai aussi des souvenirs de Loth et Duthu sur feu tf1, Cazals(pas sûr de son nom) à Wimbledon sur antenne 2 – bon stop ça frise la paléontologie là.
    Dans quel cadre Julien Boutter a-t-il été consultant?

  19. karim 9 juin 2009 at 10 h 42 min

    Le meilleur c’est Julien Bouter qui officie sur les M1000 sur Sport +. Il est tout simplement excellent.

    Je dois avouer que pour des raisons historico-nostalgiques le duo Loth/Drey était génial pour moi. Les « Et ppppppppan » de Loth quand un joueur mettait un pain sont restés dans ma mémoire.

  20. Alexis 9 juin 2009 at 10 h 48 min

    Merci pour la réponse. voilà pourquoi je ne l’ai jamais entendu.
    J’aimais beaucoup JPLoth mais nettement moins son acolyte qui ne remplissait que trop bien sa fonction de remplisseur d’ondes.

  21. Alexis 9 juin 2009 at 10 h 53 min

    Je crois qu’il faut que j’arrête de faire le malin avec ces formulations à la noix.

  22. Guillaume 9 juin 2009 at 11 h 02 min

    Boutter, c’est mister Sport+. Il a débuté en commentant le tournoi de Metz, dont il était (est toujours ? Benoît, on fait appel à tes lumières^^) l’un des organisateurs.

    Sport+ a dû rapidement comprendre qu’ils avaient déniché la perle rare, et maintenant il est sur le pont pour les Masters Series. De l’analyse, de l’humain, de l’humour… Rien à redire.

    • benoit 9 juin 2009 at 15 h 23 min

      Oui oui Boutter est toujours le directeur de l’Open de Moselle (du tournoi de Metz non mais ! =)

      Sinon moi j’aime bien Fred Viard sur les chaines du groupe canal pour sa franc parler, ainsi qu’Arnaud Dip, Boutter et Lionel Roux. Je supporte pas Olivier Jacquemin et Sebastien Heulot avec toutes c’est stats et ses « oui, et surtout… » m’enerve à la longue.

  23. Christian 9 juin 2009 at 13 h 42 min

    Drey ? Jamais pu l’encadrer; heureusement qu’il y avait Loth, déjà plus crédible, mais qui m’a un temps énervé avec sa germanophilie un peu trop voyante. C’est vrai, quoi, il se faisait dessus chaque fois que Becker entrait sur un court.

    Ion Tiriac, personne n’a cité ? Ses « Fulminante ! » à chaque fois qu’un gros coup droit blanchissait les lignes !

    Mais pour moi, le meilleur de tous reste Daniel Casal. Un vrai amour du jeu, des fous rires mémorables, et l’inventeur de cette comptine restée fameuse lors d’une interruption due à la pluie: « Il pleut il pleut Berger, rentre vite au vestiaire ! »

    J’arrête là, ça se voit que je suisu un vieux c…

  24. Alexis 9 juin 2009 at 16 h 17 min

    Mais oui! C’est ça : Daniel Casal! Je crois qu’à l’époque, en plus, on pouvait bien se focaliser sur ses commentaires vu que la balle était à la limite de l’indécelable…
    Des Borg Mcenroe que dans l’ignorance de la jeunesse je n’ai pu goûter à leur juste valeur. Leurs images entrevues sur youtube sont mes madeleines tennistiques.

    • Guillaume 9 juin 2009 at 16 h 25 min

      Si tu as la chance d’avoir ESPN, tu peux revoir ces vieux matchs. Pendant des années, je me suis forgé ma culture tennistique sur cette chaîne : Borg/Mc Wimb 80, Noah/Wilander RG 83, Courier/Edberg OA 93, Courier/Agassi RG 91, Wilander/Cash OA 88, Becker/Lendl OA 91, Agassi/Sampras US 90, Agassi/Connors US 89 (ou 88)… J’y ai même vu un historique Newcombe/Connors, finale de l’OA 1975 !

  25. Alexis 9 juin 2009 at 17 h 05 min

    Non pas d’ESPN, je dois me contenter des extraits sur youtube… Cela dit, Noah Wilander j’y étais (enfin devant la TV)!

  26. Cedric 10 juin 2009 at 12 h 12 min

    Merci pour cet article Guillaume,

    Une fois de plus concis et limpide.

    Mes tops :
    -les nouvelles balles !!! apparemment et c’est ce que j’ai lu de la bouche de Vilas. Elles ne favorisent pas les lifts ravageurs et permettent de retrouver un tennis plus perforant, tant mieux non ?!! Vilas dit même « Nadal est mort », ce qui en plus d’être exagéré est con et irrespectueux …

    -Soderling pour avoir raté une marche de son escalier qui mène à la cave, chez lui à stockholm, et s’être reçu sur son crâne d’oeuf … et de ce trauma, être devenu sympa, marrant, …et surtout avoir gagné la régularité qui lui a permis d’arriver en finale avec panache, en balayant la partie de tableau de loin la plus balèze.

    -Federer, pour nous avoir refait le coupe de l’USO 2009, victoire dans la douleur, épique, … avec de gros nuages et des sublimes éclaircies

    Del Potro, pour son jeu implacable, « inenrayable », …jusqu’à sa rencontre avec le Suisse. Mais un avenuir plus que radieux s’ouvre pour lui.

    Murray/ Corretja : belle association, qual plaisir de revoir le si classe Alex, …de beaux premiers fruits, malgré de réelles difficultés de l’Ecossais et des matchs difficiles, sauf contre Chela.

    Les flops,

    -effectivement une déception vis à vis de l’attitude de Monfils contre Roddick , …inutile, bête. C’était déplacé, et ça montre surtout que c’est un cabotin et qu’il n’est pas prêt à être un grand champion. sobriété, respect, tempérance, … bof, connait pas.

    -Le public de RG durant Soderling/Nadal, triste. Evidemment qu’on peut comprendre l’élan de soutenir le « faible » contre le fort, …mais là c’était autre chose, … surtout que c’était pour soutenir Soderling, qui restait encore un drôle d’oiseau imbuvable avant qu’on ne comprenne qu’il était tombé sur la tête et qu’il était devenu très fréquentable. Nadal s’estimait « chez lui », devant son public, il a été très déçu et c’est bien normal, car que je sache quand Federer est en danger le public pousse encore plus fort derrière lui.
    - Toni Nadal, qui réagit moyen en déplaçant le débat sur l’hispanophobie
    - Simon, qui n’en finit plus de réaliser qu’il se voit plus gros et fort qu’il n’est.
    - Le service de sécurité …..

    • Antoine 10 juin 2009 at 13 h 26 min

      D’après « L’Equipe » d’hier, Vilas aurait déclaré qu’avec les nouvelles balles utilisées cette année à Roland, c’était mort pour Nadal s’ils continuaient à les employer..

      A ma connaissance, les balles n’ont pas changé depuis plusieurs années, lorsque la FFT avait décidé de rendre le jeu un peu plus rapide en choisissant les balles les plus vives du circuit selon de nombreux joueurs. Si ce n’était pas les mêmes que l’année dernière, on en aurait entendu parler..Ce qui a changé en revanche cette année, ce sont les conditions météo: pas de pluie entre le mardi de la première semaine et le week end des finales. les conditions de jeu étaient nettement plus rapides avec un augmentation significative du nombre d’aces. Certaines après midi, le Chatrier était aussi rapide que la Rod Laver Arena à Melbourne…

  27. Cedric 10 juin 2009 at 13 h 50 min

    Curieux en effet, je cite Vilas sans vérifier, estimant que le gars sait de quoi il cause,
    … Mais comme tu le dis, pas entendu quoique ce soit à ce sujet, …et de plus, 3 jours après la décla de l’Argentin, pas d’infirmation ni de confirmation. Etrange
    En tout cas, en matière de lift, le bonhomme se pose là aussi.

  28. Eduardo 15 juin 2009 at 13 h 55 min

    c vrai le tennis espagnol caractérisée par la déroute de nadal n’a pas vraiment été à la fête, mais robredo, toujours constant, toujours autant de classe dans son jeu, à lui seul il sauve l’honneur ibérique. Dommage d’être tomber sur del potro…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis