Tops/Flops : The left handed guns

By  | 2 août 2009 | Filed under: Actualité

Carsten Ball (photo DR)En cette dernière semaine d’absence des joueurs de tout premier plan, et pour ne pas brocarder une nouvelle fois nos fidèles Simon et Verdasco (même s’ils ne jouaient pas cette semaine) ou au contraire encore une fois féliciter Juan Carlos Ferrero pour sa cure de jouvence, le top/flop de cette semaine sera consacré à la deuxième division du tennis.

Autrement dit, intéressons-nous à ces joueurs classés le plus souvent au-delà du Top 100 et dont on parle peu, sinon pour de temps à autre mentionner leur défaite au premier tour d’un tournoi face à tel ou tel crack des sommets de l’ATP.

 

Les Tops :

 

Brasil ! Brasil ! Deux Brésiliens en demi-finales d’un tournoi ATP : ce n’était plus arrivé depuis Vina del Mar en 2004, avec Flavio Saretta et bien sûr Gustavo Kuerten.

A Gstaadt, deux générations se sont illustrées : Marcos Daniel, l’ancien, et Thomaz Bellucci, le petit jeune. Le premier, 31 ans, revers à une main ‘à la Guga’, touche l’apogée de sa carrière avec cette première demi-finale sur le circuit principal. Une façon pour lui de rattraper le temps perdu, après de longues années gâchées par une hernie discale. Il pointe actuellement au 73e rang mondial.

Thomaz Bellucci, le petit jeune (21 ans), est un peu plus loin au classement : 119e. Il s’était révélé l’an dernier par trois titres consécutifs en Challengers. Cette saison, il a joué sa première ‘grande’ finale du côté de Costa do Sauipe (battu par Robredo), avant de connaître quelques mois difficiles. « J’ai eu du mal à gérer mon nouveau rang de N°1 brésilien » reconnaît-il. Une place qu’il ne devrait guère tarder à reprendre à  Marcos Daniel, puisque le jeune homme a finalement remporté l’épreuve suisse aux dépens d’Andreas Beck (6/4;7/6).

Coïncidence entre les deux Brésiliens, chacun a affronté Rafael Nadal au premier tour de Roland-Garros au cours des deux dernières années : Bellucci en 2008 (défaite 7/5;6/3;6/1), Daniel en 2009 (défaite 7/5;6/4;6/3).

 

Enfant de la Ball ? A 22 ans, Carsten Ball fait partie de la génération montante du tennis australien. Cette semaine, le 205e joueur mondial a remporté à Los Angeles son premier match sur le grand circuit face à Marc Gicquel. Histoire de ne pas s’arrêter en si bon chemin, il a ensuite poursuivi sa route jusqu’en finale.

Techniquement, le gaillard est costaud et l’on s’étonne qu’il ait attendu si longtemps pour exploser : son service de gaucher tombe de haut (1,90m) et il l’enchaîne le plus souvent par une grande claque de coup droit et une montée au filet. Sobre et efficace. Le revers, à deux mains, est plus quelconque.

Outre la première performance majeure de ce jeune joueur, l’évènement mérite doublement d’être souligné puisque Carsten Ball est fils d’un ancien joueur professionnel, Syd Ball, qui fut un solide membre du Top 100 (performance notable : 8e de finale à l’US Open en 1974). Après Fred et Sandon Stolle, après Phil et Taylor Dent, l’Australie tente donc d’engendrer une nouvelle filiation dans le tennis mondial. Le fils fera t-il mieux que la 63e place au classement un temps occupée par son père ?

 

Se souvenir des belles choses. On apprend à se satisfaire de peu de choses. Nicolas Massu, le champion olympique d’Athènes, n’a jamais digéré sa prestigieuse victoire. Trop de lumière tout à coup, trop de sollicitations… Le changement de statut a été brutal et il n’a pas su s’y adapter. Cette semaine, pour la première fois depuis le mois de mars, le Chilien a gagné deux matchs dans un tournoi du circuit principal. Une victoire logique sur le Slovène Blaz Kavcic (wild-card), puis une jolie ‘perf’ face à David Ferrer : 4/6;6/2;6/4. C’est la première fois depuis un an et demi que Massu bat un membre du Top 20. Pas suffisant pour retrouver le fil d’une carrière envolée (il n’avait que 24 ans au moment de son apogée grecque), mais toujours bon pour le moral.

 

The left handed guns. Rendons grâce à Rafael Nadal d’avoir décomplexé toute une génération de joueurs gauchers. Car force est de reconnaître – moins la parenthèse enchantée d’Ivanisevic lors de son Wimbledon victorieux – que depuis Marcelo Rios ceux-ci avaient un peu disparus des tableaux d’honneur. Un Lopez à droite, un Nieminen à gauche… Les occasions de s’enthousiasmer étaient rares.

Ces derniers temps – et tout particulièrement cette semaine –, les petits jeunes au bras gauche de feu ont prouvé qu’ils étaient là : Beck et Zverev les Allemands, Bellucci le Brésilien, Ball l’Australien, Dancevic le Canadien, Levine et Young les Américains (bien que professionnel depuis déjà cinq ans, rappelons que Donald Young vient tout juste de fêter ses 20 ans), éventuellement Mannarino le Français… Tous ne seront évidemment pas des vainqueurs de Grand Chelem, mais certains peuvent rêver à de belles carrières.

 

Les Flops :

 

L’homme qui tombe à pic. Nicolas Kiefer reste une énigme. Depuis plusieurs saisons, l’Allemand alterne blessures, coups d’éclats et périodes ternes. Sauf que ne garantir son classement annuel que sur un seul tournoi reste une entreprise à haut risque. Perdant ainsi les points de sa finale au Master series de Montréal l’an dernier, celui qui était 34e la semaine dernière effectue le plus beau saut sans parachute de l’année : – 94 places ! Il pointe dorénavant 128e mondial, quatre places derrière Arnaud Clément.

 

Happy birthday, Mister Spadea ! L’heure de la retraite approche à grands pas pour le vétéran Américain Vince Spadea, 35 ans et 131e mondial. A Los Angeles, l’ancien 18e à l’ATP est reparti à bicyclette face à un compatriote, et pas le meilleur d’entre eux : Robert Kendrick. Il est de meilleures manières de célébrer son anniversaire.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

60 Responses to Tops/Flops : The left handed guns

  1. MarieJo 2 août 2009 at 22 h 35 min

    les « nonames » à la une, j’aurai intitulé ;)

    j’ai suivi qques bouts de matchs à umag… ferrero qui termine laborieusement contre seppi, et davydenko qui atomise melzer sans pitié.
    j’ai pas vu la finale, mais, il a pas laissé bcp de jeux au pauvre juanqui aussi… s’il est en forme, aie aie sur la tournée de dur !!!

  2. colin 3 août 2009 at 0 h 50 min

    Il y en a un autre qui, cette semaine, a gagné deux matches d’affilée pour la première fois depuis longtemps, c’est ce bon vieux Safin…

    Allez Marat, fais-nous un dernier quart à l’US Open avant la retraite!

    • Jean 3 août 2009 at 1 h 02 min

      Contre Sampras, en exhib ?

      • Guillaume 3 août 2009 at 10 h 25 min

        Nikolay a été énorme sur ses deux derniers matchs à Umag. Il a désossé Melzer et Ferrero. S’il ne commet pas l’erreur d’aller à Washington (avec lui, on ne sait jamais), il peut faire mal sur dur US.

        Marat a battu Sampras et Ginepri. Moi je dis respect… Non parce que battre Sampras et ensuite se prendre une veste contre Robby, ça aurait quand même fait tâche :)

  3. Jean 3 août 2009 at 0 h 59 min

    Hewitt toujours n°1 australien, c’est quand même dingue pour une nation de cette envergure, et c’est pas Ball qui va changer ça. On se plaint beaucoup, j’aimerais bien savoir ce qui se dit en Australie. On pourrait leur échanger Monfils contre Dokic.

    Exploit par contre de Bartoli qui bat Venus, c’est pas tous les jours. Avec Davy qui n’arrive plus à perdre, je me demande si c’est pas la revanche des mal-aimés. Simon/Mozart en finale de l’USO.

    • Guillaume 3 août 2009 at 10 h 22 min

      En Australie ils pleurent encore Pat Rafter.

  4. karim 3 août 2009 at 10 h 01 min

    C’est fou, je ne me souviens pas avoir traversé pareille période de disette l’an dernier! J’ai beau savoir que l’auteur a volontairement mis l’accent sur les seconds couteaux, j’ai l’impression d’être pris en hotage au challenger de Ulan Bator. Du tennis, vite!

    Les gauchers qu’on a aujourd’hui sont des gauchers en carton. Il n’y a pas plus laid qu’un gaucher avec un revers à deux mains et qui joue en fond de court (et je dis ça sans penser au taurillon). Pour moi un gaucher c’est un attaquant brillant, avec un revers à une main fulgurant et qui pète les plombs quand on s’y attend le moins. Les clichés ont la vie dure.

    Je m’intérroge et lance le débat, pour vous Fed est-il un surdoué ou juste le gars qui a acquis la meilleure technique, le meilleur « élève » de tous les temps?

    Ah, Marion Bartoli qui bat Venus Williams hier en finale d’un tournoi US là. Quand je vois ça je peux pas m’empêcher de penser que hors GC, les soul sistas se foutent vraiment de la WTA. Et que Bartoli c’est vraiment de la charcuterie.

    • Guillaume 3 août 2009 at 10 h 18 min

      Ouais enfin en gauchers fameux on a aussi Connors (pas précisément un attaquant au revers à une main), Ivanisevic (pas précisément revers à une main) et Rusedski (revers à une main mais comment dire ?… pas franchement fulgurant).

      L’an dernier tu n’avais pas traversé pareille disette parce que les JO avaient rendu le calendrier dingue. A pareille époque en 2008, on devait déjà être en train de jouer Cincinnati.

      Mais tu devrais laisser leur chance aux joueurs peu connus. On peut avoir de sacrées surprises, parfois. Moi c’est Andreas Beck qui m’a agréablement surpris. Bras gauche assez terrible mais à tout moment capable d’arroser les bâches… bref, comme tu les aimes !

  5. Kristian 3 août 2009 at 10 h 28 min

    Encore un top/flop qui s’en sort bien dans cette periode creuse.

    Je crois que le systeme des Master Series obligatoires fait finallement beaucoup de mal au calendrier ATP.

    Hors Master Series, on ne voit que des seconds voire troisiemes couteaux, et lors des TMS on a des affiches dignes de finales de GC des les huitiemes de finale. Trop de desequilibres. On vient de voire passer pres de 10 tournois ATP de suite sans le moindre top5, et quasiment aucun top10. Et sur les 2 tournois a venir, ils vont tous etre la.

  6. Franck-V 3 août 2009 at 10 h 40 min

    Principale conséquence à retenir du Davy express d’ Hambourg et d’Umag, sa remontée dans le top 8.. d’où il expulse Simon.. ce dernier n’aura donc plus un tableau protégé jusqu’en 1/4 de GC, idem pour Verdasco n°10 qui se coltinera un top 4 dès les 1/8. Jo 7 ème.

    A suivre les prochains mouvements, avec les 2 MS 1000 à venir, où la place de Nadal peut être menacée par Murray…. qui peut lui-même voir revenir Djokovic!

    1 – Roger Federer, 11 060
    2 – Rafel Nadal, 9285
    3 – Andy Murray, 8 260
    4 – Novak Djokovic, 7 380
    5 – Andy Roddick, 5 470
    6 – Juan Martin Del Potro, 5 005
    7 – Jo Wilfried Tsonga, 3 695
    8 – Nikolay Davydenko, 3 525
    9 – Gilles Simon, 3 330
    10 – Fernando Verdasco, 3 135

    • karim 3 août 2009 at 11 h 27 min

      Les bizarreries du classment ATP. Prenez… Gilles Simon par exemple; un gars dont on n’a pas entendu parler depuis neuf mois mais qui est encore classé dans les dix. Un peu la même chose pour Tsonga. Après trois GC joués et plus de la moitié des MS où aucun de ces gars là n’a fait de résultat probant, le fait qu’ils soient encore là prouve bien que le niveau de ceux qui ont fait les perfs pendant la même période est assez faible et irrégulier. Verdasco est la plus grosse escroquerie de l’année et je ne comprends toujours pas comment on a pu acheter la version du Fernando la terreur qui va tout briser. Il n’a RIEN fait. J’espère que JMDP sera en forme sur la tournée US. Je dis ça mais en même temps je ne suis pas sûr d’aimer vraiment son jeu, j’ia juste envie de nouveauté.

      • Ulysse 3 août 2009 at 23 h 37 min

        Gilles Simon ? Pas entendu parler depuis 9 mois ? Tu plaisantes Karim ? C’est probablement le joueur le plus cité sur 15-LT. A croire que Federer n’a rien fait d’extraordinaire récemment et que c’est normal pour Nadal de Bouder l’enchaînement RG-Wimby.

        D’autre part on ne peut pas lui reprocher de ne pas appliquer rigoureusement ce qu’il a dit. Il s’est retrouvé 6ème mondial début 2009 en n’ayant strictement rien montré dans les GC. Du coup il s’est fixé comme objectif de progresser dans les GC en 2009. Aussitôt dit aussitôt fait : un tour de mieux que sa meilleure perf dans les trois premiers de l’année (et même deux tours à l’AO).
        On peut rigoler mais jusque là il a amélioré tous ses temps de passage 2008, dans chaque GC et chaque MS (http://en.wikipedia.org/wiki/Gilles_Simon).

        Tout bêtement, s’il continuait sur cette lancée à partir de Montreal/Toronto, il aurait effectivement son rond de serviette dans le top 5 à la fin de l’année.
        Bon, bien sur, le conditionnel n’est pas anodin dans cette phrase…

        • Franck-V 4 août 2009 at 0 h 10 min

          Faut pas faire des frayeurs comme ça à des heures tardives…

          Ce qui est inquétant dans tes dires, c’est qu’ au moins sur RG et Wimbledon, Simon a joué sur son vrai niveau..et que argg il a quand même passé 1 tour de mieux! Avec des tableaux… même Fererro à Wimbledon, ça restait jouable pour un 1/4, alors sur un malentendu..

          Halte au gag ,là!!

          Mais bon, là ça va, le top 5 respire, et à l’US Open, c’est de nouveau le tour d’Hanescu de le sortir… Viktor qui reste tout de même la mascotte inaugurale de 15-LT.

  7. franckie 3 août 2009 at 11 h 25 min

    j’ai vu ce ball à l’oeuvre lors des 2 derniers sets face à querrey. »grosse première,si elle passe,conclusion au filet ou attaque de coup droit derrière;seconde extérieur et montée à contre-temps.dès que le service pêche,il se met à couler des salives…comme son adversaire du jour. joueur spectacle,largement préférable à un simon.

    KARIM,je ne crois pas qu’hier soir,venus s’est foutue de la wta.elle a battu au passage MARIA et ELENA.j’ai pas vu ses matches face à celles-ci donc je ne peux pas vraiment dire si les 2 top-models russes ont été des quiches ou c’est williams qui était la reine;un peu des 2 sans doute.par contre bartoli a joué crânement sa chance(malheureusement car…française),avec une venus indigne au « service « au vu de sa taille.avec ça,toute joueuse professionnelle peut la rivaliser.

    • karim 3 août 2009 at 11 h 30 min

      C’est juste Bartoli, je l’avoue je n’y arrive pas. Elle est tellement aux antipodes de l’idée que je me fais d’une athlète professionnelle, pour moi on ne doit pas perdre contre elle. Mais peut-être est-elle très musclée sous son épaisse couche de graisse, comme un ours polaire ou un éléphant de mer.

  8. Jean 3 août 2009 at 11 h 55 min

    C’est bien pour Bartoli parce qu’elle avait laissé passer deux balles de match sur son service à 5-4 avant de perdre ce deuxième set, et parce Venus est en forme. J’aime bien son côté accrocheur, par contre, techniquement, c’est le genre de match à vous dégoutter complètement du tennis. Comment une ancienne et potentielle future n°1 mondiale peut-elle être aussi incapable d’effectuer un coup droit de dégagement ou un simple revers slicé à une main ? La magie de la WTA.

    Ball, il a fait passer Querrey pour un poète, pas facile. Le même Sam devant qui Ginepri était apparu comme un artiste hyper sensible la semaine dernière… Faut bien avouer que hors Top20, le spectacle n’est pas vraiment là.

  9. karim 3 août 2009 at 12 h 53 min

    Daydenko est super. Le commentateur sur S+ la semaine dernière (ou eurosport je ne sais plus) disait que plus le temps passait et plus il devenait un inconditionnel du petit chauve. Et si finalement canapé-man avait été un visionnaire? Il a la main chaude en tout cas et si le passage TB – Dur est bien maîtrisé, il pourrait profiter de la mise en route des cadors pour éplingler un M1000 à son palmarès qui sait? Vu que Fed et Nadal ne sont pas confirmés pour le Canada…

    • colin 3 août 2009 at 13 h 16 min

      « Reviens, canapé_man reviens! »

      « Ah ben pourquoi? »

      « Parce que 15-love, il a besoin de toi »

      « Ah OK OK OK »

  10. Franck-V 3 août 2009 at 13 h 13 min

    Toujours fidèle client de Castorama , après son ventilateur d’Hambourg, Davy vient cette fois de s’équiper à Umag d’une vasque tendance pour sa salle de bain.

    http://d.yimg.com/a/p/sp/getty/e1/fullj.8d095223308fc8d3eeef96aea71a1eb9/8d095223308fc8d3eeef96aea71a1eb9-getty-tennis-cro-davydenko-feature.jpg

    • colin 3 août 2009 at 13 h 19 min

      Hé bé… tout ça pour un simple tournoi 250… ça aurait été mieux comme récompense pour le double, vu qu’il faut être deux pour la porter

    • karim 3 août 2009 at 13 h 52 min

      Le plus simple aurait été de s’asseoir dans le trophée et de lever les bras en signe de victoire. Parfois c’est le trophée qui porte le vainqueur à bout de bras et pas l’inverse.

      Qui disait qu’il trouvait trop top l’arbre immonde tier-mondiste remis à Bercy? j’ai oublié de rebondir dessus, c’est le pire trophée de la galaxie. J’aimais bien celui de Lyon dans le temps, le lion de Korlof. La classique coupe est très classe aussi en GC, mais dieu que les plateaux de vaincus sont laids. Et l’horrible faucon de Dubaï ou Doha je sais plus? La raquette des diamentaires était le top du bling!!!

      • karim 3 août 2009 at 13 h 54 min

        raquette de feu l’ECC d’Anvers. Et Lyon y’a eu des trophées Korlof, je parle de la patte de lion avec la balle de tennis à l’intérieur. trophée qui faisait 183kgs d’ailleurs. Au moins.

    • karim 3 août 2009 at 13 h 56 min

      En tout cas Davy a gagné le plus beau tabouret de bar de l’année.

      • Franck-V 3 août 2009 at 14 h 19 min

        La raquette de l’ECC d’Anvers était bling bling mais pas du toc; que de l’or et des diam’s, du lourd. Un Grand € incrusté de cailloux dans la moitié du cadre

        Il fallait gagner 3 fois le tournoi en au maximum 5 ans pour remporter le trophée.

        C’est Lendl qui l’a gagné…

        Y’a eu l’épreuve féminine aussi, il me semble me souvenir Mauresmo qui le tient.

      • Franck-V 3 août 2009 at 14 h 24 min

        Je crois que C’était aussi le premier tournoi où les joueurs étaient payés en.. ECU, fictif ancêtre de l’euro qui répondait au sonnant et trébuchant qualificatif de European Change Unity, ça ressemblait fort à de la monnaie de singe, à l’époque..et pourtant..

      • karim 3 août 2009 at 16 h 41 min

        ECU trouvaille de VGE mais c’était plutôt European Currency Unit si mes souvenirs sont bons. Effectivement Lendl a gagné la raquette des diamantaires. Je croisque sa valeur était de un million de dollars, c’était de l’or massif et de vrais diams effectivement. C’est à l’ECC que j’avais découvert Mecir en 1987. Il avait étrillé Wilander en demi (comme un an plus tard à Wimbledon) avant de céder contre Lendl en finale. Si mes souvenirs sont bons ce tournoi était une exhibition non?

        • Franck-V 3 août 2009 at 17 h 02 min

          non, la trouvaille de VGE, c’est au revwouarrrr (…silence..) et Vulcania.

    • Ulysse 3 août 2009 at 23 h 43 min

      Tu déconnes Franck ! Tu ne vois pas que c’est un tabouret de bar ? C’est pour ça que Rodgeur a tenu à en gagner 4. Mirka lui a ensuite commandé un saladier pour le punch. Faut bien qu’il se meublent un peu ces jeunes parents, et avec tous leurs déplacements ils n’ont pas le temps d’aller chez IKEA.

  11. Antoine 3 août 2009 at 18 h 38 min

    Salut à tous, de retour après deux semaines de vacances durant lesquelles je vous ai préparé une surprise, j’apprends que Federer a fait coup double ! Il a bien caché son jeu le Suisse ! Cela m’étonnerait qu’il s’aligne la semaine prochaine à Montréal. On le reverra sans doute à partir de la semaine suivante à Cincy; il ne va quand même pas faire une croix sur l’US Open tout de même..J’apprends également grâce à vous que Davydencko revient fort et que qq ténors (Roddick, Del Potro, Tsonga) ne remettent à jouer cette semaine à Washington…Je commençais à être en manque. Sinon, je crois bien me souvenir que le tournoi d’Anvers n’était pas une exhib mais bel et bien un tournoi normal avec simplement ce prix supplémentaire offert par les diamantaires, d’un goût exquis il faut bien le dire..Je lis aussi que Nadal est toujours incertain pour Montréal, ce qui n’est pas bon signe évidemment…

    Je me dis aussi qu’il faudra un jour écrire un papier pour expliquer pourquoi la création des Masters Series est une véritable connerie qui tue le circuit comme on le voit avec le déclin navrant de tournois qui représentaient qq chose tels que Indy qui fût très longtemps le premier tournoi sur terre battue aux Etats Unis et Hambourg qui était tout de même l’Open d’Allemagne..

    • Jean 3 août 2009 at 19 h 38 min

      Salut Antoine, j’espère que la surprise est pour bientôt (à ce propos, j’enverrai ce soir ou demain un mail collectif pour faire le point sur mes projets de papiers, simplement pour que deux personnes ne travaillent pas sans le savoir sur le même sujet). A priori, tout le monde sera là au Canada, Roger a pris ses deux semaines de congés paternité et Nadal y fera son retour. Tout à fait d’accord avec toi sur les Masters Series.

      • Franck-V 3 août 2009 at 19 h 51 min

        Oui Jean, c’est plus prudent..au cas où j’aurais choisi le même sujet que toi, ce serait regrettable mais je me retirerais avec élégance pour t’en laisser la primeur ;-);-)

    • Jean 3 août 2009 at 20 h 14 min

      Fier de lui en plus, c’est pas possible ça, quand même ! Dire que par retenue, j’avais évité de poser ici la question, qui m’était bien sûr venue à l’esprit, de savoir s’il fallait t’inclure dans cette mailing list…

  12. Franck-V 3 août 2009 at 19 h 08 min

    Et moi, je crois bien me souvenir qu’il fallait tout de même avoir gagné un tournoi européen dans la saison, d’ où le nom de la compétition, European Champions Championship.. alors plutôt tournoi sur invitation qu’exhib, je dirais.

    Re Antoine, parfait si tu as mis à profit tes vacances pour préparer une surprise :-)

    • benoit 3 août 2009 at 19 h 40 min

      On peut pas en dire autant de certains, niveau article… :)

      • Franck-V 3 août 2009 at 19 h 48 min

        tss le médisant.

  13. franckie 3 août 2009 at 22 h 03 min

    rafa sera bien à montréal:http://www.welovetennis.fr/rafael-nadal/13886-toni-rafa-jouera-a-montre.faut dire qu’il a intérêt à s’y rendre car l’écossais est très menaçant derrière:qui l’aurait en debut d’année quand l’espagnol raflait IW…décidément la nature nous montrera toujours que c’est elle la plus forte.

    une question m’a tant trotté l’esprit: »A QUOI SERT LE DOUBLE AUX WILLIAMS ».hier soir j’étais furieux sur mon canapé à voir venus s’entêter de déborder à tout prix du fond de court bartoli;ma parole face à une telle joueuse aux « kilos de trop »,faut la faire bouger, non?et pour cela l’usage voir abus de l’AMORTIE vient naturellement à l’esprit?

    • karim 3 août 2009 at 23 h 31 min

      Bartoli n’a pas de kilos en trop. D’où tu vas chercher ça! Bartoli a une utilité pour chaque gramme de graisse. Tu n’es pas sans savoir que l’épaisse couche de graisse dont s’entourent les pinnipèdes comme Marion leur constitue un rempart contre le froid polaire, et une réserve d’énergie contre la disette hivernale.

  14. franckie 3 août 2009 at 22 h 06 min

    pour ceux qui ont encore le macabo coincé à la gorge,à WASHINGTON,y’a du beau monde.

    • colin 4 août 2009 at 9 h 10 min

      Je sais pas ce que c’est que le macabo, et s’il est coincé ou pas à ma gorge, mais en effet, à part les top4 et le presque-top4 Gilles Simon, tous les autres sont là.

    • colin 4 août 2009 at 9 h 12 min

      Il manque aussi Davydenko, alias la « 15-love Star of the Month »

    • Guillaume 4 août 2009 at 9 h 16 min

      Igor Brutalevitch a décidé que Nikolay devait se reposer un peu ?

  15. karim 3 août 2009 at 23 h 35 min

    Sinon que côté articles je crois que j’ai le délire de l’année qui a germé dans mon esprit cette aprem. Je vais tout faire pour coucher ça sur clavier (non non je n’ai pas couché avec Jacquouille) avant la fin de la semaine. si avec ça je n’ai pas la palme de l’originalité je quitte le site!!!

  16. Guillaume 4 août 2009 at 9 h 14 min

    @ Ulysse : j’ai planifié ta petite surprise demain matin. Il existe vraiment ton zouave ? Au moment d’assurer le service après-vente, faudra que tu expliques comment tu nous as trouvé ça.

    Sinon, Marion est ambitieuse : après son succès à Stanford, elle annonce viser les demi-finales à l’US Open.

    • Franck-V 4 août 2009 at 16 h 39 min

      J’ai eu le temps de la voir hier soir la surprise moi..et de lire l’article sur ce bon Igor, mais vue la taille de la police d’écriture, j’ai changé mes lunettes , avec montures de la Sécu pour être en accord avec le tiers consumérisme …et la dimension économique et poétique de ce fabuleux destin… :-)

    • Guillaume 4 août 2009 at 16 h 44 min

      Ah… Bon va falloir que je briefe l’ami Ulysse, si je comprends bien…

  17. Duong 4 août 2009 at 11 h 07 min

    Merci pour ce top/flops qui a le mérite de sortir du sempiternel des « top-10″ (même s’il croit nécessaire de citer Nadal au passage, comme si les gauchers avaient été complexés …) : les autres joueurs sont aussi très intéressants … surtout qu’on les connait peu et donc on a des choses à découvrir.

    Par exemple, un truc marrant : en fait Taylor Dent et Carsten Ball sont exactement dans le même cas. Fils de joueur pro australien, ils ont grandi en Californie où leur père s’était installé … mais quand on a proposé à Taylor Dent de représenter l’Australie, il a refusé, alors que Carsten Ball a accepté (ce qui lui permet notamment de bénéficier d’une Wild card à l’Aus Open).

    Dans les gauchers assez jeunes, il y a aussi Guccione et Odesnik qui sont plus jeunes que Dancevic, et puis un Argentin qui joue pas mal cette année : Horacio Zeballos, surnommé par certains « le Feliciano Lopez du pauvre ».

    • Guillaume 4 août 2009 at 11 h 59 min

      Salut Duong. Ne te formalise pas pour l’allusion à Nadal : c’était autant une tournure de style qu’un petit clin d’oeil à la Nadalista en chef de 15-love. Il ne faut évidemment pas le prendre au pied de la lettre.

      Sur les gauchers, je me suis uniquement focalisé sur les 20-22 ans, c’est-à-dire les petits jeunes qui percent (ou non, d’ailleurs) depuis un an ou deux, pas plus : Bellucci, Ball, Zverev, Beck… A ceux-là, j’ai simplement ajouté Dancevic (24 ans, je crois) dans le sens où il a été beaucoup blessé et qu’on ne sait donc pas encore trop jusqu’où il peut aller.

      Odesnik, j’aime bien. A vrai dire, je le voyais même battre Simon au premier tour de Roland cette année. Pari perdu, mais c’est pas passé loin. Guccionne… Mon Dieu qu’il est horrible à voir jouer. On dirait un sous-Wayne Arthurs (qui au moins était un beau volleyeur derrière son effrayant service).

      • Duong 5 août 2009 at 11 h 24 min

        Ok merci, je ne savais pas que Dancevic avait été tellement blessé.

        Tiens Carsten Ball a perdu au premier tour au challenger de Vancouver contre l’Américain Lester Cook.

        Ball a quand même accumulé les défaites très tôt en challener et même en future cette année :)

  18. franckie 4 août 2009 at 16 h 00 min

    DANCEVIC,c’est de franck dancevic le serbe naturalisé canadien dont vous parlez?si oui,je ne crois pas qu’il soit gaucher.

    • colin 4 août 2009 at 16 h 27 min

      Comme gaucher serbe naturalisé canadien, il y a aussi Daniel Nestor(ovic), mais lui n’est plus tout jeune!

    • Guillaume 4 août 2009 at 16 h 27 min

      Vérif faite, you’re right, franckie.

      Je ne sais pas pourquoi, je confonds toujours Dancevic et Gilles Muller. Les blessures récurrentes et les similitudes dans leur jeu, sans doute.

    • colin 4 août 2009 at 16 h 29 min

      D’ailleurs Dancevic n’est pas naturalisé canadien, il est né a

      • colin 4 août 2009 at 16 h 29 min

        …au Canada

    • Duong 5 août 2009 at 11 h 28 min

      ah c’est vrai que ça m’avait semblé bizarre aussi …

      Zverev, Bellucci et Andreas Beck, Young si la tête va mieux, pour moi c’est les 4 seuls qui peuvent aller dans le top-20.

  19. Ulysse 4 août 2009 at 19 h 03 min

    Oui je ne suis pas le rusé Ulysse sur ce coup-là. J’ai résolu le problème de la police plus tard dans la soirée en intervenant directement sur l’HTML, mais pas celui de l’incrustation de la photo dans le texte. J’aurais besoin d’un modèle.

    Le service est mon point fort et celui après vente ne fait pas exception, mais pas trop en journée cause sérieuse charette.

  20. fieldog38 4 août 2009 at 23 h 33 min

    Très bon top & flop. J’aime bien ton approche consistant à mettre dans la lumière (enfin celle de 15 love;)) des joueurs au delà de la 100ème place. Car on a un peu trop tendance à oublier que le tennis c’est avant tout d’excellents joueurs qui ne connaitront jamais la gloire malgré les heures et les heures d’entrainement et pas les strass et paillettes du gratin mondial.

    Bellucci est un joueur que j’aime bien. J’ai vu 2 ou 3 matchs et il est pas maladroit le bougre.
    Dancevic m’avait aussi fait une grosse impression l’année dernière contre Blake (lors de la tournée US je crois mais vraiment sans certitude).

    Sinon, Ulysse ton article a disparu…???

    • Guillaume 5 août 2009 at 9 h 55 min

      Bellucci j’ai pas encore trop eu l’occasion de le voir jouer.

      Moi, c’est Andreas Beck qui m’a épaté. Avec sa patte gauche, il peut laisser n’importe qui à 3m de la balle. Par contre, quand il dégoupille, les ramasseurs de balle ont intérêt à se planquer.

      Celui qui m’intrigue, c’est Donald Young. Je ne l’ai jamais vu jouer et j’aimerais bien voir ce qui l’empêche de percer au plus haut niveau. Quelqu’un a un embryon de réponse ?

      • Duong 5 août 2009 at 11 h 34 min

        Donald Young semble pas bien dans sa peau d’après tout ce que j’ai lu, c’est la principale raison.

        Sinon il a un très bon potentiel mais on l’a sans doute surestimé.

        Sa génération (89) est une génération très pauvre en bons joueurs, et dans la génération 88, Del Potro n’a pas du tout joué en juniors, et il me semble que Cilic et Gulbis n’ont pas beaucoup joué en juniors non plus.

        Ca l’a sûrement un peu aidé pour ses résultats très précoces.

        Mais bon, Hewitt qui l’a battu cette semaine disait qu’il avait une bonne vision du jeu et qu’il pouvait donc ramener pas mal de balles.
        S’il jouait mieux les points importants, il pourrait devenir très bon.

        Mais bon, quand le type passe son temps à perdre très tôt en challenger et future, le problème est bien plus profond.

  21. franckie 5 août 2009 at 17 h 14 min

    young,j’ai vu quelques de ses coups,c’est quelqu’un de fin et donc qui place la balle;l’inconvénient c’est que bien évidemment il manque de puissance et a tendance à se précipiter au filet du fait des angles qu’il peut trouver,mais il y’a tellement d’ingrats aujourd’hui qui attendent que tu te pointes pour te transpercer…pour finir il l’accepte mal en brisant ses raquettes

  22. Guillaume 5 août 2009 at 17 h 48 min

    @ Duong et Franckie : merci.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis