Au soleil de Roland

By  | 29 mai 2010 | Filed under: Bord de court

Première virée à Roland-Garros en cette année 2010. Et une première observation, fondamentale : Mathilde Johansson est réellement très mignonne. Accessoirement, le double qui l’oppose, aux côtés de Camille Pin, aux Espagnoles Martinez Sanchez et Llagostera Vives, offre de très belles séquences.

Deuxième observation, toute aussi fondamentale : Steve Darcis est un savant mélange de Tintin et de Yohann, un de mes camarades à l’école primaire. Le tout mâtiné d’un zeste de Pete Sampras dans la préparation du service… On a dit préparation. Quant à l’efficacité, elle est toute relative face à un joueur du calibre de Nicolas Almagro. On ne le dira jamais assez, le Nico possède l’un des jeux les plus excitants du moment, à la fois puissant et surtout d’une fulgurance actuellement inégalée. Au point que ça va trop vite pour le pauvre Darcis et que, à 6/3 6/0, j’en ai assez vu. Evidemment, Almagro tremblera un peu au moment de conclure, sinon ça ne serait pas drôle, mais il terminera en trois sets.

Lleyton Hewitt et Juan Carlos Ferrero sont des sortes de madeleines pour initiés, vieilles gloires cantonnées qui ne foulent plus que très rarement le Central parisien. Ce qui n’est pas forcément un mal : les rares fois où cela arrive, ils en ressortent (sévèrement) battus. Mais ils drainent toujours leur lot  de fans et finalement c’est plutôt agréable de voir que les spectateurs n’ont pas la mémoire si courte que cela. En tout cas, évoluant « côte à cour » sur les N°6 et 7, les files d’attentes qu’ils suscitent bloquent presque l’allée. Hewitt surtout, embarqué qu’il est dans un marathon de cinq sets contre l’Ouzbek Istomin, dont la principale caractéristique est d’être encore moins puissant que l’Australien. Le genre de match que l’Aussie aurait bouclé sans bavures durant ses grandes années. Cette fois, il ne s’en sort que 6/2 au cinquième… Pas rassurant au moment de se  frotter aujourd’hui à Rafael Nadal pour la quatrième fois en cinq ans Porte d’Auteuil. Ferrero, lui, se complique la vie tout seul face à son compatriote Pere Riba, 22 ans et qui vient tout juste d’entrer dans le Top 100. Un terrien sans histoires, assez trapu, bon serveur, jouant loin derrière sa ligne et qui, lointaine survivance des 90’s, n’hésite pas à avoir recours aux balles en cloche. Sergi aurait apprécié… Contrecoup d’un premier set difficilement gagné au tie-break, Ferrero baisse d’intensité dans le second, se retrouve mené 4/1, revient… et perd le jeu décisif. Fin de la récréation : 6/2 et 6/2 lors des deux manches suivantes. Avec Ginepri au tour suivant, « Juanqui » peut légitimement songer à ses premiers huitièmes à Roland-Garros depuis… son titre en 2003.

Il est temps d’aller voir un Roger Federer sérieux en finir avec le qualifié allemand Julian Reister sur le Suzanne-Lenglen. Match assez débridé : le Suisse est conscient de sa supériorité, l’Allemand est content d’être là, content de vivre un rêve éveillé (il n’avait jamais gagné le moindre match dans un tournoi du circuit principal avant cette semaine)… et satisfait de n’être pas ridicule contre son idole : 6/4 6/0 6/4 pour le N°1 mondial. Mais la palme de la nostalgie revient bel et bien à Reister pour ce revers à une main qu’il joue la plupart du temps coupé, dans une préparation qui n’est pas sans évoquer un certain Patrick Rafter.

Changement de style avec Andy Murray et Marcos Baghdatis. Alors oui, il faut que ce soit dit  afin de faire oeuvre de réhabilitation : l’Ecossais est un redoutable tacticien. Quadrillage du court, variation des effets, grande vision du jeu, énormes qualités de défense… Admirable. Et chiant. Voilà. Même depuis les gradins, le tennis sans aucun rythme proposé par Murray est propice à vous endormir un fan de tennis. Et vu que Marcos Baghdatis n’était pas forcément non plus dans un très bon jour, votre serviteur n’a tenu que cinq jeux avant d’aller voir ailleurs.

Retour sur les annexes. Thierry Ascione est à l’entraînement avec Stéphanie Cohen-Aloro et fait des gammes en revers. Gaël Monfils également, juste en face, en tête-à-tête avec Roger Rasheed. Aujourd’hui, Gaël se fait plaisir et bosse son revers… à une main ! Il est comme ça, Gaël. Mais bon, puisqu’il prend du plaisir…

Son tombeur de la veille, Fabio Fognini, ne pèse pas lourd contre Stanislas Wawrinka. Il tient un peu plus d’un set, mais a sans doute laissé trop d’énergie (plus mentalement que physiquement, d’ailleurs) dans son match contre « La monf » : menant 4/2 au deuxième, il perd finalement dix des onze jeux suivants : 6/3 6/4 6/1. Reste l’étrange sensation d’avoir trouvé, après Simone Bolelli, un autre prototype du glandeur à l’italienne, belle gueule, belle main, mais que la perspective de se faire mal fatigue à l’avance.

Et puisqu’il fallait bien finir cette journée par une grosse bagarre, ce seront Marin Cilic et Leonardo Mayer qui vont s’y coller alors que le soleil décline doucement sur le court N°3, l’un des plus agréables du complexe. Leonardo Mayer, c’est ce joueur sur qui plusieurs 15lovers (l’auteur de ces lignes en tête) ont misé à l’Odyssée et qui, après un début de saison décevant, vient de signer deux belles semaines – demi-finales à Nice avant ce troisième tour parisien : à 23 ans, le voilà N°2 argentin. Leo possède un jeu de terrien à l’ancienne, tout en glissades, ample revers à une main, coup droit fréquemment frappé en décalage ; à cette panoplie il a eu le bon goût d’ajouter une grosse première balle de service (23 aces passés à Marin Cilic hier). Cilic justement. On le connait, machine lance-balle en coup droit, machine lance-balle en revers, en cadence. L’erreur de Leonardo Mayer sera de se laisser enfermer dans cette filière et d’oublier de casser le jeu. Il tient pourtant la comparaison dans la filière de jeu du Croate et l’embarque dans un cinquième set de toutes les tensions : Cilic prend le premier le service adverse, sauve deux balles de debreak sur sa mise en jeu suivante. Quelques minutes plus tard, il sert pour le match. Un jeu qui va durer près d’un quart d’heure, où le Croate sauvera quatre balle de cinq partout (dont une par un très couillu service-volée sur seconde balle !) avant de s’imposer sur sa troisième balle de match. Place à un huitième de poètes contre Robin Soderling. Quant à Leonardo Mayer, il vient de me compliquer la tâche puisque je ne suis plus si sûr de vouloir l’ôter de ma team après Roland…

Post-scriptum : en toute fin de journée, alors que nous étions partis en quête du programme du lendemain, nous tombons nez à nez avec une vieille connaissance : Sébastien Grosjean. On discute alors quelques instants. Notre rencontre lors du dernier Open de la Baie de Somme, et bien sûr sa retraite. Il n’est pas particulièrement déçu. Il accueille même le forfait de Richard Gasquet en double avec fatalisme. Tant pis pour ses adieux à Roland-Garros. Sans doute n’est-il pas du genre à regarder en arrière. Quant à moi, le hasard aura donc voulu que, en plus de sa reprise à Rue en septembre dernier, j’ai aussi assisté à son dernier match à Roland. C’était l’an dernier, il jouait en double avec Nicolas Lapentti et avait perdu contre la paire Seppi et Bolelli. So long, Seb…

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

295 Responses to Au soleil de Roland

  1. Sylvie 29 mai 2010 at 21 h 35 min

    Merci Guillaume pour ce « live » from RG

  2. Baptiste 29 mai 2010 at 21 h 35 min

    J’avais la chance aujourd’hui d’etre ds les premiers rangs sur le Lenglen pour le match entre Verdasco et Kolstreiber. Ca jouait pas mal meme si phillip avait de gros problemes au service et manquait de puissance. Enfin j’ai bien fait comprendre a Verdasco que n’etait pas un fan en criant allez phillipe tout le match ;)

    • Franck-V 29 mai 2010 at 21 h 39 min

      Ben il n’a pas compris, fallait gueuler puta madre :mrgreen:

      Il paraît même que Almagro s’est plaint, dans marca, des supporters.. belges de RG, dans son match contre Darcis mdrrr

      Ils lui disaient, rhooo, t’es beau, tu as perdu du poids, tout ça… hihi

      Collector

    • Guillaume 29 mai 2010 at 22 h 16 min

      Les supps belges ont effectivement pas mal chambré, mais ça restait bon esprit. J’avais des proches de Darcis assis juste à côté de moi, même eux préféraient rire de la leçon donnée à leur joueur.

      Almagro ne s’est d’ailleurs pas à proprement parler plaint. Il a mentionné l’anecdote pour souligner le travail accompli avec Perlas, et le fait qu’il n’y a pas si longtemps un tel chambrage l’aurait fait dégoupiller.

  3. Baptiste 29 mai 2010 at 21 h 36 min

    Par contre le match entre bodarenko et jankovic chew les filles (:

  4. Sylvie 29 mai 2010 at 21 h 39 min

    Sinon Moratoglou persiste et signe sur Fedrer

    Roger et les Grands Chelems
    jeu 27 mai 09:16

    Il faut donner un sens à toutes ses défaites

    J’ai, dans un précédent article, fait part de mon sentiment que Roger Federer ne jouait pas pour gagner dans un grand nombre de tournois. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Il ne gagne pas en dehors des Grands Chelems, alors qu’il atteint 23 demi-finales consécutives dans ces fameux tournois majeurs. Il perd contre Benneteau à Paris Bercy, contre Davydenko deux fois alors qu’il s’impose systématiquement contre lui en Grand Chelem, puis contre Baghdatis à Indian Wells, contre Berdych à Miami, Gulbis à Rome, enfin Montanes à Estoril.
    Notons au passage qu’il a remporté, en revanche, l’Open d’Australie…
    Ces défaites à répétition sont un phénomène nouveau. Il faut leur donner un sens, une explication. Est-ce le déclin annoncé de Roger ? Comment justifier, dans ce cas, sa victoire à l’Open d’Australie ?

    Roger, à l’inverse de Rafa, poursuit une démarche rationnelle.

    J’aime Roger Federer, et j’admire plus que tout le joueur et le champion. C’est justement parce que j’attends beaucoup de lui que je suis parfois déçu de son comportement. Mon précédent article a fait couler beaucoup d’encre. Je vais tâcher d’être plus clair dans mes explications.
    Roger sait qu’il ne peut poursuivre tous les objectifs. Il a pris de l’âge, et pense pouvoir marquer l’histoire de manière exceptionnelle. Pour ce faire, il doit gagner encore des Grands Chelems, et il le peut. Il a encore de belles années devant lui à condition de savoir s’économiser, se préparer de manière rationnelle. C’est une démarche professionnelle très intelligente. A l’inverse de Rafa dont l’approche est plus émotionnelle, et qui a choisi d’en faire toujours plus, prenant des risques pour sa santé et donc sa longévité sur le circuit, Roger a une approche réfléchie et rationnelle.

    Il est si fort qu’il peut se permettre de perdre toute l’année et de gagner les Grands Chelems.

    Ce que je critique, en revanche c’est le fait qu’il participe aux autres tournois en offrant la victoire à ses adversaires. Je trouve cela irrespectueux pour eux, et surtout pour tous les amoureux de ce sport qui rêvent de le voir jouer, et qui vibrent. Les commentaires permanents sur son déclin sont risibles. Suite à mon article précédent, de nombreux journalistes m’ont demandé : « Est-il si fort qu’il peut se permettre de perdre, et d’être quand même performant dans les Grands Chelems ? ». Ma réponse a été claire : « Oui. Il est si fort. » C’est ce qui se produira. Roger a de la marge. Enormément de marge comme en témoigne d’ailleurs ses 23 demi-finales en Grand Chelem conscutives. Il a commencé sa campagne de défaites depuis l’US Open, et cela ne l’a pas empéché de s’imposer en Australie. Intelligent, il s’est un peu plus impliqué à Madrid pour obtenir quelques repères supplémentaires sachant que Roland Garros pointait le bout de son nez.
    Ne vous trompez pas, j’ai un respect immense pour le joueur. J’apprécie également son intelligence. Tout est pesé, planifié. C’est un immense professionnel.

    Cesser ce comportement dans les autres tournois

    Mais j’aimerais qu’il cesse de se comporter de la sorte. Qu’il ne participe pas à certains tournois, me semble plus judicieux. A sa décharge, l’ATP impose un quota notamment dans certains tournois qualifiés de « mandatory » dans lesquels la participation est obligatoire. Du point de vue de cette organisation, cela est également compréhensible car pour monter de tels événements, il est vital de réunir des sponsors et de vendre des droits TV. Pour cela, ils doivent assurer la participation des meilleurs.

    Tout le monde y gagnerait à s’asseoir autour d’une table. Le point de vue du suisse est parfaitement recevable et cohérent si l’on considère ses objectifs. Mais celui du spectateur l’est aussi. Il serait intéressant de réfléchir comment concilier les deux…

    J’aime bien le très révélateur  » j’ai un immense respect pour le joueur » pas pour l’homme sous-entendu.

    Je trouve ce point de vue très irrespectueux pour tous ceux qui ont battu Federer . Il est évident que le Suisse ne s’investit pas partout de la même façon mais de là à donner la victoire à ses adversaires? c’est aller loin, je trouve.

    J’aimerais bien une réponse de Federer sur ce sujet.

    • hamtaro 29 mai 2010 at 21 h 42 min

      je pense qu’il essaie de faire le , faut pas y attacher trop d’importance…

    • Franck-V 29 mai 2010 at 21 h 47 min

      T’imagines Fed s’abaisser à répondre aux délires de Mou (pas rinho) ?

      Laissons-le alimenter à loisir, son blog en dehors de ses heures d’entraîneur WTA :-)

      Il ne fait de tort à personne..sauf à lui-même, le cas échéant.

      N’oublions pas que c’est un Rafafan de la première heure.. c’est à dire.. 2008 :mrgreen: (j’exagère mais l’image me séduit avec la 1ère heure) qui soudain atterrit et se dit en se tapant le front: « bon sang! mais c’est bien sûr! »

    • Quentin 29 mai 2010 at 21 h 48 min

      C’est évidemment du foutage de gu…
      Comme on l’a dit 100 000 fois, Federer essaie de remporter tout les tournois auquel il décide de participer.
      En revanche, il se prépare dans le but d’atteindre son pic de forme duant les périodes de GC.
      Autrement dit, il remporte madrid et Cincinnatti 2009, fait finale à Madrid 2010 (masters 1000 juste avant un tournoi du GC) mais a beaucoup plus de mal pour les tournois post-Open d’Australie ou post-US Open.
      Par ailleurs, le format en 2 sets gagnants lui convient moins bien.
      Enfin, il joui d’une aura énorme en GC.
      Après, c’est vrai qu’il est plus motivé pour Wimbledon que pour Estoril.

      Bref, Moratoglou est un c**

    • DIANA 29 mai 2010 at 22 h 01 min

      Moi, j’ose : c’est un abruti fini :mrgreen: Franchement,qu’est ce qu’il veut que Federer remporte tous les tournois? Et il se dit spécialiste tennistique? Et il a oublié que le Fed allait prendre 29 printemps, et ne veut certainement pas finir sur les genoux. Et il a oublié que Fed est le meilleur joueur de l’ère open? en fait, non, il n’a rien oublié justement, et ça le fait royalement ch… que Fed ait un tel palmarès, alors il lui cherche des poux dans la tête : une tache, point barre.

      • Franck-V 29 mai 2010 at 22 h 07 min

        En résumé c’est ça :mrgreen:

        On notera que Rafa , c’est … « l’émotion » dans son approche du tennis, lol.

        Il voudrait que Fed s’éreinte comme ça alors qu’il n’a jamais rien eu d’un stakhanoviste des courts et encore moins à 29 ans bientôt.

        Chacun son trip Mou, regarde jouer Nadal et oublie Fed.

    • Sylvie 29 mai 2010 at 22 h 13 min

      Moi ce que je trouve incroyable c’est de comparer un mec de bientôt 29 ans, père, qui domine le tennis depuis 5 ans, qui a (presque) tout gagné avec un Nadal de 24 ans. Est-ce que Moratoglou aurait écrit cela quand Federer avait 24 ans? Bien sûr que non. On verra ce que fera Nadal à 29 ans, où il en sera. Il faut comparer ce qui est comparable. Pesonne ne reproche à Hewitt, Ljubicic ou Roddick de s’être fait sortir à Roland. Federer peut encore performer en GC, s’il s’économise, s’il se prépare correctement, parce que le format l’avantage et parce qu’il s’y motive davantage. Il peut aussi y bénéficier de tours de réglages. Cela va aussi finir par s’arrêter un jour.

      Je pense que Federer a suffisamment donné au tennis. Qu’il ne brille plus qu’épisodiquement, on s’en fout. ça permet de moins lasser et de voir briller d’autres joueurs. Le tennis n’y est pas perdant.

  5. Thomas 29 mai 2010 at 21 h 42 min

    Henin-Sharapova stoppe a un set partout. Les organisateurs n’auraient ils pas mieux fait de les faire jouer seulement demain? Qu,un match qui dure soit reporte au lendemain ok, mais en commencer un tout en sachant qu’il n’ira pas au bout, c’est pas extra, si?

    On a deja les nuits new-yorkaises, australiennes, (et Londoniennes depuis l’an dernier, quoique je ne crois pas qu’ils programment volontairement en soiree) A quand les nuits parisiennes? L’investissement serait moins onereux qu’un toit et la finale de roland en prime time, c devrait faire une bonne audience pour france tele.

    (desole pour les accents, clavier US oblige…)

  6. hamtaro 29 mai 2010 at 21 h 52 min

    merci guillaume pour le live from rg

  7. Sylvie 29 mai 2010 at 21 h 53 min

    Les matchs sur deux jours c’est fréquent cette année

  8. Djita 29 mai 2010 at 22 h 22 min

    On peut dire ce que l’on veut sur Nadal, mais ceci on ne lui enlèvera pas.
    http://www.sports.fr/cmc/tennis/201021/nadal-pas-de-comparaison-avec-roger_287207.html

    • Franck-V 29 mai 2010 at 22 h 26 min

      Ben ça fait déjà 5 ans que Federer est favori à RG contre Nadal, no? Pas vraiment un scoop.

      Et ça non plus, on ne l’enlèvera à ..personne :mrgreen: mais on sait de qui ça vient.

    • DIANA 29 mai 2010 at 22 h 30 min

      Il est lucide, c’est tout :) Tu me diras, à leur place, qu’est ce que ça m’énerverait, ces comparaisons. Nadal, c’est Nadal, Federer, c’est Federer : point.

    • DIANA 29 mai 2010 at 22 h 53 min

      Intéressant tout de même, qu’il ait relevé avoir été gêné par le jeu à plat de Hewitt. Messieurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire :mrgreen: (pas toi Sodarling, tu le sais déjà :mrgreen: )

    • Djita 29 mai 2010 at 22 h 54 min

      Nan, mais surtout que c’est à longueur d’année qu’on leur pose ces questions. Cela doit être lourd à la longue.
      Mais il est clairement lucide, dommage que ces fans ne le soient pas autant.

    • DIANA 29 mai 2010 at 23 h 06 min

      Le problème Djita, c’est que bon nombre de fans de Nadal (Mou le 1er) veulent absolument positionner ces 2 joueurs sur un pied d’égalité : or, il y en a un qui est bien loin du compte (pour le moment)Et les médias ont fait en sorte de créer cette « rivalité » imbécile qui ne correspond à rien, sinon à noircir des pages et vendre leurs canards . Une grande partie des fans de Nadal est donc frustrée, et passe donc sa vie à faire des corollaires complètement idiots entre les deux joueurs.

    • Djita 29 mai 2010 at 23 h 20 min

      En effet, c’est bien dommage. On peut reconnaitre les qualités de chacun. Un des deux joueurs plait plus que l’autre selon les personnes. Federer a une certaine marge mais Nadal n’est pas loin.Fin de l’histoire :?:

  9. Jean 29 mai 2010 at 22 h 27 min

    Merci Guillaume, du live, de l’émotion, de la Mathilde même, that’s what the people wants.

    Pas très convaincu par Djokovic, il perd des sets en faisant n’importe quoi et passe complètement à côté sur plusieurs jeux. Il avait de la marge sur Hanescu, quelques très belles phases avec toujours ces amorties de revers décroisées mais la concentration, le service, voire le physique semblent très friables. Il a la chance d’avoir un tableau rêvé, avec Ginepri en 8ème et un quart contre une surprise. Il est un peu difficile à saisir, je doute que faire des doubles fautes soit une tactique (il y avait du vent).

    Je ne l’imagine pas du tout battre Nadal, même si je n’ai pas trop vu ce dernier. En effet, je ne suis pas maso et j’évite généralement les natifs d’Adélaïde/Raging Bullo sur terre. Je ne lis pas non plus les articles de machintoglou.

    @ Franck : bien ouej, les aiguilles de ta copine shamane sur le pied de l’autre tête de nœud, mais cela n’a pas marché, il faut que vous essayiez autre chose de plus fort.

    Dommage pour Wonder Juju qui n’a pas pu profiter de ses balles de break au début du second, Sharapova les a bien joué, comme la suite, elle a même fait des amorties ! La native de Han-sur-Lesse fait des choses magnifiques mais elle est tout le temps un peu en surrégime physiquement, toujours ce manque de puissance qui donne l’impression qu’elle est sans cesse sur la brèche.

    Si la Limande wallonne passe la Girage Hurlante de Niagan, elle a de bonnes chances contre la Lynwoodienne n°1 mondiale, qui ferait passer Petrova pour un petit rat de l’opéra, mais qui n’a pas non plus montré grand-chose, ce sera à peu près de toute façon les mêmes données.

    Notre joueuse du Puy-en-Velay dans la Haute-Loire, spécialité lentilles, a perdu, il ne faut pas se casher qu’elle a été complètement dominée.

    • Quentin 29 mai 2010 at 22 h 35 min

      J’ai l’impression qu’on lance une nouvelle mode!
      Tu vois le natif de Tibro gagner demain? :mrgreen:

      • DIANA 29 mai 2010 at 22 h 37 min

        C’est qui celui-là? car je connais les joueurs, mais le nom de leur village, pas trop :mrgreen:

      • Quentin 29 mai 2010 at 22 h 38 min

        Je crois qu’il est aussi connu sous le nom de super-krispolls

        • DIANA 29 mai 2010 at 22 h 41 min

          que Franckie confond avec superbikette : la honte :mrgreen:

        • Franck-V 29 mai 2010 at 22 h 50 min

          Je l’associe, nuance.

          Et tu le sais très bien.

          Robin foreverrrrrrrrrr schmouik

    • Franck-V 29 mai 2010 at 22 h 37 min

      Nan mais sérieux, Jean, je ne l’ai pas sollicitée cette fois :mrgreen: , pm sait gérer son affaire lui-même… j’ai confiance.

      Je ne le ferai pas cette année, c’est épuisant, tu sais.

    • Jean 29 mai 2010 at 22 h 45 min

      A priori il part favori mais je n’ai vu jouer ni lui ni le Medjugorjéen.

      Je comprends Franck-V(alhalla), je sais que tu as déjà beaucoup donné et I Visch you une bonne soirée.

  10. MarieJo 29 mai 2010 at 22 h 37 min

    pour ce qui est du jeu de nadal aujourd’hui, il faut noter que les conditions méteo étaient particulièrement venteuses et humides, je me suis pelée toute seule en haut du central !!! guillaume ayant trouvé mieux à faire, comme il l’a bien raconté :mrgreen:

    Nadal se fait breaker d’entrée avec le vent de face, et hewitt lui rend la faveur au jeu suivant pour les mêmes raisons, avec le vent de face la balle n’avance pas, il faut jouer avec bcp plus de sécurité dans les frappes, et ne pas tenter une amortie quand on joue dos au vent, la balle avance un peu plus que prévu.
    hewitt a bien joué le coup, il a profité des jeux où nadal avait le vent dans la figure pour le malmener, et il a très bien tenu une grande partie des échanges…
    mais, on sentait le côté inexorable du score à venir. Nadal n’a pas eu trop a forcer pour gagner, c’est ce qui compte :)

    @ franck-V(ery special) : non je ne prend aucune note pendant les matchs, je ne suis pas une pro, moi ! je revois mon après midi au fur et à mesure que j’écris ;)

  11. Quentin 29 mai 2010 at 22 h 38 min

    Sinon, Clermont-Ferrand vient de remporet son premier bouclier de Brennus (19-6)

    • karim 30 mai 2010 at 0 h 28 min

      Oui énorme, ils étaient plus poulidoresques que l’original, je bois un coup à leur santé. c’est beau pour michelin city.

  12. Jean 29 mai 2010 at 23 h 15 min

    Un article intéressant de Cochennec sur les cordages, pour Ulysse notamment. J’aime bien la conclusion parce que je suis vieux, avec un lien sur la première victoire de Guga : http://www.slate.fr/story/21947/tennis-corde-revolution

    Clermond, c’est le bled que le Franco-congolais originaire du Mans trouve trop petit pour accueillir France/Espagne ?

    • DIANA 29 mai 2010 at 23 h 18 min

      originaire du Mans et qui habite en Suisse à Gingins :)

    • Jean 29 mai 2010 at 23 h 27 min

      Oui, du canton de Vaut, district de Nyon, j’avais oublié de le préciser.

      Il y a des articles pas mal, là, visiblement, Joackim Noah cartonne en NBA et c’est dans les gênes : http://www.slate.fr/story/20191/noah-joaquim-yannick
      Un citation du papa sur sa victoire de 83 : «J’ai mis la barre plus haut que les autres parce que j’en avais marre qu’à la fin du match, ce ne fût pas nous, «la France», qui gagnions. J’en avais marre de voir les Français toujours pleurer à la fin. Pleurer de tristesse. J’en avais marre de voir le ballon passer à côté de la cage, la balle de break du Français retomber du mauvais côté. En tennis, on était servis avec la génération d’avant! C’est simple, ils ne gagnaient rien. J’en avais marre de ça. Marre de cette image de losers. Je voulais être le joueur français qui gagne. Je voulais gagner. C’est ma vie, mon parcours, mon choix, décidé à l’âge de douze ans. (…) C’est ça la vie, c’est ça qui est très beau. Bon, après qu’il plie bien les jambes, c’est important, mais moins que sa volonté de gagner.»

      http://www.youtube.com/watch?v=EmvNpkdBMNE

    • Guillaume 30 mai 2010 at 8 h 56 min

      Très intéressant. Cela développe plus longuement ce que j’avais déjà partagé avec vous en fin d’année dernière (chronique de Richard Evans qui parlait de cette révolution).

      Quand il évoque la perte de toucher de balle sur les nouvelles raquettes, cela explique peut-être en partie pourquoi les joueurs d’aujourd’hui sont aussi empruntés quand ils doivent monter : outre la peur d’une zone qu’ils délaissent même à l’entraînement, leur matériel n’est juste pas approprié à cet exercice.

      Voilà qui persiste à me faire penser qu’il faudrait dans ces conditions être cinglé pour former des attaquants ; c’est dommage mais quelle avenir peuvent-ils avoir dans un tel monde de brutes ? Ils sont les grands perdants de l’histoire. A moins que l’ATP ne finisse un jour par légiférer, quand il y aura tellement de monde à l’infirmerie qu’il faudra « vendre » des tournois ATP avec Gabashvili et Kukushkin en têtes de série 1 et 2.

      • Jérôme 30 mai 2010 at 9 h 10 min

        Et si on l’a fait de manière modérée pour un sport comme la Formule 1, plus médiatique et mettant en jeu, par ses retombées commerciales et industrielles, beaucoup plus de fric que le tennis, ou pour un sport comme le base ball, alors il n’y a effectivement pas de raison qu’on ne le fasse pas pour le tennis.

        Sinon, bientôt, comme dans une pub futuriste de je ne sais plus quel équipementier sportif français, on aura des joueurs équipés façon GI Joe.

  13. Quentin 30 mai 2010 at 0 h 16 min

    ALORS, LES TAULIERS, VOUS ÊTES OÙ?
    Comment ça, « écrase on veut dormir »?
    Ah bon, d’accord, bonne nuit et à demain :?

    • karim 30 mai 2010 at 0 h 30 min

      Un taulier c’est vieux en général et ça se couhe tôt. toi tu es tout jeune et plein de jus, c’est pas pareil.

  14. Hasek 30 mai 2010 at 1 h 12 min

    Bon Prince of Persia terminé (il est pas mal d’ailleurs si vous voulez aller le voir, enfin bon c’est que mon avis^^). Et Gemma Artenton :D

    je m’y mets là.

    • Hasek 30 mai 2010 at 2 h 03 min

      c’est dans la boîte

  15. David 30 mai 2010 at 8 h 16 min

    Enfin, la leçon la plus importante à retenir du match Hewitt/Nadal, c’est qu’un arbitre a enfin donné un avertissement à Nadal pour dépassement du temps. Il n’a pas osé aller jusqu’à deux, mais c’est déjà
    un progrès !!

    • DIANA 30 mai 2010 at 8 h 36 min

      C’était qui, l’arbitre?

      • David 30 mai 2010 at 8 h 36 min

        Je ne sais plus, mais il faudrait le décorer !

    • Jérôme 30 mai 2010 at 9 h 02 min

      Oui, j’ai vu ça moi aussi. Je me suis fait la même réflexion, mais dans la foulée j’ai pensé que ça aurait fait un petit scandale si l’arbitre avait appliqué l’escalade de pénalités prévues par le règlement.

      Et les commentateurs de France 2 ne se sont pas privés de remarquer que Nadal n’avait non seulement pas bronché mais qu’il continuait sa petite routine comme si de rien n’était.

      Le véritable problème est qu’il y a une tolérance générale qui s’est instaurée depuis des années. En droit, on appelle ça une évolution coutumière. Dans la constitution de la 5ème république, c’est le 1er ministre qui est le chef du gouvernement et qui détermine et conduit la politique de la nation. En pratique, il a moins de pouvoir que le secrétaire général de l’Elysée et que les principaux conseillers du président et apprend un tas de décisions par voie de presse.

      Que pensez-vous qui se passerait si Fillon se mettait à appliquer à la lettre els pouvoirs que lui attribue la constitution ou si un arbitre appliquait les pénalités jusqu’à disqualifier du tournoi un Nadal ou un Djoko qui ne respecterait pas le temps réglementaire ?

      • Jérôme 30 mai 2010 at 9 h 04 min

        edit : « qu’il » (et non pas « qui ») se passerait …

      • DIANA 30 mai 2010 at 9 h 14 min

        Pourquoi aurait-il bronché? Il connaît parfaitement le règlement, et est tout à fait conscient qu’il dépasse systématiquement les temps impartis au service. Et depuis qu’il a sa montre, plus d’excuse, il devrait la mettre à sonner à 25 s :mrgreen:

      • David 30 mai 2010 at 9 h 14 min

        Oui, c’est sûr et la comparaison avec l’évolution de la cinquième république est judicieuse. Je pense que cette situation est avant tout l’illustration de l’inutilité croissante des arbitres de chaise. Honnêtement, dans quels sports un arbitre a-t-il moins d’autorité ? L’arbitrage électronique avait déjà apporté un coup au « pouvoir » qu’ils pouvaient posséder, mais si on les stigmatise lorsqu’ils font respecter le règlement ( fautes de pied, temps entre les points…) que reste-t-il de leur statut, si ce n’est l’annonce du score?
        Ne soyons pas naïfs : si l’arbitre avait osé réellement sanctionner Nadal, celui-ci se serait sans doute plaint de lui (comme a pu sans doute le faire Federer après la finale de l’US Open) auprès des instances compétentes et les arbitres tiennent à avoir les joueurs dans leur poche pour pouvoir prétendre à arbitrer les matchs les plus « intéressants ».
        L’arbitrage vidéo sur terre battue, a suggéré Bartoli après sa mésaventure du premier tie-break contre Peer ? L’erreur d’arbitrage fait justement partie du sport, et je trouverais dommage d’en arriver à une telle extrémité ( d’autant que le hawk eye a lui aussi une marge d’erreur, certes très faible mais suffisante pour les marques les plus litigieuses).

      • Jérôme 30 mai 2010 at 9 h 24 min

        Là où je ne suis pas d’accord avec toi, David, c’est que l’arbitrage électronique n’est qu’un second niveau d’overrule. L’arbitre de chaise a toujours pu contredire un juge de ligne. Mais franchement, ailleurs que sur terre battue, je vois mal comment un juste de chaise placé à 10 mètres pouvait bien prétendre avoir vu quelque chose de mieux que le juge de ligne.

        De ce point de vue, l’arbitrage électronique ça permet d’éviter les décisions d’arbitrage injustes alors précisément que nous, téléspectateurs, avons les moyens, avec le ralenti vidéo, de juger.

        Ce qui est scandaleux, dans l’évolution « coutumière » dont on parlait, c’est que le règlement n’est plus appliqué et que ce sont les arbitres qui affaiblissent leur rôle par leur lâcheté. Il y a 20/25 ans, Lendl était coutumier des dépassements de temps entre les points, et il se prenait des avertissements.

        • David 30 mai 2010 at 9 h 32 min

          Y avait-il vraiment tant d’erreurs d’arbitrage avant l’introduction du hawk eye ? L’issue d’un match en était-elle si profondément modifiée ?
          Je ne le pense pas, et son introduction a nécessairement modifié l’autorité de l’arbitre qui a pu se reposer sur ce nouveau moyen sans prendre le risque de provoquer l’ire d’un des deux joueurs. D’où effectivement, une certaine lâcheté… Combien osent maintenant « over-ruler » leurs arbitres de lignes ? Très peu.

  16. David 30 mai 2010 at 8 h 59 min

    http://www.nytimes.com/2010/05/22/sports/tennis/22iht-srfrench.html

    Article assez sympa, où le journaliste du New-York Times est comme un scientifique étudiant une bête curieuse en comparant les termes français et anglais du vocabulaire tennistique.

  17. Marque 30 mai 2010 at 9 h 29 min

    J’aime bien l’explication pour l’utilisation du terme « break »

    Bon, les choses sérieuses commencent aujourd’hui, alors petits pronos tanr que je suis à jeun:
    -Fed en 3 sets
    -Cilic en 5 sets
    -Murray en 5 sets
    -Youzni en 4 sets

    • David 30 mai 2010 at 9 h 33 min

      Fed en 3
      Soderling en 4
      Berdych en 4
      Youznhy en 4

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis