Wimbledon is on, the final

By  | 4 juillet 2010 | Filed under: Actualité

Rafael Nadal contre Tomas Berdych. Voici donc l’affiche qui nous est proposée pour clore une édition 2010 de Wimbledon pour l’instant extrêmement réussie, de loin le Grand chelem le plus palpitant parmi les trois déjà disputés cette année.

Il est loin le temps où Karim nous prédisait une razzia de Juan Martin del Potro, loin aussi le temps où Antoine annonçait le Grand chelem pour Roger Federer. L’Argentin est le grand absent de cette saison 2010, le Suisse prend un violent coup de vieux depuis six mois. Rafael Nadal, lui qu’on a mille fois annoncé fini, court à nouveau comme un lapin, à la poursuite de sa grande saison 2008. Quid alors de la hiérarchie ? Une nouvelle tête devant et tous derrière ? Pas si simple.

Le tennis masculin pourrait bien avoir entamé depuis quelques mois une révolution dont on ne sait qui ressortira aux premiers rangs. Les grands malheureux du règne fédérien semblaient tenir la corde pour profiter, au mois dans un premier temps, de la baisse de régime helvète (Roddick, Davydenko, Hewitt plus récemment) : ils ont échoué là même où leur science du jeu pouvait a priori compenser le poids des années. A la place, c’est l’Autrichien Jurgen Melzer, battu 11 fois au troisième tour en Grand chelem avant 2010, qui leur grille la politesse. A l’opposé, les derniers arrivés en date, Marin Cilic et Ernests Gulbis, calés dans le sillage d’une grande poutre qu’on aimerait revoir rapidement, alternent eux le très bon et le très moyen. Le bon, chez Cilic, sensationnel en début d’année, ça commence même à faire longtemps qu’on ne l’a point vu. A la place, c’est le fantasque Dolgopolov et le frappeur Hollandais Thiemo de Bakker qui ont marqué des points sur terre battue et gazon. Quant aux moins de vingt ans, pas la peine de chercher, ils bloquent arrivés à la barrière du Top 100.

Reste enfin la tranche d’âge qui marque traditionnellement les meilleures années d’une carrière, aux alentours de 25 ans. Là aussi, pas facile d’y voir clair. Rafael Nadal, ok. Et encore… Malgré, sauf énorme surprise, son nouveau doublé Roland-Garros – Wimbledon à venir (on notera au passage que ce qui fut durant trente ans un mythique exploit borgien devrait donc être réalisé pour la troisième année de suite, que chacun en tire ses conclusions), il demeure cette étrange impression, laissée par des Almagro à Roland et plus encore Haase et Petzschner à Wimbledon, qu’il y a de la place face à ce Nadal-là. Mais personne n’a réussi à s’extirper de la masse pour prétendre à la contestation. Novak Djokovic relève doucement la tête après un début de saison étrange où il a, outre ses problèmes de service, peut-être aussi payé les efforts fournis en une harassante fin d’année 2009 (Pékin, Shanghai, Bâle, Bercy, Masters). A suivre sur dur. Andy Murray est un peu dans le même cas, en reprise de confiance après une défaite australienne qui l’a beaucoup touché. Reste pour ces deux-là l’interrogation quant à leur haine de la défaite : autant des Hewitt ou Roddick n’ont jamais donné l’impression de baisser les bras quand Federer leur infligeait déculottée sur déculottée, autant on peut s’interroger sur la volonté du Serbe et du Britannique de se jeter farouchement à l’assaut de leur compagnon de promo.

Du coup, c’est un autre larron, membre fidèle du Top 20 depuis déjà cinq ans mais qui semblait bien content d’être là et ne pas en demander plus, qui s’impose petit à petit au listing des prétendants aux titres majeurs : Tomas Berdych. Il est loin le temps (?) où le Tchèque balançait une demi-finale de Miami pour la simple raison qu’il « en avait marre de jouer aux Etats-Unis. Je suis parti de chez moi depuis un mois et j’ai envie de rentrer ». L’âge venant, le petit ami de Lucie Safarova a repris la courbe ascensionnelle qui avait permis de voir en lui un futur cador en 2004 – 2005. Demi-finaliste à Roland-Garros, le voilà donc finaliste à Wimbledon. Peut-il gagner ? Pas vraiment. S’il présente typiquement la parfaite panoplie de l’artilleur désosseur de Nadal, le contexte d’une première finale de Grand chelem, qui plus est à disputer sur une surface qui ressemble maintenant plus au court Philippe-Chatrier qu’à l’herbe chère à McEnroe et Becker, fait nettement pencher la balance en faveur de l’Espagnol. D’autant que la capacité de ce dernier à livrer ses meilleurs matchs dans les grandes occasions n’est plus à prouver.

Vous pouvez donc vous y préparer : en fin de journée, Rafael Nadal aura sans doute remporté son deuxième Wimbledon, son huitième titre du Grand chelem. Il égalera ainsi Andre Agassi, Jimmy Connors et Ivan Lendl. A 24 ans. Le début d’une domination durable ? On n’ira pas jusque-là. Car ça, cela dépendra aussi de la capacité des autres à sortir du rang et à ne pas laisser le flambeau de la résistance entre les seules mains d’un Bâlois de 29 ans qui n’a aujourd’hui plus rien à prouver et plus les crocs de ses vingt ans.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

480 Responses to Wimbledon is on, the final

  1. fieldog 5 juillet 2010 at 23:39

    Bon, mon Francky je te sens moribond, hagard. Alors je te prescrits ceci : http://www.youtube.com/watch?v=IQMFbfkoc58 tous les soirs avant de te coucher pendant la durée que tu estimeras nécessaire pour un prompt rétablissement. Car tout le monde sait qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien :mrgreen: . Et tu répéteras inlassablement « c’était il y a seulement 6 mois, c’était il y a seulement 6 mois… »

  2. Chewbacca 6 juillet 2010 at 01:16

    Vous êtes fous Franck n’est pas moribond au contraire il est au sommet de sa forme ,Francky c’est notre Issac Hayes du site notre tueur façon Blaxploitation .

    http://www.youtube.com/watch?v=HUHmQ0rfejw

    http://www.youtube.com/watch?v=RtHLunDsc2A

  3. karim 6 juillet 2010 at 09:40

    On s’attarde sur des futilités et des petits joueurs/tournois, Nadal à Wimbledon bla bla; et on passe à côté de l’essentiel, Roger-Vasselin (qui?!!) éliminé à Newport (où?!!). C’est vaste le tennis.

    • Coach Kevinovitch 6 juillet 2010 at 11:35

      Ne te moque pas de Roger-Vasselin, il a tapé ton grand ami Del Potro à Tokyo l’an dernier!

  4. karim 6 juillet 2010 at 19:45

    Je crois qu’on a battu le record de coms sur cette journée. Mais pas dans le bon sens. Newport n’inspire personne. Je pars aussi, je reviens à l’US Open pour voir si y’a des survivants!!!!!!!

    • Colin 6 juillet 2010 at 19:53

      C’est sûr que 8 coms jusqu’à présent depuis 0h01 ça fait bizarre!
      Il faudrait un article tout neuf. Mais on ne va quand même pas poster un article sur les QF de la CD sans avoir auparavant publié un article bilan de Wimbledon…
      Sinon, à Newport, centre du monde tennistique aujourd’hui, deux des héros de Wim 2010 s’affrontaient, et Mahut (alias le LOAT) a eu raison de Falla (alias le -presque- tueur de GOAT) sur le score de 6-3 1-6 6-3. Vazy Mahut, t’as une chance de gagner Newport maintenant que Santoro a pris sa retraite.

      • Nath 7 juillet 2010 at 00:14

        Tout à fait, Mahut peut prendre le relai du joueur complice des psys du monde entier. A noter que sur les 25 jeux du match dont tu parles, 4 breaks ont été réalisés, et pas de tie break, ça me donne une impression étrange, comme un goût d’inachevé :mrgreen:

        Les (quelques) posts d’aujourd’hui se suivent au fil de l’eau. Je suis sûre que l’article à paraître amènera un peu de fraicheur à tout ça.

    • Guillaume 6 juillet 2010 at 20:01

      Salut les duettistes. Je jette un oeil sur le site à 8h, Franck, Chewie, Karim, Pedro. Normal. Je me repointe à 19h55 : Franck, Chewie, Karim… ah, tiens, Colin. C’est vrai que 10 coms la journée on n’avait pas dû faire ça depuis… le jour de l’An ? Quoique non vu qu’on était tous occupés à se souhaiter la bonannée.

      Allez courage, y’aura un article tout neuf demain.

      @ Colin : « article Coupe Davis », tu as bien dit « article Coupe Davis » ? S’agirait-il par hasard de la mise à jour de tes deux pavés consacrée à cette glorieuse compétition ?

    • Colin 6 juillet 2010 at 22:29

      Oui, mais seulement le premier tome.
      Il me manque encore 2/3 photos pour illustrer, et je le place.

  5. benja 6 juillet 2010 at 19:57

    quand Fed perd pied, tout le monde dégage ici, dommage. Moi, j’ai plein d’inspiration pour aborder des sujets tennistiques:

    La grave blessure de Fed qui l’a obligé à plier vs Berdich sera-t-elle remise pour la saison us? La dernière blessure qu’il nous a pondu, c’était à Bercy 2008: mal au dos et deux jours après il décollait pour Shangai où il joué les Masters sans souci.
    bon espoir donc….

    Qui va devenir le meilleur ennemi de Rafa? Si Fed semble encore capable de quelques coups d’éclats en GC, sur la longueur qui va pouvoir faire plier la moissonneuse de Manacor??
    Nole trop irrégulier
    Murray trop attentiste
    Delpo trop blessé, Daby aussi
    Berdich un peu juste niveau technique
    Hewitt et Roddick trops vieux

    Soderling me semble être le seul dans un jour de feu capable de faire plier le numéro un.
    Ou Tsonga mais sur deux sets plus sur trois.

    Qu’en pensez-vous?

    • Yaya 6 juillet 2010 at 22:51

      « La dernière blessure qu’il nous a pondu, c’était à Bercy 2008: mal au dos et deux jours après il décollait pour Shangai où il joué les Masters sans souci »

      A shangaï il a été sorti dès le premier tour et a fait appel au kiné, donc pas de chiqué, mais seulement les vicissitudes de la vie.

  6. benja 6 juillet 2010 at 19:59

    la journée n’est pas finie, les coms vont pleuvoir ce soir!!

  7. benja 6 juillet 2010 at 21:17

    il faut dire que la machine à coms de 15-LT est un peu patraque depuis quelques jours….Il voit et re-voit encore le taureau croqué la coupe dorée!!!

    • Coach Kevinovitch 6 juillet 2010 at 21:33

      Beaucoup avaient fondé beaucoup d’espoirs sur ce Wimbledon après une saison sur terre « indigeste ».

      La défaite de Federer en quarts couplés à la victoire finale de Rafa avec deux fois trois sets aux deux derniers tours ont fait énormément de mal. Il faut les comprendre.

    • Yaya 6 juillet 2010 at 22:53

      Il existe des gens qui ont un boulot :mrgreen:
      et en plus l’actualité c’est la coupe du monde de foot, Uruguai/ Pays-Bas ça claque plus que Nadal- Berdych au hasard.

  8. benja 6 juillet 2010 at 21:18

    croquer

  9. karim 6 juillet 2010 at 22:09

    Benja tu comptes faire le site… tout seul ce soir?!!! Courage, on dirait que même un peu de provoc ne réveille personne.

    • Serge 6 juillet 2010 at 22:19

      Yo soi aqui!
      Voir ci-dessous :)

  10. Serge 6 juillet 2010 at 22:18

    Je ferais le parrallele entre les saisons 1985 a 1987 d’Ivan Lendl et celle de 2010 a 2012 que pourrait faire Nadal.

    En 1985 Lendl s’affirme definitivement avec sa 1ere victoire a l’US open et enchaine 2 annees de folie, avec 4 titres du grand chelem, 2 finale a Wimbledon et 3 Masters (85-87).
    Et surtout peu de concurence pour le Tcheque: Mc Enroe doute est out, Connors trop vieux, Becker et Edberg qui emergent, Wilander trop tendre face a un Lendl qui sans etre geniale, est extremement solide dans son jeu et confiant dans sa tete.

    Pour en revenir au parrallele avec Nadal, on a l’Espagnole qui s’affirme definitivement cette annee: Federer qui doute, les Roddick/Hewitt trop vieux, Murray/ Djokovic / Del Potro qui emergent quoi qu’on en disent.
    Apres y restent des Davidenko/Berdych/Soderling mais soyons realistes ces 3 la au meilleurs des 5 sets ont peu/pas de chances de gagnes face a Nadal.

    De 1985 a 1987 Lendl est solide sans etre geniale mais personne n est capable de le contrer.
    Evidemment Nadal a la difference du Tcheque est + souvent blesses, c est pour ca que je comparerai son future palmares au Lendl 85/87, avec probablement au moins 4 titres du grand-chelem dans les 2 prochaines annees.

    • karim 6 juillet 2010 at 22:26

      Effectivement on peut penser ça; mais encore une fois la conjoncture évolue tellement vite qu’il devient extrêmement hasardeux de tirer des plans sur la comète. Mais c’est vrai qu’il a l’air d’avoir un boulevard devant lui.

  11. benja 6 juillet 2010 at 22:32

    disons que s’il gagne l’usopen cette année, on peut penser qu’il fondra assez vite sur Borg avec ses malheureux 11 titres…

    or, sauf blessure, il sera l’archi favori du tournoi.

    • Baptiste 6 juillet 2010 at 23:11

      euh, archi favori faut pas deconner non plus. Attendons deja de voir ce au’il va faire sur le ciment americain. Mais pour une fois il sera favori numero 1 c’est sur

  12. Serge 6 juillet 2010 at 22:59

    Sinon je vois bien Federer faire un double grand-chelem.
    Nan, je deconne, mais vu qu il n’y a pas grand monde en ce moment sur 15-love ;)

  13. Baptiste 6 juillet 2010 at 23:09

    pour reveiller tout le monde ce qu’il faut c’est … une update odysee.

  14. May 6 juillet 2010 at 23:19

    Et Votrefils meneur de l’équipe de France de Davis Cup ça ne mérite pas un ou deux commentaire(s) ça?

    • Yaya 6 juillet 2010 at 23:28

      non on s’en fout. L’Espagne a déjà gagné.

  15. Chewbacca 7 juillet 2010 at 00:16

    J’ai calculé le nombre de cigare que pouvait se payer Federer avec ses gains qui s’élèvent à 56 000 000M$ et des poussières.

    Je pensais plus 56 boules c’est presque un salaire de Rmiste bref…

    Sachant qu’un Montecristo coûte en moyenne 37$ ça fait environ 1 513513 cigares.

    Conclusion ,l’autre avec ses 12000E il peut aller voir sa grand mère.

    • Sylvie 7 juillet 2010 at 00:30

      Tu es désoeuvré pour te livrer à des calculs pareils ? Ce n’est pas bon signe.

    • Jeanne 7 juillet 2010 at 00:49

      Il est en train d’évaluer ce que pèse son chéri, quoi de plus naturel ?

      • Chewbacca 7 juillet 2010 at 00:53

        Oui c’est mon chéri mais je ne suis pas sa Monica Lewinsky.

        Faut pas déconner quand même.

      • Jeanne 7 juillet 2010 at 07:48

        loin de moi de te mettre au niveau de Monica bien sûr, je sais que c’est plus profond que ça

  16. Sylvie 7 juillet 2010 at 00:29

    C’est vrai qu’après ce Wimbledon, les commentaires se font plus rares, mais que dire de plus ?

    Après chaque grand chelem, tout le monde tire des plans sur la comète. Début 2009, Nadal devait faire le Grand Chelem, Federer semblait au fond du trou, on pensait qu’il ne battrait même pas le record de Sampras, début 2010, Federer était Dieu sur terre, le plus grand de tous les temps, certains parlaient même de Grand chelem, … Au lendemain de ce Wimbledon, Nadal attire tous les dithyrambes, déjà qualifiés par certains de GOAT, Federer est déjà passé aux oubliettes, Nadal semble sur la route d’un GC sur deux ans, L’US lui semble presque promis.

    Tous les scénarios sont envisageables. Aujourd’hui, l’Espagnol semble au-dessus de tout le monde, Federer sur la pente descendante, les autres en retrait. Mais tout peut très vite évoluer. Il me semble évident que Nadal dépassera les 10 GC mais après, jusqu’où ira-t-il ? Peut-il battre les 16 GC de Federer ?

    Dans l’absolu, il le peut mais combien de temps son physique tiendra-t-il ? Quel sera la concurrence dans les années à venir. Fin 2007, Federer semblait intouchable, Début 2009, Nadal aussi. Ces deux-là ont rendu les choses tellement hors normes qu’on oublie ce que représente le gain de 8 GC.

    Beaucoup ici semblent douter de la possibilité de voir l’Espagnol s’imposer à NY; Moi j’y crois vraiment. Je faisais de lui mon grand favori pour Wimbledon. j’ai douté au début, mais après le quart, je ne le voyais plus perdre. Il a su cette année zapper la Coupe Davis. Il arrivera en forme. Et il sera gagnant sur tous les tableaux car l’Espagne va passer et s’ils remportent la coupe, qui se souviendra qu’il n’a pas joué les quarts ?

    • Colin 7 juillet 2010 at 00:31

      « qui se souviendra qu’il n’a pas joué les quarts? » J’ai une petite idée de la réponse, ça commence par un F et finit par un V…

      • Sylvie 7 juillet 2010 at 00:32

        Ah Frank, notre mémoire à tous

    • Chewbacca 7 juillet 2010 at 00:42

      Ah non Sylvie il suffit de voir l’embouteillage d’aujourd’hui pour être convaincu que plus personne ne doute de Nadal et beaucoup le croit capable de remporter l’US0 et battre le record de Federer.

      • Sylvie 7 juillet 2010 at 00:43

        Qui vivra verra

    • Jean 7 juillet 2010 at 00:56

      Tu sembles oublier, ma chère amie, que Gaël « Big Boss » Monfils, tel le cané corso attendant de pied ferme que le loup cruel descende de la montagne pour lui faire manger ses dents, est là, tapis dans l’ombre, prêt sous les ordres de son maître Guy « seek & destroy » Forget à faire regretter à Verdasco d’avoir cherché la Nice connection (et par là même à remettre un peu de baume au cœur brisé de Roselyne).

      No apologies, no one can stop us now !
      In Gaël we trust.
      Ça va chier des bulles !

      • Jeanne 7 juillet 2010 at 07:48

        ooooooooooohhhhh yeaaaaaaaaaaaaahhhhhhh !!!!!

    • Jeanne 7 juillet 2010 at 08:10

      Parole de guérilla, Fed n’est absolument pas fini.

      Impossible de penser ça, quand on voit le niveau extraordinaire atteint en Australie ; il a été enterré plusieurs fois et a dû se déterrer