Bercy affiche complet : Roddick, Soderling, Monfils, Llodra…

By  | 13 novembre 2010 | Filed under: Rencontres

Demi-finaliste en 2003 et 2005, Andy Roddick ne retrouvera pas le dernier carré parisien cette année. Battu hier par Robin Soderling (7/5 6/4), il repart malgré tout avec en poche sa qualification pour le Masters. Huitième année consécutive que l’Américain se qualifie pour la grand-messe de fin d’année, ce qui le place en bonne compagnie, aux côtés, du haut de son seul US Open 2003, de tout ce que le tennis compte comme champions à six Grands chelems et plus. Cherchez l’erreur.

- Andy, pour des raisons d’organisation, vous avez joué à deux reprises cette semaine en ouverture de programme, à 10h du matin. Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez été programmé si tôt ?

- Non.

- Ça ne vous est jamais arrivé ?

- Non. Ce qui s’en approche le plus, c’est pendant mes années de junior. Nous avions le tour de consolation. Il fallait jouer à 8 heures, rejouer à 14h et le double était à 18h. Mais j’avais 14 ans à l’époque !

- Votre opinion sur le court du POPB, qui est plus rapide que les années précédentes…

- C’est rapide, effectivement. Je trouve que, dernièrement, c’était devenu très monotone. Même le gazon était devenu lent, et les courts couverts également. Plus précisément, je trouve que puisque 9 mois sur 12 on joue sur des courts lents, c’est bien de mélanger et d’avoir ici un court plus rapide. Je veux bien qu’il y ait des courts lents mais c’est quand même bien qu’un tournoi décide de revenir à des choses un peu plus fusantes.

- Comment définiriez-vous cette surface par rapport à celle de l’US Open ?

- Elle est plus rapide ici. Tokyo aussi était assez rapide. Et puis il y a bien sûr certaines rencontres de Coupe Davis qui sont encore jouées sur des courts rapides. C’est un type de tennis différent, où l’on est récompensé si l’on chipe la balle. Il y a des coups différents à effectuer car la surface les rend efficaces. C’est une bonne chose. C’est bien d’avoir un peu de tout… même si dans mon cas ça ne me déplairait pas qu’il y ait encore plus de surfaces rapides !

- Vous pensez que ce type de surfaces permet de mieux mettre en pratique un jeu à base de service-volée ?

- Certainement. Ici, si vous arrivez à placer une volée vous en êtes immédiatement récompensé. Le ralentissement général du jeu et la disparition progressive des joueurs qui pratiquent le service-volée sont étroitement liés.

- Puisqu’on parle de vitesse du jeu… Entre vos premières expériences à Wimbledon et le gazon anglais d’aujourd’hui, voyez-vous des différences ?

- On ne peut pas dire que le gazon de Wimbledon soit rapide. La balle rebondit très bas, ça oui, mais ce n’est pas rapide. En aucun cas. C’est assez surprenant, d’ailleurs. Avant que Rafa commence à gagner des titres à Wimbledon, à part Borg et une fois Agassi, il n’y avait que des types qui jouaient vite au palmarès. Aujourd’hui, outre Rafa, même Federer dit qu’il est obligé de rester au fond du court. Pour moi il n’y a pas de coïncidence.

- On parle beaucoup de la longueur des saisons de tennis. Or, les surfaces vives, à défaut de raccourcir le calendrier, peuvent raccourcir les matchs et atténuer leur dureté physique. Pensez-vous que cela parle en faveur d’un retour à des surfaces rapides sur d’autres évènements tennis ?

- Oui, cela paraît logique. Ca me paraît même un argument très valable.

######

J’aime / j’aime pas. Les joueurs aussi sont soumis à ce questionnaire qui a animé 15love lors de la dernière trêve hivernale. Condensé des réponses de joueurs ; certaines étaient attendues, d’autres s’avèrent plus étonnantes.

« Quel est pour vous le joueur le plus antipathique du circuit ? »

Jo-Wilfried Tsonga : « Joker ! Non, on a pas le droit ? Alors… Marcos Baghdatis. »

Michaël Llodra : « Il n’est plus là mais pour moi Guillermo Coria était hors concours. On a failli en venir aux mains plus d’une fois. »

Fabrice Santoro : « Tomas Berdych. Ou un peu auparavant Marcelo Rios. »

« Votre meilleur ami sur le circuit ? »

Jo-Wilfried Tsonga : « Gaël Monfils. »

Michaël Llodra : « Arnaud Clément, of course. Le petit Arnaud. »

Fabrice Santoro : « Beaucoup de joueurs français. Sinon, Roger Federer. »

######

Tout simplement le match de la semaine : 6/7 7/5 7/6, Robin Soderling bat Michaël Llodra. Des points gagnants à la pelle, des volées venues d’ailleurs, des passings au cordeau, de gros échanges de fond de court… On a tout eu aujourd’hui lors du match opposant le gaucher parisien et le désormais amoureux de Paname, en finale à Bercy après deux plateaux de finaliste Porte d’Auteuil.

« Micka » Llodra était pourtant bien parti pour réserver le même sort au N°5 mondial qu’il n’avait fait avec les dossards N°3 et 11. Soderling, pas franchement à son affaire, loupait complètement son tie-break du premier set (7/0) et Llodra humait l’air d’une grosse finale à la maison. Mais la bagarre ne faisait que débuter. Le Suédois, branché sur courant alternatif tout au long de la partie, ne lâchait rien, ne montrait rien malgré un public déjà chaud et tout acquis à son compatriote. Quelques points de folie, un Llodra en transe contre un Soderling qui parvenait à conserver son calme… Pour la beauté de la partie, il fallait que ça se termine au troisième set. Et malgré plusieurs balles de match au cours d’un jeu de 6/5 long de 13 minutes, c’est finalement Llodra qui devait baisser pavillon, la larme à l’œil au moment de dire quelques mots au micro de Marc Maury, le speaker FFT. Il y a longtemps qu’on n’avait vu si beau match à Bercy, et dans une saison pauvre en gros chocs en Grands chelems ce match aurait sa place dans les nominés au 15love award 2010 de la plus belle rencontre.

######

Cela n’arrive pas si souvent que ça : les frères Bryan ont perdu cet après-midi, battus par la paire Mark Knowles / Andy Ram. Ces derniers disputeront la finale du double contre le binôme Mahesh Bhupathi / Max Mirnyi. Pour la petite histoire, les huit qualifiés pour le Masters de double sont connus, et s’offriront une guest star en la personne de Jurgen Melzer, vainqueur de Wimbledon associé à Philipp Petzschner et qui pourrait bien cumuler double et simple (remplaçant) à Londres. Une première depuis Evgueni Kafelnikov, qui déclarait d’ailleurs forfait pour le double en ces occasions.

######

Et si, à 24 ans, Gaël Monfils atteignait enfin l’âge de la maturité ? Depuis Montpellier, de premiers échos étaient venus faire état d’une nouvelle attitude de notre Cœur de Kenyan national. Moins tapageur, moins tape-à-l’œil, et en passe de dompter un tennis qu’il a souvent pris à l’envers. Depuis quelques semaines – on n’osera pas encore parler d’un changement profond – le Gaël nouveau semble donc arrivé. Il s’était voulu fondeur marathonien, il semble enfin intégrer le fait qu’avec un tennis comme le sien – punch, puissance, caisse physique – il a tout du sprinter jamaïcain. Ce Monfils-là, on l’avait déjà entraperçu, lors de son arrivée sur le circuit pro en 2004, ou lors d’un essorage en règle de Rafael Nadal à Doha en 2009. Mais notre coureur de fond revenait toujours à ses chères glissades loin derrière sa ligne… de fond, justement.

Ce soir, il a montré au monde du tennis ce que pouvait donner le meilleur Gaël, faisant dire à Roger Federer que « s’il reste en bonne santé, il a un grand avenir. Il est toujours très jeune. Il joue mieux qu’avant ». Et en général le Suisse a plutôt l’œil pour jauger les petits jeunes. Que s’est-il donc passé pour susciter de tels éloges chez l’Homme aux 16 Grands chelems, et même parmi la communauté 15lovetennis ?

Il s’est passé que ce soir Monfils a refusé de reculer. Par choix ? Par nécessité suite à un tournoi déjà éprouvant ? Un peu des deux ? Toujours est-il que le Français s’est planté sur sa ligne et a « envoyé du lourd ». Intouchable au premier set du haut de ses 83% de premières balles, pour une vitesse moyenne oscillant autour du 210/220 km/h. Juste fantastique, tout autant que les accélérations long de ligne décochées quand il le fallait. Premier set Monfils, complètement mérité.

Fatigué par ses matchs contre Verdasco puis Murray, Gaël baissait ensuite au service, revenant à des chiffres plus conformes aux standards ATP (57% de premières). Suffisant pour voir Federer empocher le jeu décisif du second set puis breaker d’entrée de troisième manche. Machine lancée… jusqu’au retour du syndrome del Potro : 4/2, 30/0 sur son service, et le Suisse qui s’égare. Pensait-il déjà à autre chose ? En conférence de presse d’après-match, il aura ces paroles qui permettent le doute: « Je menais 4/2 30/0 et d’un seul coup, sans savoir comment, tu te retrouves avec une balle de break contre toi. » De l’erreur d’être déjà en train de visualiser la finale contre Soderling ? Si c’est de ça qu’il s’agit, le pêché d’orgueil devait se payer. Incapable de reprendre l’avantage sur un Monfils pourtant privé de premières balles, vendangeant cinq balles de match à 6/5, le Suisse avait fait cadeau du match à Monfils. Car le Parisien ne lâchait plus sa proie, se montrait, lui, capable d’aller chercher ses points, tout en engrangeant sur un coup droit helvète qui n’avançait plus. 7/6 6/7 7/6, jeu, set et match Monfils. Pour Federer, c’est donc la quatrième fois cette année – après Indian Wells, Miami et l’US Open – qu’il quitte le court en vaincu après avoir eu balle de match. Un record sur une saison – encore un – mais le Suisse se serait sans doute bien passé de celui-là.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

515 Responses to Bercy affiche complet : Roddick, Soderling, Monfils, Llodra…

  1. Yaya 14 novembre 2010 at 12:09

    Quand j’y reprense, Monfils a sauvé ou écarté 7 balles de match depuis le début du tournoi ! Colossal.

  2. Marc 14 novembre 2010 at 12:17

    D’accord avec Antoine, même si je ne suis pas un grand fan de Monfils, il faut reconnaître qu’il a très bien joué, et qu’il a un vertain cran dans les moments clés, lié à mon sens à son côté tête brulée, je tente le tout pour le tout.

    Fed rate une balle de match inmanquable, encore + simple que celle de Llodra. Là encore, je rejoins Antoine, il n’a pas été terrible au service et a mis 2 sets à retourner correctement face à un Monfils servant le plomb. Encore une fois, il est assez mauvais sur les 2è balles de Monfils sur la fin.

    A 2 balles prêt, on avait une finale Llodra/Federer qui me faisait sacrément + rêver que celle de demain. Comme quoi, le tennis tient à pas grand chose…

    En tous cas, les choix pour la CD s’imposent : Llodra et Monfils en simple…

    PS : d’accord avec tous, le public est toujours aussi con, j’étais à Bercy jeudi, j’ai vu les 2 Français s’imposer, donc le public était un peu moins pire, mais c’est un public de cons…

  3. Colin 14 novembre 2010 at 12:28

    Il faudrait organiser, comme aux JO, une finale pour la 3ème place: là tout le monde serait content.

    Qui avait pronostiqué une finale Monfils/Soderling en début de tournoi? ou même que soit Soderling, soit Monfils gagnerait le tournoi?
    Personne.

    Donc on n’est pas au bout de nos surprises aux Masters. Superbiquette peut se faire sortir dès les poules en ayant gagné un seul match (c’est probable) comme il peut gagner en alignant 5 victoires en deux sets (c’est un peu moins probable). En attendant il vient de faire la meilleure prestation de toute sa carrière à Bercy, et il est fini. Bigre, diantre, comme vous y allez.
    Imaginez que demain Soderling se mange un 6-4 6-1 et Fed sera, parmi les 8 joueurs présents à Londres, celui qui aura fait le meilleur Bercy.

    • Duong 14 novembre 2010 at 12:31

      ah non Söderling a déjà fait un meilleur Bercy que Fed, sur le résultat et sur le niveau de jeu.
      Et même Murray pour moi a fait des beaux et gros matches contre des adversaires plus forts que ceux de Fed.
      Fed c’est bien, mieux que les autres années, mais il comptait énormément sur son service.

  4. MarieJo 14 novembre 2010 at 12:29

    pour ceux qui trainent encore ici, un dernier ajout vient d’être mis en ligne :)

    quelle journée, quels matchs… quel dommage pour llodra :(

  5. Duong 14 novembre 2010 at 12:36

    Par rapport à l’article, et sur le commentaire de Fed « Je menais 4/2 30/0 et d’un seul coup, sans savoir comment, tu te retrouves avec une balle de break contre toi. » , moi je ne pense pas du tout que Fed s’est cru vainqueur : il est arrivé très motivé dès le début du 3e set et semblait vraiment conscient qu’il devrait jouer parfaitement pour battre un tel Monfils.
    Monfils a fait un très bon jeu et Fed a fait quelques erreurs, surtout sur la balle de break.
    Je regrette plus les balles de match, mais là encore il les a jouées à fond, juste qu’il les a ratées (et que Monfils les a pas mal jouées après ne pas avoir très bien joué les points à égalité)

  6. Antoine 14 novembre 2010 at 12:51

    Il y a des jours comme cela..tu dois gagner mais tu perds sans avoir vraiment mal joué. Sur cette surface, comme sur herbe, cela se joue souvent sur deux ou trois points..

    Clairement, mon gros regret, c’est Llodra qui pouvait gagner ce match et le tournoi. Le Goat caché se serait enfin révélé aux yeux du monde; enfin, ce n’est pas terminé: il n’a que trente ans et commence sa vraie carrière cette saison..

    Il doit se fixer des objectifs beaucoup plus élevés que ceux consistant à faire un coup par ci, un coup par là: Isner, Djoko, Davydenko, c’est une bonne série et en GC, ce serait bien.

    Je pense très sérieusement que Llodra peut gagner Wimbledon..IL fait partie du petit nombre de ceux qui peuvent y prétendre. C’est ça, le gros objectif caché..

    • Elmar 14 novembre 2010 at 1:00

      Qu’il passe déjà une fois le 2ème tour.

      Antoine, à lire tes commentaires aujourd’hui (sur Llodra ou Monfils), je trouve que ton patriotisme t’aveugle un peu.

  7. Duong 14 novembre 2010 at 1:03

    En tout cas je peux vous dire que sur le forum des fans de Federer sur menstennisforums, le dégoût a atteint des proportions étonnantes.
    Je ne sais pas si Fed, lui, « va s’en remettre » mais cette défaite-là fait mal aux fans et va aussi faire très mal à sa réputation. Ca sera toujours mieux accepté de perdre 63 62 … mais un « champion » est censé gagner ce genre de matches selon l’acception classique du mot « champion ».
    Et il faut savoir que sur les forums anglophones encore plus qu’en France, Monfils a très peu de considération :lol:
    En revanche Söderling-Llodra a été unanimement apprécié comme un des plus beaux matches de l’année.

    • Elmar 14 novembre 2010 at 9:18

      Moi qui prétends être le plus grand fan mondial de Federer, je ne change pas d’un iota ma position d’hier: la défaite fut frustrante, mais on ne peut pas dire qu’elle fait mal. C’était que Bercy, c’était qu’une demie et c’était que Monfils en face.

      Mais bon, c’est vrai que depuis environ un an, je relativise bcp plus les défaites. Même les deux dernières défaites de l’US Open assez cruelles ne m’ont pas réellement fait mal. C’était frustrant, c’était rageant même. Mais c’était aussi relativement facile de passer à la suite. Rien à voir avec, par exemple, le dyptique Wimbly 08 et AO 09. Dans ces deux cas-là, il m’a littéralement fallu une semaine au bas mot pour retrouver un rythme de vie à peu près normal (oui, je sais, je suis un grand malade mental, mais je me soigne).

    • Sylvie 14 novembre 2010 at 12:49

      D’accord avec Elmar. Je suis déçue mais, comme tu dis, c’est une demie à Bercy pas une finale de GC. Et s’il était passé, on aurait voulu une victoire en finale. Une défaite fasse à Robin et c’était aussi la déprime.

      Cette défaite fait peut-être mal à sa réputation mais les gens aiment brûler ce qu’ils ont adoré. Si Fed avait pris sa retraite après l’AO, sa réputation serait au firmament. Il faut plus de courage à mon avis pour continuer et accepter de redescendre, au classement, dans le coeur des gens et de ternir son image. Ce qu’il fait encore après toutes ses années et ses titres est admirable mais comme il a trop gagné on ne le voit pas. Federer est un homme pas une machine, un homme qui a du vaincre ses démons pour arriver au sommet et qui les voit réapparaitre en vieillissant. Il a d’autant plus de mérite de continuer.

  8. Duong 14 novembre 2010 at 1:37

    Et en tout cas plus que jamais, avec les points marqués par Söderling, je vous signale que Fed peut se retrouver numéro 5 après l’open d’Australie ;)
    Moi je n’ai jamais rêvé qu’il reprenne le numéro 1 mais numéro 5 ça ferait parler les médias ;)

    • Elmar 14 novembre 2010 at 9:19

      Ca n’a que peu d’importance. Rafa a été n°4 cette année, certains l’enterraient, mais il avait tellement à prendre entre RG et Wimbly qu’il était évident qu’il était la menace n°1.

      Fed peut très bien se retrouver n°5 post-Wimbly, il a ensuite un boulevard devant lui de presque 6 mois.

    • Duong 14 novembre 2010 at 10:42

      numéro 4 ça va mais numéro 5 c’est Nadal, Djokovic ou Murray en quarts

  9. David 14 novembre 2010 at 8:54

    Llodra, avec ce résultat devrait assurer une tête de série à Wimbledon. Ce serait tellement beau pour lui qu’il accroche un quart ou une demi !
    J’ai trouvé l’attitude de Soderling très classe. Comme quoi, il a bien changé le garçon !

  10. Elmar 14 novembre 2010 at 9:26

    Au donnée qui pourrait avoir son importance : si Sod a de nouveau un gros combat aujourd’hui, quel sera son état dans une semaine au Masters?

  11. karim 14 novembre 2010 at 10:18

    J’espère que les organisateurs de wimbledon vont s’inspirer de ce qu’a fait Bercy et nous remettre l’herbe des années 80-90. Que ça fuse. Et qu’on ait Fed, Llodra, Stepanek et Mahut dans le dernier carré!!!

  12. Pat 14 novembre 2010 at 10:37

    Je suis surpris que l’on considère le match Llodra -soderling comme un super match !
    llodra a fait du llodra, des volées qu’on considèreraient comme miracle pour un autre que lui mais la répétition des miracles montre que c’est autre chose;
    mais Soderling n’a pas été très bon à mon avis : beaucoup de fautes directess, en particulier son coup droit décroisé qui prenait régulièrement le couloir.
    Le suspense a amélioré la vision qu’on a eu du match mais c’est pareil pour l’autre demie.
    C’est bizarre de reprocher à un joueur comme Monfils de faire des points directs sur son service. Contre Murray, la balle revenait plus souvent dans le terrain et il était obligé de finir. Il a quand même fait quelques points en montant à contre-temps sur le revers de Federer qui a compris un peu tard qu’il fallait choper long de ligne au lieu d’envoyer une balle trop haute croisée que Monfils convertissait en point.
    Je suis content d’être sur un site où il n’y a pas de blaireaux, alors que quasiment tous les français le sont.

  13. Duong 14 novembre 2010 at 10:43

    Moi cette défaite me file un énorme bourdon, je n’ai jamais rien connu de tel avant, je vais faire une pause avec le tennis.

    • MarieJo 14 novembre 2010 at 12:03

      oh non duong… je m’habituais à ton retour !
      c’est juste que fed avait un jour sans, t’inquiète pas ! et puis tu auras bien le temps de couper d’ici la fin du masters, hein ?
      ça arrive à tous les joueurs en fin de carrière de montrer un peu moins les crocs, d’être un peu moins tueur comme dans ses bonnes années… croire que fed n’est pas un champion pour avoir perdu hier, c’est gravement le sous estimer ! on sentait dès le début de match que c’était pas un bon jour, je pense que c’était juste le tournoi de trop pour fed cette semaine, et puis mirka et ses petites n’étaient pas à bercy, ça a du lui manquer, c’est normal, de pas être le super goat tous le jours de l’année à 29 ans !

      anecdote culte : hier et avant hier, sur la présentation des joueurs, la fiche de monfils indiquait qu’il avait 30 vendredi soir, et 26 le samedi 8O ! y’a qqu’un à la FFT qui aime se moquer du Gaël !!!

    • Duong 14 novembre 2010 at 1:43

      Mais moi je sais qu’il est vieux et n’est plus le meilleur depuis longtemps, mais là c’est tout bonnement ridicule, et un grand coup pour la confiance.
      Quand on est vieux, qu’on ne joue plus aussi bien, la seule chose qui peut le maintenir c’est la confiance … et là c’est foutu.
      Je ferais mieux de voir/entendre des choses plus douces : musique, cinéma … le tennis, ça va être de plus en plus dur, et les forums encore plus.
      Le seul problème c’est qu’il y a boulot demain, et donc ça fait mal de ne plus avoir ce support de rêve : le cinéma c’est mieux, au moins jamais ce type de déception.

  14. Guillaume 14 novembre 2010 at 11:40

    Concernant Federer, cette défaite a ceci d’étonnant qu’elle apporte une pierre supplémentaire à l’accumulation de matchs que le Suisse ne doit pas perdre. Autant quand Murray lui colle 3 et 2 c’est clair, net et sans bavure, le Scot est plus fort. Autant quatre matchs perdus en ayant eu contrôle du match et même balles de match, c’est juste PHMesque. Et on peut y ajouter Halle qu’il n’aurait jamais dû laisser filer à Lleyton. Pour que ça se répète à chaque fois je ne vois pas de quoi il peut s’agir d’autre que de sautes de concentration. Dans sa prime jeunesse, on va dire jusque 2003, c’était le talon d’Achille du Suisse. C’est donc quelque part logique qu’arrivant sur ces vieux jours ce soit ça qui le trahisse en premier. Mais là où c’est étonnant c’est qu’il n’a pas l’air d’être capable de résoudre le problème.

    Par contre, ç’a été tout le mérite de Gaël de l’amener à cette situation. Il a juste fait LE match parfait, hier. Là je vous renvoie au texte au-dessus, mais ce Gaël-là c’est clairement la meilleure chance française de victoire dans un GC. Plus encore que Tsonga.

    Sinon, quand Federer s’est fait huer par le public (et le président Gachassin, si j’ai bien compris) en raison des deux lets, je ne sais pas si j’ai été seul dans ce cas, mais j’ai rêvé de le voir s’immobiliser, regarder le public, rejoindre sa chaise et rentrer au vestiaire après une déclaration à la Pialat : « Vous ne voulez pas de moi ? Je ne veux pas de vous non plus ! »

    • Cochran 14 novembre 2010 at 11:43

      Effectivement, ces sautes de concentration sont vraiment interpellantes et symptomatiques de son année 2010 où il alterne le très bon et le franchement pas glorieux. Next step London, pour voir ce qu’on va voir !

    • Sylvie 14 novembre 2010 at 12:44

      En fait, si beaucoup ont le bourdon suite à cette défaite c’est justement parce qu’on a du mal à digérer qu’il perde à répétition des matchs qu’il doit gagner en remettant son adversaire en selle. Une fois, ça arrive mais 4 ou 5 fois dans l’année…
      Mais si on essaye de voir les choses par leur côté positif en se disant que Federer a 29 ans, qu’on le dit depuis 2008 en déclin et régulièrement fini et que finalement, une partie de ses défaites de l’année sont des matchs qu’il aurait du gagner, on peut se dire qu’il est encore sacrément dans le coup. Dans le même temps, que font Djokovic et Murray ? Murray est impérial à Shangaï mais perd tôt à Valence, a souffert sur tous ses matchs à Bercy, lui et DJokovic n’ont remporté que 2 titres cette année.
      Il viendra un jour, peut-être très proche, ou Federer prendra des roustes par un peu tout le monde et on regrettera ce temps où des mecs de 23, 24 ans doivent s’arracher et profiter des sautes de concentration du vieux lion pour espérer la victoire.

      • Jean 14 novembre 2010 at 12:52

        Tout à fait, Federer a déjà relevé tous ses défis (16 Chelems dont un RG), le reste ne peut-être pour moi que de la logique (le vieillissement, la paternité, …) ou du bonus pour le spectacle offert quant il joue bien. Sa passivité à RG et surtout à Wim m’avait semblé beaucoup plus signifiante d’un changement d’époque (fin de sa série de demies). Je n’ai pas vraiment raccroché au truc depuis la finale de Wim.

      • Elmar 14 novembre 2010 at 1:00

        A titre perso, Fed a dépassé, et de loin, toutes les attentes que je pouvais avoir pour lui au début de sa carrière. Il peut prendre sa retraite demain, il aura un bilan monstrueux.

        Donc ce qu’il reste devant lui maintenant, c’est du bonus et du plaisir. N°2 mondial à 29 ans, vainqueur de 4 tournois dont un GC, c’est des bonnes stats et, sur certaines années, c’est même possible que ca ait pu suffir pour en faire encore un n°1.

        Pour ceux qui parlent de son inconstance, je répondrai que depuis août (soit bientôt 4 mois), il est le numéro 1. Sur une période aussi longue, ca devient quand même intéressant. Il n’avait pas fait mieux l’an dernier, simplement ces 4 mois-là étaient arrivés au meilleur moment de l’année.

        • Duong 14 novembre 2010 at 1:47

          Tu iras chercher le plaisir dans le match d’hier, toi ! Je suis pas maso, une cata pareille aucun plaisir.
          Et Monfils qui est la vedette !
          Et Llodra qui n’a plus un mot sur le site de l’Equipe …

        • Elmar 14 novembre 2010 at 1:59

          Hier pas de plaisir, mais pas la mort non plus. Du plaisir, il m’en a donné dimanche dernier.

  15. Cochran 14 novembre 2010 at 11:40

    Ne t’en fait pas duong, pour cruelle qu’elle soit, la défaite n’est pas non plus infamante. Fed a bien joué dans l’ensemble, compte tenu du rythme tenu qu’il s’impose depuis 4 semaines et a rassuré sur son état général je trouve. C’est sur que se louper avec 5 balles de match, après un break d’avance dans le dernier set, ça fait pas super du bien mais s’il devait encore gagner un tournoi cette année, il valait mieux que ce soit à Londres où il une belle carte à jouer ! Maintenant, c’est juste dommage qu’il perde face à l’autre clown…

  16. Guillaume 14 novembre 2010 at 11:44

    PS : le dernier article from Bercy vous est livré.

  17. Damien 14 novembre 2010 at 11:47

    Je n’ai vu que le 1er set de Monfils/Federer, et j’ai trouvé ça assez ennuyeux : beaucoup services gagnants, pas mal de fautes provoquées, mais finalement peu de coups gagnants. En tout cas Monfils méritait de le gagner tant il a bien servi.
    Je suis très déçu d’avoir raté le match de Llodra. Ce qu’il avait montré aux tours précédents était vraiment enthousiasmant : de la prise de risque en permanance, des angles impressionnants et du touché de temps en temps, un grand bravo à lui pour cette semaine.

    Pour parler un peu de la vitesse des surfaces, j’ai joué cette semaine sur du Taraflex, surface synthétique très rapide, classée dans les « carpet ». Cette surface était notamment utilisée à Lyon quelques années plus tôt, et a été définitivement abandonnée sur le circuit pro (à la demande des joueurs d’après ce que j’ai pu lire).
    Pour ma part j’ai bien aimé jouer là dessus. Je pratique un jeu assez risqué, à plat, avec pas mal de montées au filet, et c’est vrai que ça convient bien à ce type de jeu. Quand tu places une attaque, elle revient 2 fois moins souvent que sur dur classique. En plus, c’est une surface légèrement amortissante sous le pied, ce qui est moins fatiguant pour les articulations.

    Bon maintenant est-ce que ça changerai la face du tennis qu’il y ait plus de surfaces rapides comme celle de Bercy… On aurait certainement plus de Llodras et cie dans les derniers tours, mais au final, si l’on prend ce Bercy 2010 pour référence, Fed perd contre Monfils (dont la TB reste la meilleure surface), et l’autre finaliste est le gars 2 fois finaliste à RG…
    Ce qui pour moi ressort de l’affiche de cette finale c’est la prépondérance du service sur ce type de surface : Monfils gagne sa 1/2 grâce à ses 80 % de service au 1er set, et Soderling possède une grosse puissance de frappe du haut de ses 195 cm.

    Au final, je pense que ce changement de surface à Bercy cette année est quand même une réussite de part le parcours de Llodra essentiellement. Globalement, cette semaine on a vu plus de vollées que pendant les 2 derniers mois réunis. Maintenant, c’est aux joueurs à s’exprimer en faveur de ce type de surface si on veut en voir plus souvent. Or, ces 10 dernières années ils ont plutôt souhaité la disparition des surfaces très rapides (Fed y compris) que l’inverse. Pourvu que ça change…

  18. Jean 14 novembre 2010 at 12:16

    Diantre, hier matin c’était l’euphorie et lorsque je me connecte ce matin, c’est la grosse déprime sur fond de finale de cogneurs ! Ça va vite !

    Quelques réflexions : j’ai vu la fin du Söderling/Llodra, gros match c’est vrai, mais le Goat très très bien caché n’est pas allé la chercher, c’est comme ça. Il n’est d’ailleurs pas un hasard que Söderling se retrouve au filet sur les trois balles de matchs alors qu’il ne monte par ailleurs quasiment pas dans ce set. Ce que j’ai beaucoup aimé, ce sont les chip & charge du froggie, on devrait lui donner la légion d’honneur pour ça.

    Ce qui m’est venu à l’esprit principalement dans le dernier tie-break, c’est… Pete Sampras. Qui savait que le temps des deuxièmes balles très liftées (et donc peu rapides) et suivies était révolu depuis Courier et Agassi.

    Monfils/Federer, pas vu, je ne vois pas en quoi cette défaite est plus infamante que par exemple celle contre JoWil à l’été 2009 après avoir je crois mené 5-1. Je comprends la déception, mais Rodg’ n’avait jusque là battu que Stepanek et je ne sais même plus qui et nous nous étions certainement emballés un peu vite en pensant qu’une surface accélérée lui assurait la victoire, un peu comme avant le dernier Wim.

    C’est une facilité de l’esprit que de penser Rogé en attaquant, alors que cela reste grandement à prouver. C’est vrai que sa palette, notamment son revers slicé, est adaptée au rebond mais pour le reste, voilà bien longtemps que je ne le vois pas dans un tel rôle et qu’il a côté renard. La grande question des 2000’s, ce serait de savoir si Federer a pâtit du ralentissement ou au contraire s’il ne fait pas partie de ceux qui ont enterré sciemment le service-volée et le jeu offensif, chacun son avis là-dessus.

    Pour Monfils, j’ai déjà dit ce que je pensais, on a déjà joueur beaucoup plus indigent techniquement à son âge, Agassi par exemple (qui était c’est vrai meilleur sur ses points forts mais qui en dehors de cela n’a jamais su faire une volée).

    Taff monstrueux, Guillaume.

  19. Jean 14 novembre 2010 at 12:18

    @ Karim : le coup droit de Mac était épuré ! é-pu-ré ! Bordel !

  20. Yaya 14 novembre 2010 at 12:22

    Federer a perdu cette année 4 matchs

    le jeu de service perdu à 4-2 tient à la saute de concentration selon moi.

    Par contre, perdre des matchs à cause d’un incapacité à convertir des balles de match sur service adverse, renvoie à sa difficulté à convertir les balles de break, notamment sur seconde adverse.

    Federer n’est qu’à la 15e place des points gagnés sur les retours de 2e service. Et il n’est qu’à la 21 place en balles de break converties : 41% versus 44% pour ses princupaux rivaux.

  21. Elmar 14 novembre 2010 at 12:55

    Je suis en désaccord profond avec bcp, bcp d’analyses que je lis ici.

    Pour moi, dire « les deux joueurs ont très bien servi et fait bcp d’aces » puis, une ligne plus tard « le niveau était faible », c’est totalement contradictoire.

    C’est peut-être ennuyeux, mais l’ace, c’est le seul coup parfait du tennis. Quand un joueur se montre intraitable sur son service en réussissant 3 points gratuits par jeu de service grâce à ce seul coup, c’est que son niveau était énorme.

    Pour prendre un exemple dans les tréfonds de ma mémoire, le Philipoussis-Federer de Wimbly 03, c’est ça: une qualité de service phénoménale, donc un niveau de jeu très élevé. Dans ces cas-là, le match se joue sur qq points – comme le disait Fed en début de tournoi : « tu fais une connerie et tu peux perdre – et le vainqueur est celui qui sait gérer ces moments-là. Hier, ça a été Monfils, qui a été monstrueux au service (hormis dans le jeu à 5-6, mais Fed a été mauvais en retour de secondes balles; j’espérais presque que Monfils passe sa première, c’est dire!). Le niveau de jeu était clairement plus élevé que dans le 3ème set du Llodra-Sod où ce dernier a assez mal servi.

  22. Robin des bois 14 novembre 2010 at 1:12

    - highlights monfils / fed : http://www.youtube.com/watch?v=9-2mH7nQtyU
    - intégral des 15 last minutes : http://www.youtube.com/watch?v=BLuoMW9bJF8

    La plupart des gros points y sont, même si j’aurais apprécié des youtube plus longs.

    • Elmar 14 novembre 2010 at 1:20

      On voit très bien sur la 1ère balle de match, celle où il doit conclure, qu’il se place mal et veut prendre la balle trop tôt, d’où la faute.

      Il avait le temps, il aurait dû la jouer moins vite et c’était 240 points supplémentaires au classement. Je pense que ce genre de faute vient du stress de la balle de match, mais aussi de son adversaire dont il sait qu’il doit le prendre de vitesse pour ne pas s’exposer à une défense improbable.

    • Duong 14 novembre 2010 at 1:39

      mais je n’en fous des 240 points !
      juste qu’une défaite comme ça, c’est terrible pour la confiance !!
      Et puis c’est les gros bras qui ont gagné, avec tout le public français derrière, et aujourd’hui Monfils célébré partout, et Federer ridiculisé dans les forums anglophones.
      Il n’y a vraiment que les Français pour plus voir que Monfils a gagné que Fed qui a perdu.
      Non pas que Monfils n’a aucun mérite, non, mais enfin ces 5 balles de match perdues dont 4 sur 2e balle, le break perdu à 2-4, le point tout fait à 0-30 qu’il n’attaque pas, l’amortie ratée alors que le point était tout fait à 5-5 dans le tie-break du 1er set, c’est tout bonnement RIDICULE.

      • Elmar 14 novembre 2010 at 1:41

        Mais oui, il a perdu un match qu’il aurait dû gagner. Et puis voilà.

        Duong, c’était que Bercy…

        • Duong 14 novembre 2010 at 1:53

          Et puis c’était pas que Bercy parce qu’il est vieux, et que des occasions comme ça, il n’en aura plus beaucoup.
          Il n’avait jamais réussi à Paris, et bien là on sait c’est foutu : il est maudit dans ce tournoi.
          Quand il a perdu contre Tsonga à Montreal, de toute façon il n’avait aucune chance d’aller plus loin, et il avait plus d’un an de moins, ce qui est ENORME à cet âge !
          Et puis désolé, j’étais content pour Tsonga, il avait joué un super-premier set et c’est un beau joueur.
          Monfils à Paris avec tout le public et Gachassin qui braillent, c’est pas pareil.

        • Elmar 14 novembre 2010 at 2:13

          C’est justement parce qu’à Bercy y a un public qui braille avec Gachassin dans les tribunes que ce tournoi n’a, à mes yeux, que peu de valeur.

          Bercy, c’est un sous-Masters 1000. D’ailleurs, je trouvais même marrant que Fed traite ce tournoi comme s’il s’agissait du challenger de Trifoullis-les-Oies.

          Y a un truc évident, c’est que si, il y a 2 semaines, on lui avait dit: tu gagnes l’un des deux tournois et tu fais demi dans l’autre, lequel tu choisis, il aurait clairement dit Bâle.

          • Elmar 14 novembre 2010 at 2:13

            En plus, y a moins de joueurs que dans n’importe quel autre M1000. Et ils auraient même encore aimé réduire le nombre de joueurs. Un sous-M1000, je te dis!

          • Elmar 14 novembre 2010 at 2:14

            Un tournoi où Monfils fait 2 fois finale de suite, sincèrement, ça a quel prestige?

      • Duong 14 novembre 2010 at 1:48

        non c’était pas que Bercy, c’était une défaite ridicule.
        Perdre contre Nadal à Wimbledon ou en Australie, perde contre un Del Potro plus fort, en plus en 5 sets, n’a rien de ridicule.

      • Sylvie 14 novembre 2010 at 1:51

        Duong, un bon conseil quand tu as le blues évite de lire certains forums. Entre ceux qui jubilent à la moindre défaite du Fed et les pseudo fans qui l’insultent dés qu’il perd, ne voyant en lui que la machine à broyer, ça énerve pour rien. Cette défaite n’est pas ridicule. Elle est décevante, frustrante, mais le ridicule aurait été qu’il prenne un score fasse à Monfils. Il a perdu un match qu’il aurait du gagner, on le sait. Mais je suis persuadée que cet enchaînement de matchs lui a nui. A chaque défaite, il est foulé aux pieds et à chaque nouveau titre les gens oublient.

        Les mêmes qui célébraient sa victoire à Bâle dimanche, vont lui cracher dessus aujourd’hui. Et ces gens là que font-ils ? Ignore, fais un break et fais comme nous, prend le positif et accepte le reste avec sérénité.

        • Duong 14 novembre 2010 at 1:55

          c’est plus ridicule de perdre comme ça que de se faire écraser par un type plus fort.
          Mais Ok je vais faire un break ;)
          Boulot à fond :sad:

        • Sylvie 14 novembre 2010 at 2:36

          Tu exagères Duong, car Monfils joue bien sur ce Bercy 2010.

      • Elmar 14 novembre 2010 at 1:57

        oulala, duong, c’est vraiment la grosse déprime aujourd’hui.

        Pense à l’AO (le vieux bat Murray). Pense à Cincy. Pense à Stockholm. Pense à Bâle (le vieux bat Djoko).

        Pour un type dont tu sais qu’il n’est plus le meilleur, ca reste pas mal, hein! Franchement, cette défaite, elle implique quoi concrètement? Surtout si tu te fous des 240 points!

        Faisons le décompte:
        - Pas de victoire à Bercy; celle-ci était-elle pour autant assurée?
        - Perte de confiance (c’est l’aspect sur lequel tu insistes lourdement); quelle incidence? Eventuellement moins bon résultats au Masters; ca reste hypothétique car on ne sait pas ce qu’il y fera et on ne saura jamais non plus ce qu’il y aurait fait s’il n’avait pas perdu hier: difficile de faire un différentiel à ce niveau-là.

        Au-delà de ça, je ne vois rien. Ca ne va rien changer à sa saison 2011, ca me parai clair, puisqu’il pourra recharger les accu. Au final, c’est loin d’être catastrophique pour lui.

      • Robin des bois 14 novembre 2010 at 1:59

        Duong, quelle que soit la déception pour fed qui s’est certes planté au finish, faut aussi reconnaître que monfils a fait des progrès très étonnants en termes d’attitude. C’est forcément positif pour le tennis, comme l’ont été les changements de soderling et verdasco depuis 2 ans.

        Je suis d’autant plus à l’aise pour évoquer ces progrès que « La Monf’ » – surnom assez ridicule – est un joueur que je n’ai jamais vraiment apprécié. Eh ben hier, j’ai trouvé qu’il jouait bien, et c’est pas parce qu’il était français ;)

        • Elmar 14 novembre 2010 at 2:05

          Il a été très bon au service, sauf à 5-6. Et sur la fin, s’il n’a pas précisément forcé le destin, faut reconnaitre qu’il n’a pas commis une faute directe.

          En revanche, je reste perplexe quand tu dis que Leurfils peut être positif pour le tennis ;)

        • Robin des bois 14 novembre 2010 at 2:19

          Bah, plus il y a de joueurs stabilisés à haut niveau sur le circuit, plus on a des chances d’avoir de grosses confrontations à suspense.

          Le tennis, c’est aussi une compétition, et non pas seulement un style de jeu ou quelques joueurs préférés.

          • Elmar 14 novembre 2010 at 2:23

            Bien sûr.

            Mais Monfils.

            Monfils.

      • Elmar 14 novembre 2010 at 2:03

        Dans mon résumé de la situation, qui se veut le plus objectif possible, j’oublie sans doute le paramètre subjectif qui t’est propre et que relève très bien Sylvie: le regard des fans.

        Moi aussi je suis blessé quand je lis des trucs ridicules à son sujet; on se connaît virtuellement depuis longtemps et tu sais que j’ai parfois pu réagir au quart de tour avec certain(e)s. Ca je le comprends et je n’ai qu’un conseil: évite les sites qui te font du mal.
        Qu’en est-il ici? Trouves-tu que les gens médisent ou que sais-je? Perso, je peux venir ici même après une défaite cruelle, je sais que je pourrai discuter en toute sérénité, ce qui n’était pas le cas lorsque je fréquentais rf.com (où toute remarque était perçue de manière négative par les ultras) ni lorsque je fréquentais webuytshirts (où certains ne perdaient pas une occasion de déverser leur venin).

        On a toujours intérêt à dépassionner le débat; ce n’est pas toujours évident lorsqu’on est passionné.

        • Duong 14 novembre 2010 at 2:06

          non, objectivement c’est moins les commentaires sur les forums (et surtout pas ici :lol: ) qui me font mal que le match lui-même : contrairement à toi, je le vois plus vieux.
          Pour moi ses victoires sur Djoko tiennent du miracle car il était dominé, des miracles tenant à la confiance, notamment accumulée dans le passé.
          Si même quand les circonstances lui sont ultra-favorables, il ne s’en sort pas, c’est foutu, même la confiance va partir.

        • Elmar 14 novembre 2010 at 2:09

          Duong, je te propose un truc: un moratoire jusqu’aux Masters!

          Avant de tirer des plans sur la comète, observons comment il se comportera là-bas!

          A mes yeux, c’était plus inquiétant de perdre contre Montanes à Estoril (le fond du fond) que contre Leurfils à Bercy.

        • Jeanne 14 novembre 2010 at 2:10

          Je ne pense pas que ce match qui s’est joué à deux ou trois points endommage sa confiance.

          Il a été le numéro 1 mondial en indoor et c’était exactement ce qu’il fallait après son us open. Ses déclarations montrent bien qu’il n’en fera pas une maladie. Ce n’est que Bercy, un tournoi où il n’est jamais allé aussi loin

        • Sylvie 14 novembre 2010 at 2:21

          Duong, ça fait longtemps que je te lis et que je te vois parler de Fed comme d’un vieux et de ne plus attendre grand chose. Et paradoxalement, ses défaites te font encore très mal. Pourquoi, depuis que tu l edécris comme vieillissant et en déclin , il a encore réalisé des belles choses et des choses que , ni toi ni moi, n’aurions cru possible : la victoire à RG, le record de Pete, un GC en 2010 en écrasant Murray, sa « bête noire ». Alors, oui il est sur la pente descendante et c’est naturel mais il est néanmoins le plus régulier depuis Wimbedon. Il est toujours numéro 2 et il a accentué son avance.
          La place de numéro 1, on s’en fout tant qu’il peut encore gagner des titres.

          Contrairement à ce que tu dis, je suis sûre que les commentaires que tu lis te font mal. Après une défaite de Fed j’évite certains sites et je viens toujours ici car on peut discuter et exprimer son ressenti en évitant les rageux de base ou certains fans ultra.

          Et quand bien même, cette défaite serait ridicule ? La défaite à RG en 2008 a fait ricaner. S’en est-il remis ? Tu sais que oui, et pourtant, ce fut plus cruel que celle d’hier. Sur la poignée de main, on voit bien qu’il n’est pas effondré.

          Moi j’ai de l’admiration pour ce mec, car il a toujours répondu sur le terrain à ses détracteurs. Et il le fera encore

          • Sylvie 14 novembre 2010 at 2:23

            « pourtant depuis que tu le décris »

        • Quentin 14 novembre 2010 at 2:27

          Se prendre un tôle face à Nadal à Roland 2008 alors que l’espagnol est à un niveau monstrueux, sur sa surface préféré, sans jamais avoir perdu un set du tournoi, en final du grand chelem qui convient le moins au suisse, ce n’est pas choquant.
          Le voir perdre contre Monfils, ça l’est, par définition. Surtout sur ce genre de surface. Surtout vu le déroulement du match.

          • Sylvie 14 novembre 2010 at 2:34

            Oui mais pour l’ego c’est plus dur de se faire humilier en finale de GC par son grand rival que perdre face à Monfils sur qui tu mènes 5/0, en demie finale d’un tournoi où tu arrives sans grandes ambitions et un peu cramé. Là, il peut se dire que c’est lui qui a perdu le match.

    • Quentin 14 novembre 2010 at 1:59

      Assez d’accord avec Sylvie et Elmar: c’est trop bête, mais ce n’est pas dramatique!
      Sinon, quand je regarde les vidéo, on voit clairement que Monfils sauve 4 balles de match. La seule où le fed peut s’en vouloir, c’est la première avec un coup droit tout fait qu’il met dans le filet.

      • Elmar 14 novembre 2010 at 2:07

        Bon, il est pas capable, par deux fois, de retourner des 2èmes de Monfils. L’une des deux est puissante et longue et ça peut se comprendre, mais l’autre, Rog’ la foire avec un retour trop long en revers. Le genre de truc qui énerve et dont il s’est fait une spécialité contre Rafa.

  23. Jeanne 14 novembre 2010 at 2:04

    Ce n’est absolument pas dramatique, juste les aléas du tennis. Le bilan de biquette sur les 4 derniers tournois est excellent, c’est ça que je retiens.

    Ce n’est pas cette défaite qui va y changer quoi que ce soit. Monfils a été assez fort pour écarter Murray, ce n’est pas une honte et personnellement je suis contente pour Gaël qui a un bon potentiel, surtout s’il est moins attentiste.

    • Robin des bois 14 novembre 2010 at 2:20

      ah, enfin :)

    • Jeanne 14 novembre 2010 at 2:28

      Oui Robin, bien sûr. Comme beaucoup ici, je n’étais pas la plus grande admiratrice du Gaël. Mais quand il se force à être un peu agressif, il a un tel physique et de tels coups que ça en devient plutôt agréable. Il y a pas mal de folie et parfois d’immaturité dans ses itw, mais même là, je trouve ça plutôt drôle et s’il mûrit, c’est encore mieux. Actuellement je préfère de très loin Monfils à Gasquet.

  24. Quentin 14 novembre 2010 at 2:10

    Je pense que l’usure mentale de Federer est lié à la période allant de l’Open d’Australie 2008 à Roland-Garros 2009: face à une concurrence monstrueuse, il s’arrache comme jamais pour résister du mieux qu’il peut jusqu’à que celle-ci faiblisse après Roland 2009 (je dis cela parce qu’à Paris, il fallait se le farcir le poulain!). Après, il surfe sur la confiance à Wimbledon mais doit quand même s’arracher en finale, de même à l’US Open où cette fois ça ne passe pas, et aprés il craque.
    Je pense que l’Open d’Australie est plus une illusion qu’autre chose: il joue très bien mais n’a pas d’effort mental énorme à fournir (Davydenko s’effondre tout seul en quart en encaissant 13 jeux de rang).

    Bref, ma théorie qui vaut ce qu’elle vaut, c’est que Federer a laissé tellement de jus mentalement à une période qu’aujourd’hui à 29 il n’en peut plus.
    Je n’oublie pas son quart et sa demi à Toronto gagnés de haute lutte, mais celà arrive après une période de break. Pour moi, le suisse ne peut plus mentalement tenir très longtemps. Ce qui me pousse à penser que pour Wimbly qui viens après une longue série de tournois, ça ne va pas être évident. Mais qu’il y a peut-être une chance pour l’OA. Et donc pour la place de numéro 1.

    Après, l’avenir me donnera peut-être tort, on verra…

  25. Jean 14 novembre 2010 at 2:12

    Federer vieillit. C’est ridicule.

    • Quentin 14 novembre 2010 at 2:15

      C’est en réponse à mon post, cette remarque?

      • Jean 14 novembre 2010 at 2:16

        Non.

    • Elmar 14 novembre 2010 at 2:16

      Lol.

      Dieu est immortel.

    • Quentin 14 novembre 2010 at 2:22

      Je viens de saisir, et elle est assez bonne :)

  26. Duong 14 novembre 2010 at 6:02

    Cf commentaire de Sylvie : « Duong, ça fait longtemps que je te lis et que je te vois parler de Fed comme d’un vieux et de ne plus attendre grand chose. Et paradoxalement, ses défaites te font encore très mal. »

    C’est ça la grande différence entre moi et vous autres ici :
    moi je le vois vieux et plus du tout au top, dire comme vous le dites qu’il est le meilleur depuis l’US Open me fait marrer, comem si les autres avaient donné leur meilleur, et pire encore envisager comme certains ici qu’il pourrait redevenir numéro 1 mondial,
    ça montre à quel point notre perception est différente !

    Si ce type de défaites (pas toutes les défaites, car celles-ci où il se fait battre par un type meilleur que lui comem Del Potro ou Nadal ne me font pas sursauter contrairement à vous) me fait si mal, c’est justement parce que je sens le temps compté, et qu’il aura très peu d’occasions.

    Personnellement, je me sens vieillir, c’est quelque chose qui m’éprouve, alors sentir quelqu’un vieillir si vite en même temps me touche et en même temps me fait mal.

    Ce qui est juste c’est de dire « il a déjà gagné beaucoup, maintenant ce n’est que du bonus », mais le problème c’est … qu’on vit encore !! Il nous faut continuer à vivre, et lui aussi, et tout ce qui s’est passé avant, c’est … fini !

    Maintenant il aura quelques très très rares occasions, gagner Bercy, même faire finale je suis désolé, ça aurait été formidable pour lui, Bercy est un vrai MAsters 1000, encore plus en ayant accéléré la surface.

    Là c’est foutu … et l’an prochain avec Nadal, Djokovic, Murray, Del Potro vraiment au top (ie pas du tout comme cette année), il restera une place infime pour des perfs de ce type.

    Désolé, un type qui rate des coups droits comme hier n’est aps un type qui postule à un grand résultat au Masters comme Elmar le pense. Les jeunes sont plus forts que lui, mais sa seule chance c’est de s’arracher : si même ça le lâche, c’est foutu.

    Gagner le Masters c’est pour un jeune, regardez où en sont Hewitt, Gonzalez, Ljubicic, Ferrero, Stepanek, Nalbandian, et vous comprendrez que c’est un miracle même que Fed soit encore numéro 2. Melzer, Llodra, Montanes ne sont pas représentatifs en sens inverse car c’étaient des types (surtout Melzer et Llodra) qui avaient sous-exploité leurs capacités, ce qui n’est pas le cas de Federer.

    Désolé pour moi, la vieillesse est une lente dégradation, rien de drôle, et voilà en tennis ça passe comem dans la vie en accéléré.

    • Duong 14 novembre 2010 at 6:05

      donc oui ce genre de défaites me touche plus que vous, mais pas celles où l’autre est nettement plus fort comme Del Potro à l’US Open : il aurait pu gagner à l’expérience mais l’autre était nettement plus fort.
      Je vous signale qu’avant Wimbledon, j’avais prévu la défaite contre Berdych en quarts … et il a failli perdre au premier tour contre Falla !

    • Jean 14 novembre 2010 at 6:29

      Belle honnêteté, Duong. Bien sûr, tout passe…

    • Sylvie 14 novembre 2010 at 7:30

      Duong, pour te répondre.

      Je te trouve très pessimiste. On a l’impression qu’on est tous une bande de groupies aveuglées et que toi seul verrait la lumière.
      Je pense qu’on est tous bien conscients que Federer vieillit, qu’il joue moins bien et que cela ne va pas aller en s’améliorant. La place de numéro 1, peu y croient ou alors pour une poignée de semaines, juste pour aller battre le record de Sampras. Mais durablement c’est impossible.
      Mais parler sans cesse d’un gars de 29 ans comme d’un vieux, ça m’interpelle. Il est moins jeune que les autres mais vieux ?

      En ce qui me concerne, j’ai ressenti cette grande tristesse en 2008 quand Federer est passé d’une année magistrale à une suite de défaites cruelles et où la presse et les forums le disaient fini, incapable de gagner à nouveau des GC, incapable de gagner dans la difficulté. J’ai fini par intégrer ce discours à force de le lire et j’ai été très touchée. Et des résultats de Roger et de ce qu’on disait sur lui. Idem début 2009, où j’ai eu peur qu’il ne se remette pas de la défaite à l’AO. Le principal intéressé a toujours tenu un discours positif mais à l’époque il était de bon ton de s’en gausser.

      Alors depuis RG 2009 et Wimbledon 2009, je prends tout comme du bonus. Je suis contente qu’il continue de jouer, qu’il en veuille encore. Il n’a pas gagné Bercy ? Et alors ? Même s’il ne devait jamais le gagner, il a gagné de plus belles choses, non ?

      Il vient de gagner coup sur coup Stockholm et Bâle, on peut lui pardonner d’avoir raté sa fin de finale, je trouve. Je préfère l’avoir vu gagner chez lui, face à Djoko et perdre face à Monfils que l’inverse Et je pense que s’il devait choisir entre les deux, il choisirait Bâle.

      Je ne te suis pas non plus sur la fin de ton argumentation où tu dis qu’il est le meilleur depuis août parce que les autres sont moins bons. Mais il y a eu aussi des périodes de l’année ou d’autres ont profité de ce qu’il était moins bon. Il joue nettement mieux depuis Shangaï, il a bien bossé.

      Le coup droit hier partait moins bien mais quelques millimètres de moins en placement et la face des choses en est changée?

      Regarde Monfils, moins de jus, moins percutant et c’est un autre joueur.

      Je trouve qu’on devrait profiter de voir encore Federer et prendre ce qui vient. Je ne vois rien de triste dans cette défaite. Il a eu une belle carrière, il est épanoui dans la vie, il prendra sa retraite à la trentaine là où on va bosser jusqu’à plus de soixante ans. Perso, je ne vois là aucun sujet de tristesse.

      Il sera tant d’être triste quand il décidera de raccrocher

    • Duong 14 novembre 2010 at 9:24

      @Sylvie :
      1. je n’ai traité personne de « groupies aveuglées », plutôt d’optimistes quand toi tu me dis pessimiste
      2. je ne suis pas triste pour lui, je suis triste pour moi évidemment ! lui effectivement à Dubai, avec ses millions franchement je vois mal comment oser le plaindre …
      3. si je suis triste, c’est parce que tout ça, c’est fini, c’est ça vieillir c’est constater que le passé, c’est fini, et qu’on n’est plus le même. Le concept « vivre des souvenirs, il a fait des choses vachement bien avant » franchement c’est un concept mais dans la réalité, on vit ! et bon, pendant toutes ces années les rêves procurés par Federer m’ont aidé à supporter le quotidien.
      4. « Mais parler sans cesse d’un gars de 29 ans comme d’un vieux, ça m’interpelle. Il est moins jeune que les autres mais vieux ? » Bein à l’échelle du tennis il est vieux je suis désolé, statistiquement les joueurs déclinent en moyenne à partir de l’âge de 26 ans, surtout les meilleurs, c’est-à-dire ceux qui ont vraiment utilisé leur potentiel. A 40 ans, on n’est pas non plus vieux par rapport à quelqu’un de 70, et pourtant on se rend bien compte qu’il y a plein de choses qu’on ne peut plus faire comme avant. Moi ça m’attriste, évidemment les gens de 30 ans ne peuvent pas comprendre ça (enfin, je connais pas ton âge ni celui des autres, et il y en a qui n’y pensent même pas, c’est eux qui ont la bonne attitude, moi je suis pas capable)
      5. « Je ne te suis pas non plus sur la fin de ton argumentation où tu dis qu’il est le meilleur depuis août parce que les autres sont moins bons. » Bein la différence c’est que les autres sont jeunes et ils seront forcément de mieux en mieux, lui le contraire. Tu verras : Murray et Djokovic sont loin d’avoir épuisé leur potentiel et Nadal peut au moins se stabiliser à son niveau. Federer, lui, un an de plus change tout. Je t’ai cité plein de joueurs de son âge et où ils en sont : ça ne vous interpelle pas ? Le concept lu parfois ici et ailleurs (dans les médias) du « Un joueur comme Federer (sous-entendu un dieu vivant, un surhomme) ne vieillit pas contrairement aux autres », franchement je ne comprends pas. Franchement Ljubicic, Nalbandian, Hewitt, Blake il y a quelques années, c’était autre chose !

      Voilà, on vieillit, et ça ne me réjouit pas : on peut profiter quand il joue encore, oui je ne cesse de le dire, mais ce temps devient de plus en plus court et vivre des catas comme hier ne m’apporte pas de joie non plus, au contraire j’ai quasiment pas dormi.

    • Elmar 14 novembre 2010 at 9:33

      Connors fait demi de GC à 39 ans.

      C’était une autre époque, mais il était pas le quart de Federer non plus. Donc bon, ente 29 et 39 ans, y a encore de la marge.

      • Duong 14 novembre 2010 at 9:44

        Fed aura arrêté depuis très longtemps à 39 ans (entre 31 et 35 maximum), tu verras. Tout son jeu repose sur la vivacité, il n’est pas Connors ou Agassi qui étaient quasiment aussi bons en revers qu’en coup droit, lui il doit tourner autour de son revers qui est son point faible. Et ainsi de suite pour son placement en coup droit, pour la volée pareil, tout repose sur la vivacité …
        Le déplacement est déjà en général beaucoup plus important dans le tennis actuel, mais il est encore plus important dans le jeu de Federer lui-même.
        Pour moi les journalistes se mettent le doigt dans l’oeil en prétendant que l’âge ne l’atteindrait pas, LUI : c’est d’ailleurs ce que j’ai beaucoup de mal à supporter, qu’on en parle encore comme s’il était jeune, comme s’il n’avait pas régressé, comme s’il devait jouer comme avant.
        Connors jouait sous infiltrations, certains joueurs se moquaient de lui et tout le monde avait acquis le concept que c’était un « autre Connors », un vieux, pas celui d’avant … concept que personne n’accepte à propos de Federer.
        Enfin dire que Connors n’était pas le quart de Federer, je ne suis pas d’accord, Connors était un immense champion, Federer un peu plus mais faut pas abuser quand même.

      • Elmar 14 novembre 2010 at 10:03

        Duong, je force le trait. Je dis juste qu’il y a encore de la place pour Fed pour sortir qqs résultats.

    • Sylvie 14 novembre 2010 at 9:38

      Non, non tu ne nous a pas traité de groupies, j’ai juste l’impression que tu nous vois comme un peu trop optimistes donc pas lucides parce qu’on prend les choses comme elles viennent. Moi, vieillir ne m’emballe pas mais ça ne me déprime pas non plus. Je fais avec et n’y pense pas constamment.

      Mais, je respecte ton avis. Je trouve juste dommage que ça te rende si triste. Car pour moi, cette défaite est anecdotique même si , bien sûr, j’aurais préféré un autre scénario.

      J’espère que tu auras encore quelques beaux moments fédériens à vivre et nous aussi avec.

      • Duong 14 novembre 2010 at 9:45

        « j’ai juste l’impression que tu nous vois comme un peu trop optimistes donc pas lucides » : oui oui c’est tout moi, ça … et beaucoup de gens ne supportent pas, en tout cas sur internet, dans la vie je ne parle pas de ces choses, je fais « comme si » ;)

    • Elmar 14 novembre 2010 at 10:56

      Autre point important à mes yeux:

      Fed n’est pas seulement le meilleur depuis l’US Open. Il est n°1 comptable depuis Wimbledon. Sur une aussi longue période, cela me paraît quand même très révélateur que le type est encore bien dans le coup, et ce en termede niveau de jeu.

      • Duong 15 novembre 2010 at 12:40

        non je t’ai dit les années précédentes la même « comptabilité » donnait Murray (nettement en 2008) puis Djokovic en tête. L’année suivante badaboum.

        • Elmar 15 novembre 2010 at 12:45

          Badaboum, badaboum… Tous les deux sont restés dans le top-4, hein!

          Tout dépend toujours des attentes que l’on place dans le joueur. Mais un Fed top-4 fin 2011, ca n’aurait rien d’infâmant pour un joueur de 30 ans. Etre top-4, à mes yeux, c’est être dans le coup. C’est être en position pour remporter un GC.

        • Duong 15 novembre 2010 at 1:03

          oui mais à chaque fois avec un début d’année plutôt loupé : leur classement n’en a pas pâti tout de suite grâce aux points accumulés mais le début d’année était très décevant, surtout pour Djokovic.

  27. Marque 14 novembre 2010 at 10:08

    Les posts de Duong sont trés honnêtes , presque touchants
    C’est étonnant les projections que l’on peut faire sur des sportifs ou sur leurs résultats
    Je suis loin d’être un groupie ou même un supporter, j’aime bien Fed et son jeu, comme d’autre avant lui et d’autres surement aprés
    Quand il perd, il m’arrive d’être décu, mais comme le dit Duong, avec sa carrière, sa popularité et ses millions, je vais pas non plus le plaindre, et, tout comme sa victoire ne ferait pas manger mes enfants pour autant, ça ne bouleverse pas mon quotidien
    Pourtant, lors du dernier US Open, plus que de la déception, sa défaite à provoqué chez moi un profond sentiment de nostalgie qui a mis quelques jours à se dissiper
    J’avais trouvé ça étrange

    • Sylvie 14 novembre 2010 at 10:34

      En fait, je crois que beaucoup de supporters de Federer ou je devrais dire beaucoup de gens qui ont ressenti un immense bonheur à voir évoluer Federer, ont apprécié ce mélange entre beau jeu, fluide, élégant, ce toucher magique, ces coups de génie et efficacité redoutable. Et ceux qui l’ont connu à ses débuts (ce n’est pas mon cas)ont pu mesurer le chemin accompli. Federer depuis 2004 c’était l’assurance tout risque pour ses fans On était sûr de le voir rallier la finale de presque tous les tournois auxquels il s’alignait et, hormis sur terre, s’il était en finale le titre était quasiment acquis. Combien de matchs a-t-on regardé, sûr qu’il gagnerait à la fin ? Combien de fois était-on sûr qu’il concrétiserait la première occasion ? Combien de fois était on sûr qu’il sauverait les balles de break, qu’il débreakerait s’il était breaké ou que, s’il perdait un set, il gagnerait les suivants. C’était la grandeur dans la constance, le vrai champion avec le panache et l’élégance. L’idéal d’un certain tennis aussi.

      Maintenant cette époque est révolue. Ce sont les fans de Nadal qui la vivent, avec d’autres raisons de s’enthousiasmer.
      Federer c’était l’alliage du tennis dont on avait toujours rêvé avec la réussite d’un métronome en prime.

      Aujourd’hui quand il breake on se demande s’il va tenir, s’il a des balles de match, on tremble jusqu’au bout et de plus en plus souvent on est déçu. Le joueur est devenu fragile, fébrile. Ce n’est plus le roc auquel on était habitué. Cela est difficile parfois d’admettre que ce Federer là a vécu. On sent que c’est la fin d’une époque et d’un certain idéal. Et surtout on ne voit pas forcément venir un nouveau joueur qui va nous enthousiasmer. C’est un peu logique d’éprouver une certaine nostalgie surtout si l’on a vibré à ses victoires et si on a fait un bout de chemin avec lui.

      • Elmar 14 novembre 2010 at 10:54

        J’aime ton commentaire et en même temps, je ne m’y reconnais pas.

        Parce que je n’ai jamais, jamais considéré un match comme gagné d’avance. Idem pour toutes les autres situations que tu évoques. J’ai trop connu le Fed pré-2003 qui pouvait perdre contre n’importe qui. J’ai trop connu durant cette période de défaites frustrantes.

        C’est peut-être ce background qui me permet d’accepter mieux aujourd’hui ce retour à un état « originel ». Je ne considère donc pas que c’est la fin de qqch, mais c’est plutôt la suite logique. Ce vers quoi cela devait nécessairement tendre. Je m’y prépare depuis longtemps. 2008 a été diffile à digérer, parce que c’est venu plus tôt que je l’imaginais et que je l’imputais à un élément extérieur: la mono. Mais depuis, j’ai clairement intériorisé la chose.

        • Antoine 14 novembre 2010 at 10:56

          Tu fais une psychanalyse comme Duong, Elmar ?

      • Sylvie 14 novembre 2010 at 11:22

        J’ai un peu forcé le trait mais pour moi qui l’ai connu dans la période phare, il y avait de cela tout de même.

      • Duong 15 novembre 2010 at 12:19

        je suis entre Sylvie et Elmar : comme Elmar, j’étais généralement pessimiste (ce qui ne vous étonnera pas), mais en même temps comme Sylvie ravi, surpris et soufflé de la bonne surprise régulière ;)

        • Duong 15 novembre 2010 at 12:23

          Ah et j’ai oublié d’ajouter un dernier point, crucial, que je n’ai lu ni dans le message d’Elmar ni dans celui de Sylvie : soufflé par les points qu’il faisait tout simplement !
          Franchement son niveau de jeu est bon aujourd’hui, mais combien de fois est-on vraiment soufflé, ébloui par son jeu comme par le passé ? Jamais, ou presque, reste le plaisir d’un beau jeu en général, mais quasiment plus rien d’éblouissant.

        • Elmar 15 novembre 2010 at 12:27

          On n’en a pas reparlé, parce que c’est enfoncer des portes ouvertes. Cela dit, à ce niveau-là, je trouve presque 2010 de meilleure facture que 08 ou 09.

          Notamment grâce à l’AO où il m’a soufflé comme il ne l’avait plus fait depuis longtemps. Mais aussi avec des séquences depuis l’été avec plus de panache que ces 2 dernières années.

        • Elmar 15 novembre 2010 at 12:33

          Sinon, je crois pas que j’étais pessimiste, parce que j’ai toujours pensé et je pense toujours encore avant un match qu’il peut l’emporter. Même quand il joue Nadal sur TB, c’est dire!
          Mais je sais aussi que la victoire n’est jamais acquise à l’avance. Même lorsqu’il marchait sur l’eau.
          Je ne me définirais donc plutôt comme un optimiste mais… un optimiste trouillard!

          Sinon, évidemment que lors de ses succès,je suis envahi d’un puissant bonheur. La victoire où j’ai été le plus ému, c’était l’US Open 08. Là, putain, j’ai plus touché terre pendant un bon moment.

    • Duong 15 novembre 2010 at 12:20

      Merci Marque, et aussi Jean, de comprendre la dimension humaine de ce que je dis.
      Nostalgie c’est vraiment quelque chose qui joue énormément dans tout ça, non ?

      • Elmar 15 novembre 2010 at 12:25

        Oh mais Duong, je comprends très bien. Au point que ça fait 24h que j’essaie de te remonter le moral ;)

        Perso, après Wimbly 08 et l’AO 09, il m’a fallu plus d’une semaine pour ne plus être un zombie. Alors crois bien que je sais ce que ça peut faire, une défaite, surtout lorsque, comme dans ton cas, il y a écho avec un sentiment diffus de mélancolie.

      • Duong 15 novembre 2010 at 12:37

        Wimbledon 2008 je l’avais parfaitement accepté parce que comme vous l’avez remarqué, Fed avait dit l’année précédente qu’il « devait se dépêcher car Nadal allait tout gagner », et Nadal m’avait fortement impressionné et était à mes yeux un peu supérieur les 4 premiers sets de la finale 2007.
        L’Australian Open, c’était beaucoup plus dur parce que :
        1. Fed avait dominé le match
        2. c’était la 3e défaite en finale de suite
        3. sur dur je n’ai jamais été impressionné par Nadal, pas du tout, il n’a jamais à mes yeux battu que des joueurs en-dessous de leur niveau, contrairement au gazon.
        4. SURTOUT ses larmes semblaient dire « je n’y arriverai plus »
        Mais, il y a quand même un MAIS, Nadal était numéro 1 incontestable.
        Là, Monfils à Bercy en foirant comme ça c’est pas pareil … et pour moi Bercy comptait bien plus que Bâle, car c’est un MAsters Series, qu’il n’a jamais gagné, et puis parce que j’ai assisté au tournoi donc je m’y suis plus senti partie prenante.

  28. Antoine 14 novembre 2010 at 10:53

    @Duong:

    C’est vraiment la grosse déprime dis moi..Elle est infondée pour plusieurs raisons que tu vas saisir de suite:

    1) L’idée selon laquelle un excellent joueur de tennis est cuit à 30 ans est une foutaise complète: Tilden, Cochet, Budge, Gonzalez, Laver, Rosewall, Connors, Agassi pour ne citer que ceux qui me viennent à l’esprit ont non seulement été très bons après trente ans mais ont réussi à demeurer n°1 mondial de façon incontestable s’agissant de tous les joueurs précités, mis à part Rosewall ou l’on peu discuter du fait qu’il était numéro un co-ex aeacquo en 70 avec Laver ou pas..

    2) Il ‘y a pas besoin d’être numéro un mondial pour gagner un GC et nombreux sont ceux qui en ont gagné à un âge avancé: Connors, 31 ans en 83 à l’US Open, Agassi, 33 ans à l’OA en 2003, Rosewall 35 ans à l’OA en 72, et je n’évoque même pas ni les plus jeunes mais âgés de plus de trente ans, ni le fait que le dernier cité ait été en finale, la même année, à 39 ans à Wimby et à l’US Open..

    Et Federer serait infoutu d’en gagner d’autres alors qu’il a 29 ans et demi ? Cela me fait vraiment marrer ! Laver a fait son deuxième GC alors qu’il a eu 31 ans entre Wimbledon et l’US Open en 69..Et Gonzalez qui avait 37 ou 38 ans arrivait encore à le battre…

    Quand on est au dessus, on est au dessus et quand en plus on n’a pas un jeu de bourrin qui vous pompe exagérement, tout va bien ! De surcroît, les (très) bons serveurs vieilissent très bien..

    Bref, ne t’en fait pas..Si Federer gagne Wimbledon dans trois ans, ce ne sera pas une surprise pour moi..!

    • Duong 15 novembre 2010 at 12:32

      je ne suis pas du tout mais alors pas du tout d’accord sur le 1), pour des raisons que j’ai déjà en partie exprimées et sur lesquelles je ne reviendrai pas. Laver, Gonzales, Rosewall, Tilden (!!), tu ne te rends pas compte à quel point le jeu a changé ?
      Le 2), c’est différent : oui il PEUT encore gagner un grand chelem quelques années, 3 oui ça reste possible, mais ce genre d’occasions, comme de gagner un Masters 1000 comme Bercy (qui, désolé, pour moi comme pour l’essentiel des gens, vaut beaucoup plus que Bâle) sera rare, et il faudra en profiter.
      Et puis tout ça avec un niveau de jeu qui n’aura rien de comparable avec ce qu’il était par le passé.
      Enfin ça ferait plaisir évidemment ;)
      Mais Federer n’est pas un excellent serveur comme Sampras, ni un type qui a un aussi bon revers que coup droit comme Agassi ou Connors, et même Lendl : enlève-lui la possibilité de tourner son revers et il devient ordinaire. Or, le problème de l’âge, c’est d’abord la vivacité et la vitesse de jambes.

      • Antoine 15 novembre 2010 at 1:35

        Mais enfin Duong ! Cela ne va plus du tout ou quoi ?

        1) Si un type aussi moyen qu’ Agassi est capable d’être numéro un à 33 ballets, cela ne doit quand même pas être la mer à boire pour un type dont on dit qu’il serait le Goat, non ? Agassi, c’est un bon garçon passé 29 ans, mais avant ce n’est vraiment pas grand chose..Rien n’a changé Duong: il y a les très bons et les autres..

        2) Bercy, ce n’est absolument rien.. Que Federer gagne un jour à Bercy ou pas ne changera strictement rien à sa carrière, son palmarès, son image, son aura..C’est un tournoi de plage…J’exagère à peine: La Murène peut en gagner 50 M 1000 si cela lui chante; s’il ne gagne pas un GC, il demeurera un looser et c’est tout ! Cela ne compte tout simplement pas.

        3) Federer est un excellent serveur..C’est de loin le meilleur serveur du top 10 depuis des années et des années..C’est l’un des trois ou quatre meilleurs serveurs du circuit, à mon avis le meilleur…Je suis très étonné que tu contestes apparemment ce qui me parait relever de l’évidence.. Il n’est pas aussi bon, à mon avis, que Sampras parce que sa deuxième balle n’est pas aussi bonne, mais sur le circuit aujourd’hui, parmi le top 10, je pense que c’est lui qui a encore le meilleur service…

      • Duong 15 novembre 2010 at 2:01

        Mes opinions :
        1a) quand Agassi a été numéro 1, il n’y avait personne en face, ce qui n’est plus le cas : il y a 3 ou 4 grands joueurs en face (Nad, Murray, Djoko, Del Potro).
        1b) Agassi était aussi fort en revers qu’en coup droit, ce qui est crucial à cet âge comme déjà dit.
        1c) Tilden, Rosewall … étaient des types extraordinaires mais pratiquaient un sport largement différent du tennis actuel, plus technique, moins physique, en tout cas en rapidité, l’endurance c’est différent.
        2) Bercy est un des seuls MS1000 qui manque au palmarès de Fed … et mince on est à rêver d’un grand chelem gagné dans les prochaines années, mais un MS1000 gagné maintenant ça serait chouette, non ? S’il en gagne encore un par an dans les deux années qui suivent, ça sera aussi bien que cette année.
        3) Pas du tout d’accord sur le service de Federer : ça n’est pas du tout dans la classe des Sampras (même en première balle !) et Roddick.

        • Antoine 15 novembre 2010 at 9:56

          Là, je crois que je ne peux plus rien Duong..!

  29. Patricia 15 novembre 2010 at 12:35

    J’adore le service de Federer et il faut revoir à ce sujet son match victorieux contre Sampras à Wim où il avait été énorme.
    Mais la supériorité donnée à Roddick est tout de même actuellement validée par les stats : Roddick est devant Fed dans TOUS les compartiments statistiques du service. Pas seulement les aces : l’efficacité ET le pourcentage de premières (Roddick est 5è et Fed 22è en %, alors que Rod est un poil plus efficace).
    Devant en efficacité de seconde balle, alors que Rod est clairement plus mauvais dans le jeu que Fed – c’est donc à son service uniquement qu’il le doit.
    Devant – et nettement – en % de jeu de services remportés (il est premier avec 92%). Et enfin, premier en sauvetage de BB.

    A vrai dire, cette année, Nadal aussi est statistiquement devant Fed dans 4 catégories sur 6, dont la plus générale : % de jeu de service remporté… Alors, je dirais que le « déclin » touche tout de même le service de Federer (surtout la 2è B), alors que Roddick a progressé très nettement sur son % de premières et l’efficacité de sa seconde par rapport à ses plus jeunes années.

    • Duong 15 novembre 2010 at 1:08

      bein oui c’est clair que c’est pas à cause du reste de son jeu (contrairement à Nadal) que Roddick a des meilleures stats que Fed au service, mais bon … en fait pas mal de gens sont persuadés du contraire parce que quand il rencontre Roddick, Fed met souvent plus d’aces que l’Américain, mais bon il y a d’autres aspects qui rentrent en compte dans ce cas, alors que les stats contre tous les joueurs me semblent plus représentatives.

  30. Antoine 15 novembre 2010 at 6:53

    C’est vrai que dans le top 10, j’avais oublié Roddick..Cela doit être prémonitoire mais il a effectivement le meilleur service.

    Je ne sais pas très bien comment il fait parce que je n’ai jamais vu un service à la fois aussi efficace et aussi laid..

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis