And the winner is…

By  | 3 décembre 2010 | Filed under: Actualité, Coupe Davis

Les Serbes disputent leur première finale de Coupe Davis à domicile pour tenter de rejoindre au palmarès le voisin croate, sacré il y a cinq ans, et ainsi confirmer les succès récents obtenus en individuel en Grand chelem avec Djokovic et Ivanovic. En face, un des pays les plus titrés de l’histoire de la Coupe Davis tentera de renouer avec son glorieux passé et de ramener le Saladier d’argent neuf ans après, en misant sur le collectif comme lors des victoires précédentes, pour combler l’absence de « stars ».

Les leaders :

Novak Djokovic a réalisé une saison 2010 plutôt bonne sur dur indoor, avec 12 victoires pour 5 défaites. Sur les deux derniers mois, il a comptabilisé 7 victoires pour 4 défaites sur cette surface, avec notamment une finale à Bâle et une demi-finale aux Masters. Il compte deux victoires pour trois défaites face aux membres du Top 10 sur cette période indoor (encore qu’il n’ait été battu que par Nadal et Federer) mais il a perdu contre Llodra à Bercy. Surtout, Djokovic  a remporté ses cinq matchs de simple en Coupe Davis cette saison avec plus ou moins d’autorité selon les cas mais a tout de même prouvé à ses occasions qu’il était un leader relativement fiable pour son équipe. Son expérience des grands matches pourrait également être un atout face à une équipe de France globalement inexpérimentée dans les très grands matches. Toutefois, son comportement parfois loufoque sera un élément à surveiller lorsqu’il jouera.
Gaël Monfils est lui en pleine confiance actuellement avec 10 victoires pour 2 défaites sur dur indoor sur ces deux derniers mois, avec un bilan global de 16 victoires pour 6 défaites sur cette surface cette saison. Il y a battu 4 Top 20 et 3 Top 10 (dont Federer) en octobre et novembre, pour obtenir un titre (Montpellier) et une finale de Masters 1000 (Paris-Bercy), avec seulement deux défaites contre Soderling. En Coupe Davis cette saison, Gaël Monfils a réalisé trois prestations convaincantes en tant que leader de l’équipe face à Kohlschreiber, Ferrer et Nalbandian qui en font un des éléments clés de l’équipe et semblent montrer qu’il gère mieux ce type de matches qu’il y a un an. Mais, comme pour Djokovic, chassez le naturel et il revient au galop (Roland-Garros 2010) et on ne peut pas faire encore de Monfils une assurance tout risque pour l’équipe de France. A lui de démontrer le contraire.

Les numéros 2 du premier jour :

Tipsarevic doit sa sélection comme numéro 2 du vendredi essentiellement à son excellente prestation face aux Tchèques au tour précédent, car pour le reste, il sort d’une saison quelconque, notamment en indoor où il affiche un bilan de 6 victoires pour 5 défaites en 2010 dont 3 victoires pour 3 défaites sur les deux derniers mois. Mais Tipsarevic a su prendre sa chance face aux Tchèques alors que Troicki reste assez décevant en Coupe Davis, et c’est donc le premier nommé qui est titularisé aujourd’hui. Capable du meilleur comme du pire lui aussi, il est difficile de prévoir ce que donnera Tipsarevic ce week-end. Néanmoins, avec la motivation, il peut être un adversaire dangereux.
Gilles Simon est à peu près le seul joueur « normal » du lot, ou tout du moins celui dont le niveau de jeu est le plus constant sur une saison. Après un retour de blessure réussi, il a quelque peu marqué le pas mais sa fin de saison a été plutôt convaincante puisqu’il a un bilan de 11 victoires pour 3 défaites sur indoor au cours des deux derniers mois avec un titre à la clé (Metz) et quelques victoires intéressantes face à Verdasco, Nalbandian ou encore Davydenko sans compter une défaite serrée face à Tsonga. Néanmoins, lors de sa seule titularisation dans un match à enjeu face aux Tchèques l’an dernier, Gilles Simon avait été plutôt décevant avec deux défaites lors du week-end sans franchement parvenir à inquiéter ses adversaires (Berdych, Stepanek). La principale question est de savoir s’il parviendra à hausser son niveau de jeu, notamment dans le cas où Djokovic jouerait à son meilleur niveau.  En somme, la question est de savoir si Simon parviendra à revenir au niveau (de jeu, oui Karim) qui lui a permis d’entrer dans le Top 10 et de battre les meilleurs. Un Simon au meilleur de son jeu d’attente est sans doute capable de faire déjouer un Djokovic parfois friable mais a-t-il recouvré tous ses moyens après sa blessure ?

Les jokers :

Viktor Troicki paye ses mauvais résultats en Coupe Davis où il n’a jamais été franchement convaincant. Il ne compte aucune victoire probante et a même parfois peiné voire perdu face à des adversaires supposés plus faibles. Ce manque de résultat conjugué à la grande prestation de Tipsarevic lors du tour précédent ont sans doute conduit le capitaine serbe à reconduire Tipsarevic dans son rôle de numéro 2. Néanmoins, si la méforme actuelle de Tipsarevic se confirmait, il n’est pas exclu de voir Troicki prendre sa place le dernier jour. Gros serveur, Troicki n’a pas cependant un mental à toute épreuve et, comme son compatriote, n’est pas réputé pour sa régularité. Il arrivera néanmoins en confiance avec un bilan de 9 victoires pour 3 défaites en indoor sur ces deux derniers mois avec un titre à Moscou, trois victoires (pour zéro défaite) face à des membres du Top 20 et une demi-finale perdue contre Djokovic.
Michaël Llodra n’a pas été titularisé en simple dès la première journée contrairement aux deux tours précédents. Un choix tactique pour préserver physiquement Llodra mais peut-être aussi un choix lié à des incertitudes sur sa constance. Car avant Bercy, il n’avait compté que 3 victoires pour 3 défaites en indoor sur la deuxième quinzaine d’octobre. Néanmoins, à côté de ça, la saison de Llodra en indoor est plutôt bonne avec un titre à Marseille (avec une victoire sur Soderling), des victoires face à Verdasco puis Monaco en Coupe Davis,  et une demi-finale à Bercy en battant trois Top 20 dont Djokovic et en perdant de justesse face à Soderling. Sur ses deux dernières rencontres en simple en Coupe Davis, Llodra est apparu comme une valeur sûre et il ne serait pas étonnant de le revoir lors de la troisième journée. L’avantage de ne pas lui faire jouer aujourd’hui est de le préserver mais aussi de lui permettre de remplacer indifféremment Simon ou Monfils dimanche en fonction de ce qu’auront montré les titulaires français mais aussi serbes lors de la première journée. Sa victoire face à Djokovic à Bercy, si elle ne doit pas être exagérée, montre qu’il peut être le facteur X de la rencontre à la manière d’un Escudé lors de la dernière victoire française en Coupe Davis en 2001.

Le double :

Avec Nenad Zimonjic, les Serbes disposent d’un des meilleurs spécialistes au monde, récent vainqueur des Masters de double. Mais un double se joue à deux :mrgreen: et les Serbes n’ont peut-être pas encore trouvé la bonne formule. Le duo avec Djokovic a été plutôt décevant face aux Tchèques pour le premier test de très haut niveau de cette formule, et le duo Zimonjic-Tipsarevic n’avait pas convaincu lors de son seul test sérieux face à la paire expérimentale Bryan-Isner. Finalement, peut-être est-ce le duo avec Troicki qui est le plus efficace même si celui-ci n’a qu’une seule victoire probante en Coupe Davis pour l’instant face au duo Robredo-Lopez. En tous cas, avec la lutte qu’a menée ces derniers mois Zimonjic (associé au canadien Daniel Nestor) pour le classement ATP de double, les Serbes n’ont pas franchement pu tester différents duos avec lui sur le circuit ce qui limite leur marge de manœuvre. On notera néanmoins que des tests ont été effectués avec une paire Tipsarevic-Troicki sur deux tournois fin octobre avec des résultats peu probants en raison de la faiblesse de l’adversité (malgré une finale à Moscou).
A l’inverse, les Français devraient jouer avec une paire qui se connait bien et qui a été plutôt convaincante lors de sa reformation en Coupe Davis face à l’Argentine. Testée de nouveau à Bercy, la paire a fait un tournoi correct si l’on considère que Llodra a fait un long parcours en simple. Néanmoins, il n’est pas encore certain que tous les automatismes soit retrouvés et le manque de test probant (et même de matches en général) pour cette paire depuis sa reconstitution pourrait également poser quelques problèmes.

Pronostics :

Monfils bat Tipsarevic
Djokovic bat Simon
Llodra-Clément bat Zimonjic-Troicki
Djokovic bat Monfils
Llodra bat Tipsarevic

Live scores

About 

http://

Tags:

461 Responses to And the winner is…

  1. Antoine 6 décembre 2010 at 9 h 50 min

    J’étais trop fatigué hier pour poster..A l’arrivée, le saladier pour Djoko @ Co. Prévisible, mérité mais frustrant alors que l’Equipe de France menait deux à un…

    Djoko imbattable ce week end et Troïcki, dixit son entraîneur, a joué le meilleur match de sa vie hier. Pas trop de regrets à avoir tant le différence était criante hier.

    Je ne crois pas que faire jouer Simon aurait changé quoi que ce soit au résultat final. Ce qui aurait pu changer le résultat final, c’est soit d’avoir une équipe différente avec Jo, soit de jouer sur une surface différente, à domicile parce que dans ce dernier match, on mesure aussi, outre les insuffisances de Llodra, l’intérêt qu’il y avait pour les serbes à choisir une surface lente et abrasive.

    Llodra a perdu huit fois son service..C’est incroyable. Déjà, je trouvais qu’il manquait de peps et de tranchant en double avec pas un seul ace, je crois, mais il n’a pas été meilleur hier, à peu près au même niveau moyen qu’en double. Mais Troïcki qui avait joué aussi longtemps que lui la veille, a été extrèmement bon hier, surtout en retour et en passing. Il a fait le match parfait et les serbes peuvent se féliciter d’avoir su prendre le risque de l’aligner plutôt que Tipsarevic qui semblait pourtant être la solution la plus raisonnable..

    LLodra a été décevant, loin du niveau qu’il avait à Bercy. Monfils était meilleur mais Djoko était trop fort pour lui..A la fin, c’est quand même Troïcki qui donne la victoire à son équipe et Llodra qui porte le poids de la défaite, ce d’autant pus qu’ils ont des classements presque identiques..

    Ce ne sera donc pas pour cette fois..

    • Sylvie 6 décembre 2010 at 10 h 51 min

      Surtout 10 points au filet sur 41 montées d’après Eurosport. C’est peu pour un joueur dont c’est la force.

      Après coup on peut critiquer le choix de Forget alors même que Troicki n’a jamais battu Simon mais le discours de Forget se tient. Simon c’est trois matchs en CD dont trois défaites. Il ne voulait pas lui faire porter le poids de ce dernier match et cela peut se comprendre. Avant ce fiasco final, la majorité des gens pensaient que Llodra était le meilleur choix. Sur cette surface, après coup, on se dit que Simon aurait fait mieux mais aurait-ce été suffisant pour une victoire, j’en doute.

  2. Marina 6 décembre 2010 at 10 h 46 min

    Et bien voilà, victoire pour la Serbie. Amplement méritée, Djokovic a été impérial, et que dire de Troicki…. Il m’a impressionnée! Le mec, il arrive à faire le meilleur match de sa vie ce jour-là, lors du 5ème match d’une finale de coupe Davis!! Il est resté calme du début à la fin, concentré, il enchainait les passings gagnants et jamais la pression l’a handicapé. Je suis contente pour eux. Et même si c’est Djokovic qui tire l’équipe vers le haut, c’est une victoire collective: Tipsarevic a été le héros de la 1/2 finale, Troicki celui de la finale.

    Concernant la France… Llodra a été clairement décevant. En double déjà, il n’était pas au top; c’était peut-être un signe annonciateur de sa déroute le lendemain. Il n’a jamais été en mesure de faire douter Troicki. Monfils, c’est dur à juger: très bon contre Tipsa (qui lui, a été plutôt mauvais), mais surclassé par Nole. Simon, lui aussi « surclassé ». Heureusement qu’il y avait le double où ils ont été très bons mentalement.
    Sur les 3 matchs perdus par les Français, il n’y a pas photo: ils ont été « laminés ». Donc défaite logique.

    Maintenant c’est facile après coup de critiquer les choix de Forget.. Je vais pas m’aventurer à ça (ou alors un tout petit peu…), même s’il y a matière à débattre.. Simon à la place de Llodra hier, je ne pense pas que ça aurait changé grand chose. De toute façon, mettre Simon en finale alors qu’il n’avait pas gagné un seul match de DC, c’était du suicide.
    Par contre, entendre dire partout que si Tsonga avait été là,la France aurait gagné, ça m’énerve! Si en 1/4 contre l’Espagne, Jo avait été là, peut-être que les Français auraient perdus à ce stade.. Mais bon pour tellement de gens et de médias, Jo est un Dieu alors fallait s’y attendre…

    Et pour finir, ça me fait bien rire de voir sur le net pas mal de personnes qui remettent la défaite de la France sur le dos de Gasquet… :lol: Le mec est remplaçant pour la 3ème fois de l’année, il se donne à fond à l’entrainement pour préparer les titulaires, et on lui tape encore dessus… Faut arrêter 2 secondes.. J’ose à peine imaginer le massacre médiatique si c’était lui à la place de Llodra. Llodra, on lui pardonne facilement..
    Ca me met hors de moi cette différence de traitement entre les joueurs…

    • Marina 6 décembre 2010 at 10 h 47 min

      Ah et j’oubliais… La réaction de Forget est un peu « petite »… Mettre cette défaite sur le compte du public et de l’absence de Jo, c’est pas super fair-play…

    • Sylvie 6 décembre 2010 at 10 h 56 min

      Entièrement d’accord avec ton message. Si Jo avait été là, rien ne permet de dire qu’il aurait battu Djokovic ni même que Monfils aurait à coup sûr battu Troicki.

      Et le public n’a pas grand chose à voir là-dedans. Il n’a pas été exemplaire mais je m’attendais à pire et les bleus étaient censés être préparés à ça.

      D’accord aussi pour Gasquet.

      • Marina 6 décembre 2010 at 11 h 00 min

        Je m’attendais aussi à pire pour le public. Là où ils ont été à la limite du correct, c’est pendant le double, mais ça n’a pas empêché les Français de le gagner donc il n’y a rien à dire. Et puis les sifflements pendant les services, ça gène aussi les Serbes au retour, j’en suis persuadée.

    • karim 6 décembre 2010 at 11 h 27 min

      Ok à 100% avec le post de Marina.

      Pour Gasquet je pense simplement que la France lui en veut, et le déteste. Il n’inversera jamais la tendance, il n’arrivera jamais à se faire pardonner… pardonner quoi en plus? Plus le temps passe, plus j’éprouve de l’affection pour ce garçon.

    • Patricia 6 décembre 2010 at 12 h 25 min

      Je pense que peu de joueurs ont suscité un fantasme aussi fort (et imperméable aussi bien aux faits qu’à la raison) que Richard. Sur cette finale (et les spéculations complétement 11 septembresques comme quoi « il ne joue pas parce qu’il veut pas) je vois des gens – qui apprécient son jeu – décharger une négativité pure qui me fait penser à la haine des ménagères au temps de BB l’icône : BB était le péché originel, Richard est le bouc ultime.

      (Je médite depuis longtemps une théorie explicative libidinale de ce phénomène, mais procrastine lamentablement : des BB était la goule du désir – Gasquet représente le fantôme de la débandade, le fauteur d’impuissance).

      • Ulysse 6 décembre 2010 at 14 h 28 min

        C’est quand même un peu rude de faire de Richie le symbole anti-phallique de la flacidité, de la panne du mâle.

        A l’échelle de sa carrière pour le moment il y a eu effectivement un scénario de forte montée en température, tous les voyants étaient au vert, tous les espoirs permis, et tout d’un coup « ça » ne marche plus : grosse déception qui confine à l’amertume chez la partenaire que les fans français incarnent collectivement.

        Mais finalement c’est plutôt de l’histoire ancienne ça. Il est plutôt de genre à ne plus susciter aucune attente chez quiconque depuis un bon moment (2008). Pour vivre heureux, vivons caché dans le top 30. Que lui reprocher dans ces conditions ?

    • Mozeur P. 6 décembre 2010 at 13 h 02 min

      Ah, richie et gilou sont les 2 mal-aimés du tennis français. Pas assez extravertis, pas assez grandes bouches, trop gentils avec tout le monde.

      Mais, pour toutes ces raisons-là, qui s’ajoutent à leur jeu, ils sont aussi mes 2 chouchous à moi :)

  3. Kristian 6 décembre 2010 at 10 h 56 min

    La vraie mauvaise nouvelle c’est que la saison est finie de chez finie.. Un mois sans rien a se mettre sous la dent, a discuter de l’annee passee, de Federer-Nadal, de qui va gagner Wimbledon, et tout ca.. pfff.. tristesse..

    • karim 6 décembre 2010 at 11 h 34 min

      Ah c’est clair qu’on rentre en mode hibernation totale. Moi voilà ce que je vais faire jusqu’à l’Open d’Australie:
      - ne pas prendre de balle perdue si la guerre éclate ici
      - visionner 2500 youtube de vrai tennis Sampras, Fed, nalbide etc
      - relire tous les articles et tous les coms dans le sens contraire des aiguilles d’une montre
      - écrire un article sur l’intersaison et comment on s’ennuie
      - poster deux coms par jour pour ouvrir et fermer le site, même si y’a que moi dessus
      - effacer toute trace whatsoever de Gilles Simon de la surface de l’ATP.

      • Babolat 6 décembre 2010 at 14 h 53 min

        Punaise… je vais faire tout pareil. :)

        Y compris pour les balles perdues vu que j’habite en Corée du sud et que la situation (vous le savez peut-être) est légèrement tendue depuis deux semaines.

        Je pense écrire un article sur le tennis coréen mais je suis le roi du procrastinage alors ne l’attendez pas de suite mais j’ai de la matière avec une interview exclusive de Hyung-Taek Lee que j’ai rencontré lors de l’exhibition Fed/Sampras (la première entre les deux joueurs) en 2007. Mais bon… va falloir que je fasse tourner mes deux neurones et c’est pas gagné. :)

        • Le concombre masqué 6 décembre 2010 at 15 h 26 min

          Ben motives-toi je serai ton premier lecteur. Franchement le genre de sujet qu’on ne peut lire qu’ICI.

        • Capri 6 décembre 2010 at 16 h 04 min

          Vas-y babolat. Ecris ton article. Il faut toujours remettre la procrastination à plus tard.

        • Le concombre masqué 6 décembre 2010 at 16 h 20 min

          Vazibabola vazibabola vazibabola!

  4. Antoine 6 décembre 2010 at 11 h 48 min

    Ce que l’on peut reprocher à Forget, ce n’est pas d’avoir aligné Llodra, bien que les serbes aient été surpris de ce choix vu que son jeu exige du tonus et qu’il n’en avait pas, c’est de l’avoir indiqué trop tôt aux serbes, les confortant ainsi dans leur propre choix de faire jouer Troïcki. Ils ont attendu le dernier moment pour abattre leur carte et savaient alors que Llodra jouerait puisque Simon était au bord du court durant le match de Monfils alors que les deux serbes s’étaient planqués au vestiaire..C’est clairement une erreur, qu’il admet d’ailleurs à demis mots mais rien ne permet de penser qu’elle ait été décisive..Si Forget avait envoyé Simon, les serbes auraient choisi Tipsarevic mais je résultat final aurait été le même, je pense…

    En revanche, il est patent que la rencontre aurait été différente avec Jo: d’abord il aurait sans doute a minima davantage gêné Djoko le premier jour que ne l’a fait Simon et il aurait sans doute gagné le cinquième match contre Troïcki ou Tipsarevic..En tout cas, il avait beaucoup plus de chances de le faire que Llodra.Au bout du compte, les serbes auraient peut être gagné quand même mais cela aurait été en tout cas beaucoup plus serré alors que cette journée de dimanche a été un désastre sans précédent: depuis 1901, il n’est jamais arrivé qu’une équipe ne marque que 15 jeux dans les deux derniers simples, le précédent record était de 18 jeux..Avec Jo, la coupe n’était pas dans la poche mais il y avait beaucoup, beaucoup, plus de chances de gagner…

  5. Mozeur P. 6 décembre 2010 at 12 h 32 min

    Quand j’ai appris que les Serbes choisissaient Djoko n°1 et Tipsa n°2 jeudi dernier, j’ai tremblé pour eux. Quoi ! mais n’avaient-ils donc pas vu l’extraordinaire fin de saison 2010 de Trotski ? Ne lui faisaient-ils donc pas confiance ? Craignaient-ils que son mental ne flanche sous la pression de l’enjeu ? Et quand le tirage au sort a permis à Monfils de jouer le 1er match plutôt que Djoko, j’ai vu que les Serbes allaient être obligés de courir derrière le score tout le weekend.

    Et pourtant la vérité est que le choix des n°1 et n°2 d’une équipe est très trompeusement tactique : en réalité Tipsa et Gilou n’étaient les n°2 de leur équipe qu’en pure apparence. Car en alignant ces 2 joueurs le vendredi, chaque capitaine réservait au contraire son « vrai n°2″ (Trotski ou llodra) pour le match décisif de dimanche. D’ailleurs, à ce jeu et à fatigue du double équivalente, le jeune pro Trotski était bien au-dessus du vieil amateur llodra.

    Alors, bien sûr, après-coup les français se demandent si guitou n’aurait pas dû sélectionner gilou ou même clement pour ce dimanche. Car en effet llodra s’était montré assez nul en double, et il était forcément fatigué par son match de 4h30 de la veille. Gilou, lui, frais et dispos, aurait cuisiné Trotski avec la confiance de son H2H de 4-0. En réalité le jeu en rupture de llodra avait quelques chances de dérégler le rythme de la machine Trotski. Et puis je pense que mon chouchou gilou aurait été battu comme llodra ou clement par Superviktor.

    Rien à regretter, donc, les Serbes étaient les + forts. Ils se sont imposés sur le court en jouant au tennis pendant que forget et gachassin passaient leurs 6 dernières semaines à parler aux médias et à faire leurs petits calculs mesquins. Mention spéciale aux fans français qui disaient que les Serbes avaient intérêt à aligner Tipsa au 5e match : Tipsa le guerrier expérimenté au mental d’acier, plutôt qu’un Trotski émotif qui aurait, disaient-ils, raté son double. La vérité était au contraire que Tipsa avait été nul vendredi en termes de mental et de tennis, alors que Trotski n’avait nullement démérité en double. Quand j’ai su que ce serait Trotski vs llodra, j’ai été immédiatement ravi, et très curieusement les fans français ne s’en sont pas réjouis une seconde ;)

    Magnifique happy end pour cette fin de saison 2010 : djoko a décroché à 23 ans avec Trotski le trophée qui manque encore à Federer. Il est vrai que Stan ne peut porter l’équipe suisse à lui tout seul : Fed a tout comme djoko un bon partenaire, mais c’est son partenaire qui n’a pas de Fed. Quant à Trotski, souhaitons-lui de commencer 2011 comme il a fini 2010, et il passera très vite devant llodra au classement.

    • Sam 6 décembre 2010 at 12 h 45 min

      Excellent !

    • Robin 6 décembre 2010 at 13 h 06 min

      « vieil amateur llodra »

      Ah.

    • Antoine 6 décembre 2010 at 13 h 49 min

      Les responsables sont donc Forget et Gassachin avec leurs petits calculs mesquins et leur attitude consistant à ne rien faire d’autre que parler aux médias..

      Soit! On se demande quand même bien de quels calculs il s’agit, ou s’il est vraiment avéré que Forget aurait davantage perdu son temps à parler aux médias que son homologue serbe, mais passons..

      Je trouve le post assez typique d’une attitude très bien partagée dans notre beau pays consistant à dire « les français » après une défaite et « nous » après une victoire..

      • Diana 6 décembre 2010 at 14 h 23 min

        Par ailleurs Antoine, je trouve plutôt aisé de porter des jugements sur les décisions d’autrui, tellement facile.
        Je voudrais qu’un instant, ces censeurs soient mis en situation réelle, à voir ce qu’ils seraient capables de faire, mieux que Forget par exemple.
        La critique est facile, tellement facile, surtout une fois les résultats connus.

        Il est là le mal français, quoi qu’il arrive, toujours matière à redire, on ne construit pas, on démolit.

        « Le critique se montre beaucoup moins soucieux d’éclairer l’opinion que de paraître intelligent ». MARCEL AYMÉ

        • Capri 6 décembre 2010 at 16 h 46 min

          « L’opinion se montre beaucoup moins soucieux d’éclairer l’intelligent que de paraître critique ». Aimé Marcel

    • Yaya 6 décembre 2010 at 16 h 49 min

      « trophée qui manque encore à Federer. Il est vrai que Stan ne peut porter l’équipe suisse à lui tout seul : Fed a tout comme djoko un bon partenaire, mais c’est son partenaire qui n’a pas de Fed.  »

      Il y a un truc que je n’arrive pas à comprendre de la part de Benja et de Mozeur P, c’est le besoin de toujours mêler Federer à la discussion quand on parle de Coupe Davis.

      Cela prouve à quel point ils ne connaissent rien au tennis.

      La victoire de la Serbie et le parcours en 2010 de cette équipe est intéressant parce qu’il démontre que lorsque le double est défaillant, il faut avoir 3 individualités au niveau. Djokovic a été parfait durant cette campagne. Et le coach serbe a su détecter à quel moment faire jouer Tipsa et non Troïcki et vice versa.

      L’équipe Suisse ne se trouve pas dans la même situation que la Serbie. Il n’y a que deux joueurs au niveau. Et l’un de ces deux joueurs a souvent été mentalement défaillant. Gagner la coupe Davis implique que Federer joue dès le premier tour les 3 matchs du week end. Quand on sait en plus qu’il ne fait plus rien, à cette époque de l’année, à Indian Wells ou Miami, on prend mieux conscience de l’ampleur de la tache!

      De plus il y a le traditionnel élément de chance, la finale se disputait en Serbie et ils avaient la maitrise du choix de la surface.

    • Mozeur P. 6 décembre 2010 at 18 h 19 min

      Parfois je me demande si vous lisez ce qui est écrit dans mes posts avant de réagir, ou si vous me sautez dessus juste par réflexe :lol:

    • Hasek 6 décembre 2010 at 20 h 15 min

      Juste comme ça, si Llodra a été si mauvais en double alors que Clément et Zimonjic était bon sans être transcendant, je te laisse deviner la suite concernant Troicki
      Il est pas absurde de dire que Troicki a carrément craqué en double en fin de quatrième set et en début de cinquième pour permettre aux Français de réaliser le break décisif, ça s’est même largement vu. Si les Français ont gagné le double, c’est en grande partie à cause de Troicki (et grâce à l’expérience de Clément). Après, tant mieux pour Troicki qu’il se soit découvert un mental au bon moment mais bon, ça ne m’empêchera pas de dire que pour l’instant, JE (ça reste une opinion personnelle et je l’assume) trouve qu’il a peu de mental. Au passage, Verdasco qui est pas connu pour son mental de ouf a bien réussi à aller gagner une finale de CD en Argentine donc tout arrive.
      Après sur le choix du dernier jour, on peut toujours gloser mais on ne sait rien de ce que pensait les capitaines à part peut-être Forget qui avait quasi joué carte sur table.
      Côté serbe, si Tipsarevic avait pas été nul le premier jour, qui dit qu’il aurait pas été aligné le dernier? Alors certes, il était en méforme (je le disais déjà dans l’article) mais après tout avant la 1/2, il réalisait pas une saison exceptionnelle non plus et il avait tout de même largement plus prouvé jusqu’à maintenant que Troicki en CD (notamment face aux Tchèques et aux Ouzbeks). Je pense que chez les Serbes, l’idée du numéro 2 pour le dernier jour était beaucoup moins nette que chez les Français jusqu’à la branlée qu’a pris Tipsarevic. D’ailleurs, une bonne fin de saison n’est pas forcément synonyme de bien jouer en CD, Llodra en est la preuve. Après, pour ce match, c’était sans doute pas une histoire de Llodra ou Simon
      Enfin, bref bravo à Troicki et tant mieux pour lui ;)

  6. Capri 6 décembre 2010 at 14 h 13 min

    Triste dimanche pour les Français mais dimanche mérité. Deux joueurs qui arrivent en outsiders en espérant trop des erreurs de la part de leurs adversaires sous pression. Erreurs qui ne viendront jamais avec même une réussite insolente de Troïcki qui n’a presque rien sorti.

    Félicitations aux deux joueurs serbes qui sont arrivés sans le moindre doute sur le terrain. Autant Monfils a montré ses limites contre Nole (il a clairement le niveau pour taper la 10 ème place mondiale mais guère au-delà, même s’il l’a déja fait) en tentant pas mal autant Llodra s’est offert une sortie misérable sans même un baroud d’honneur. Ok Troïki a été très bon, a eu beaucoup de réussite mais combein de fois Micka l’a-t-il ennuyé ? Combien de fois a-t-il montré de la détermination ? Se prendre 3-0 en tentant tout il n’y a rien à dire. Là je n’ai aucune envie de lui en vouloir mais je suis atrocement déçu pour et par lui. Finalement Clément n’était-il pas réellement la clé de ce match ? En tout cas le seul Français qui se soit réellement transcendé. Monfils a été bon, Llodra a fini par assurer son double, Simon a du faire un truc mais je ne me rappelle plus quoi. Seul Clément a démontré un mental d’acier.

    Allez le vainqueur est beau, vive le vainqueur !

  7. Ulysse 6 décembre 2010 at 14 h 53 min

    Forget sort plutôt grandi pour moi de la saison 2010. IL arrive en finale où les deux seuls matchs gagnables ont été gagnés, et avec un coaching de bord de court d’anthologie en ce qui concerne le double. Les trois matchs perdus étaient impossibles à gagner. Il a fait le maximum avec les moyens (Tsonga et Benneteau blessés quand même). Le contraste avec le fiasco de l’équipe 2009 comprenant un bon top 10 et pléthore de vrais top 20 est flagrant.

    Bien sur les facheux trouveront toujours matière à donner des bons conseils a posteriori, et plus ils sont cons, plus ils critiquent, il n’y a qu’à aller sur les forums bas de gamme pour s’en rendre compte.

    Ce qui m’a un moment poussé à organiser des quizz-pronostics c’est le bon support de discussion que celà procure mais aussi la volonté de piéger ces champions du « je vous l’avais bien dit ». Avec la CD ça ne marche pas mais au moins on peut calmer les donneurs de leçons péremptoires le restant de l’année. Tout çà me fait penser au gros chantier de décembre : l’Odyssée 2011…

    • Colin 6 décembre 2010 at 19 h 10 min

      Oui, en 2010 l’équipe de France a profité à fond de la fenêtre de tir qui s’est offerte à elle pour atteindre la finale:
      * Absence de Nadal en quarts + Ferrer, Lopez et Verdasco semble-t-il beaucoup plus concernés par la finale de la Coupe du Monde de foot que par leur propre quart de finale de CD => manque de professionnalisme criant => à la trappe (bien fait pour eux)
      * Absence de Del Potro en demies => Argentine à la trappe

      Et ça aurait même pu suffire pour ramener le saladier si Troicki n’avait pas découvert brutalement, en ce dernier trimestre 2010, qu’il était capable de jouer niveau top10.

      Donc oui, Forget a fait au mieux avec ce qu’il avait.

  8. Antoine 6 décembre 2010 at 16 h 26 min

    A PROPOS DU PRIZE MONEY..

    Il y en a qui n’a pas perdu son temps cette année, C’est Nadal qui devient le premier joueur à avoir gagné plus de 10 M$ dans l’année en tournois, hors garanties et contrats divers qui ont bien du lui rapporter le double..10 071 998 $ sur le compte de Rafa….Pour 81 matchs joués, cela fait une moyenne de 125 000 $ par match, soit autant que le 170ème du classement, mais en un an pour ce dernier..

    Le mieux est encore que Nadal n’a pas besoin de se payer un entraîneur puisque son oncle fait cela gratuitement..

    Federer qui, comme chacun sait, a fait une saison pourrie arrive bon second avec à peu près autant que l’année dernière: environ 7,7 M$ pour Roger..de loin numéro un du classement sur l’ensemble de la carrière, tandis que Nadal vient de déloger Agassi de la troisième place (les droits d’auteur d’Agassi ne sont pas comptabilisés il est vrai)… Incidemment, vous arrêteriez un job qui vous rapporte près de 8M$ par an ?

    Derrière ces deux là qui écrasent tout arrivent Djoko, puis la Murène avec chacun un peu plus de 4 M$…

    Pour gagner 2 M$, il fallait arriver 8ème au classement du prize money et c’est pour Jurgen Melzer..

    Pour gagner au moins 1 M$, il fallait être dans le top 20 et le 20ème est Isner, juste derrière les frères Bryan qui sont 18ème ex acquo..

    En dessous, on arrive chez les smicards: le 61ème du classement dépasse la barre de 500 000 $, le 95ème celle de 300 000 $, le 130ème celle de 200 000 $, le 156ème celle de 150 000 $, le 193ème celle de 100 000 $ et le 290ème celle de 50 000$…

    • Elmar 6 décembre 2010 at 16 h 34 min

      Y a de quoi en faire un papier non?

      Finalement, le double, ca rapporte pas mal, quand on voit les Bryan qui ne valent pas tripette en simple être parmi les 20 tennismen les mieux payés…

      • Antoine 6 décembre 2010 at 16 h 54 min

        Oui, cela rapporte si on est bon: Zimonjic et Nestor sont 24 et 26ème du classement avec un peu plus de 900 000$ chacun..Pourtant Zimonjic n’a jamais dépassé le 160ème rang mondial en simple…

        Il y a une douzaine de joueurs qui sont dans les 1OO premiers en termes de gains sans avoir gagné 1$ en simple et trois autres qui n’ont quasiment rien gagné non plus..Parfois des types complètement inconnus qui ne jouent qu’en double jusqu’à un âge avancé…Nestor a 38 ans et vient de se faire virer par Zimonjic qui en a 34 et qui change de partenaire la saison prochaine en faisant équipe avec Llodra…C’est peut être pour cela qu’il a été l’un des deux seuls serbes à venir serrer la main des français hier…

        Ils forment un très bon lobby avec des relais importants dans les fédés, à l’ATP etc..

    • Colin 6 décembre 2010 at 16 h 47 min

      Oui, Elmar c’est étonnant mais dans les tournois ATP ils donnent même un peu d’argent à ceux qui gagnent le double ;-)

      • Elmar 6 décembre 2010 at 19 h 28 min

        Colin, je ne prétends pas que c’est mon point de vue, hein.

        Mais c’est vrai que ça a un côté étonnant quand même, quand tu compares la médiatisation du simple et du double. Le double ne passe JAMAIS à la télé, à part en Coupe Davis (et un peu aux JO). Que les meilleurs duettistes soient mieux payés qu’un 20ème mondial en simple, ça ne me paraît pas si évident, eu égard à ce que les uns et les autres rapportent aux tournois en termes de recettes.

        Enfin, tant mieux pour eux! Si le double pouvait être un peu plus médiatisé et un peu plus pris en considération par les meilleurs joueurs (où est la poule et où est l’oeuf?), je trouverais ça pas mal. Le double, c’est quand même spectaculaire.

    • Le concombre masqué 6 décembre 2010 at 17 h 00 min

      Le Fed en 2007, il vait passé la barre des 10M dollars aussi non?

      • Antoine 6 décembre 2010 at 17 h 04 min

        Je crois qu’il était un peu en dessous mais ne suis pas sûr…

      • alfred 6 décembre 2010 at 17 h 22 min

        Non Fed détenait le record jusquà cette fin de saison. Le record était de 8M$ et poussières.

        Je suis par ailleur surpris que RAfa ait atteint les 10M$.

        • Le concombre masqué 6 décembre 2010 at 17 h 45 min

          Selon un wikipedia, qui cite le site atp comme source:

          En 2007, Federer remporte au total un record de 10 130 620 $[27], surpassant son propre record de 8 343 885 $ en 2006[28], année durant laquelle il avait dépassé le record de Pete Sampras, qui avait remporté 6 498 311 $ en 1997.[29]

        • Babolat 6 décembre 2010 at 17 h 49 min

          Les « prize money » augmentent chaque année, c’est logique que Rafa (avec son petit chelem) gagne plus que Fed avec le sien trois ans plus tôt.

          Quand on pense que Lendl avec ses 93 tournois gagnés n’est même pas à la moitié de Sampras (largement dépassé par Fed maintenant).

          Rafa et Roger dépasseront allégrement les 70 millions de gains en carrière… chiffre qui sera devenu dérisoire en 2090… si la planète existe encore.

      • Ulysse 6 décembre 2010 at 23 h 01 min

        Oui Fed avait passé les 10 millions car le petit chelem s’accompagnait d’une finale à RG, du bonus spécial pour la saison américaine de l’été et des Masters. L’inflation n’a pas suffit à compenser celà.

        Il n’y a d’ailleurs pas que l’inflation : les prize money sont libellés en devises locales depuis 2008 pour éviter le coût des couvertures de changes dans les tournois, et la baisse du dollar a généré d’importantes hausses pour les gains reconvertis en dollars. J’ai un article dans une phase embryonnaire là-dessus.

    • Diana 6 décembre 2010 at 19 h 31 min

      Eh oui, puant ce monde du tennis….
      Mais il y en a toujours pour se plaindre :oops:

      Nadal :

      « Disputer la Coupe Davis fait perdre beaucoup d’argent et ne permet de prendre quasiment aucune semaine de repos pendant l’année. C’est une épreuve qui, en termes économiques, appartient au passé par rapport à d’autres tournois ».

      Si ces propos sont confirmés… le grand patriotisme de l’Ibère semble avoir atteint ses limites, d’autant qu’il perd de l’argent avec la DC.

      • Elmar 6 décembre 2010 at 19 h 41 min

        Ca ne me choque pas.

        Si la phrase venait de Davydenko, on rigolerait tous. Nadal a tout à fait le droit de penser et de dire cela.

        D’un point de vue économique, la Coupe Davis n’est pas une compétition intéressante. Au niveau du rendement « effort-récompense », elle est très frustrante pour les top-players car elle ne dépend pas que de leurs seuls résultats.

        Elle a, de l’autre côté de la balance en revanche, un prestige centenaire et une dimension patriotique importante. A chaque joueur de savoir où il met ses priorités.

      • Colin 6 décembre 2010 at 19 h 46 min

        Diana, tu oublies de préciser que cette citation est d’un certain Nadal… Juan-Pablo.

      • Antoine 6 décembre 2010 at 22 h 38 min

        C’est pénible de lire des propos soit disant tenus par Nadal qui constituent un mensonge pur et simple: jamais Nadal n’a dit quelque chose de semblable..

        Quelle est l’idée ? Raconter n’importe quoi et prétendre après que l’on s’est « trompé » ou tromper les lecteurs..?

    • Jeanne 6 décembre 2010 at 19 h 38 min

      Ils le sont Diana voir l’article http://bit.ly/h36NZh où Federer n’y va pas non plus par 4 chemins. Mais c’est vrai que pour le coup, le taureau n’a pas la langue de bois.

      • Elmar 6 décembre 2010 at 19 h 49 min

        Très intéressant.

        On constate que les joueurs ont adopté mon initiative de ma réforme de calendrier ;)

        Marrant, parce que je n’avais jamais rien lu de tel de la part des joueurs. Les grands esprits se rencontrent.

        Que les joueurs se rassurent: dans mon oeuvre bienfaitrice pour le tennis et avec toute la capacité d’écoute qui est la mienne, j’ai pris la décision bisannualiser la Coupe Davis afin de servir au mieux les attentes de chacun.

  9. Elmar 6 décembre 2010 at 16 h 30 min

    J’ai pratiquement rien vu de la finale, mais bon, la Serbie partait avec 2 points dans la poche et il lui fallait gagner l’un des trois autres matchs, ce qu’elle a su faire.

    J’ai été étonné que Llodra soit titularisé dimanche étant donnée la durée du double samedi. Maintenant, comme Forget l’explique, il était persuadé jusqu’au bout d’avoir fait les bons choix. Et, évidemment, a posteriori, c’est toujours facile de dire qu’il aurait fallu faire autrement.

    Cette fois, ça y est, la 2010 tennistique est terminée. J’imagine qu’il y a du monde sur les rangs pour faire le bilan de la saison et je ne me propose donc pas (sauf si on me signale que personne ne s’y colle). Je prépare en revanche un texte qui pourrait éventuellement se glisser dans l’intersaison (Guillaume, MJ, z’avez des besoins?).

    Bonne chance à Ulysse pour l’organisation de l’Odyssée 2011. Y a de boulot en perspective.

    • Le concombre masqué 6 décembre 2010 at 16 h 40 min

      LOL le « Y a de boulot en perspective » qui veut dire : « j’ai des attentes démesurées qui ne seront pas faciles à combler, d’ailleurs j’ai dejà fait un doodle, au fait vous avez tous répondu? »

    • Elmar 6 décembre 2010 at 19 h 10 min

      J’avais même pas tout ça derrière la tête. Mauvaise langue va!

      C’est juste qu’on est qqch comme 60 participants il me semble. Qu’Ulysse veut tout réformer. Donc la tâche me semble énorme.

      • Le concombre masqué 7 décembre 2010 at 10 h 29 min

        Mais je le sais très bien, c’était uniquement pour t’embêter…

  10. alfred 6 décembre 2010 at 17 h 20 min

    @MAY

    Les résultats de l’odyssée ne sont pas exacts. Il y a trop d’incohérences pour les valider. Je suis persuadé que plusieurs des leaders du classement s’en sont rendu compte sans moofter.

    Peux tu m’expliquer comment je suis passé de 23586 points dans la publication du mardi 21 septembre à 22751 points dans celle du 23 novembre. J’ai donc perdu des points au lieu d’en gagner.

    Je note également que le leader florent passe de 22125 points dans la publi du 21 septembre à 27170 dans celle du 23 novembre. Il amasse plus de 5000 points dans cette période sans Grand Chelem.

    Explique moi!!!!!

  11. Lionel 6 décembre 2010 at 17 h 20 min

    Gasquet part 1000, sujet éternel.

    Pour l ensemble de son œuvre je trouve la situation indécente. Passons sur ce week-end, il n’a pas joué, disons que c est la goutte d eau – inventée?- qui fait déborder la vase. Accepter cette situation, mais au nom de quoi? Dans quel monde tu vis ou tu veux vivre, la question est là, car la vie de Richard en soit je m’en fiche autant que lui de la mienne. Arrêter de critiquer Casquette au nom de quoi? Accepter le triomphe du statu-quo et de l’Ancien Régime. Va expliquer ça au type bac + 5 ou 8 qui trime à 1500 euros ou qui est au chômage. Sans espoir que cela change, de rejoindre le dixième de la tranquillité de Richard.

    En gros Patricia, ça n’a rien à voir avec « Le mec est remplaçant pour la 3ème fois de l’année, il se donne à fond à l’entrainement pour préparer les titulaires, et on lui tape encore dessus… » Le pauvre petit biquet, que la vie a pas épargné, je lui donnerais bien une couv de Paris Match, un édito du Figaro ou une rallonge de Lagardère pour faire sparring-partner.

    Dans le monde dans lequel je vis, je me suis fais lourder du taf plusieurs fois, parfois de manière justifiée, parfois par naïveté ou jalousie et j’ai dû trimer comme un salaud pour revenir. C’est la vie avec des hauts et des bas. Cautionner Gasquet, ça veut quasiment dire cautionner l’Epad, la présidence d’un avocat ignare, se dire que après tout Morano-Lefebvre c’est mieux que la Côte d’Ivoire, que finalement le fric vaut plus que le mérite. Le mec n’est même pas capable de venir seul dans une émission TV où on va lui cirer les pompes. Faut qu’il arrivent avec Arnaud Lagardère son mécène pour expliquer qu’ils ne sont pas homosexuel. Je crois qu’on vit pas dans le même monde.

    « Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus… », dirait l’autre. Il est juste venu au monde. Avec un fond de génie dans le poignet, des parents profs de tennis et un époque où bien jouer au tennis rend riche. C’est vrai qu’il concentre tous les degrés de la couardise et de la pleutrerie à lui seul. Ou je te rejoins quand même, pour atténuer « sa faute » c’est que Gasquet en comparaison des banquiers, traders et autres profiteurs s’en prend démesurément dans la gueule. Lui fait quelque-chose, donne un bout de plaisir quand il joue Murray à Roland, eux ne font rien. Mais c’est pas une raison.

    Bref, Casquette représente bien malgré lui le système actuel -le pauvre Dreyfus-, celui d’une nouvelle aristocratie du médiocre, du mou du gland et du fric. Je refuse avec mes dérisoires armes, moi qui fais aussi partie du système, que cela soit normal.

    • Sam 6 décembre 2010 at 17 h 42 min

      Sauf que quelque soit l’injustice du « talent » supposé ou réel de Richard Gasquet, et de l’injustice du fait qu’il ne s’en serve pas à bon escient, reste une donnée objective in fine, qui est tout simplement son classement ATP. Et le pognon gagné au regard de celui-ci.

    • Lionel 6 décembre 2010 at 17 h 55 min

      C’est plus le système que Richard en fait qui me fait braire remarque. Richard en soi c’est un gentil garçon. Je viens de voir Djoko gueuler comme une truie après son match hier devant la foule. Sûr que y a de la marge dans le pas beau.

      • Sam 6 décembre 2010 at 20 h 05 min

        Mouaich…Gueuler comme une truie, je sais pas, par contre, j’avoue qu’au fond de moi, certaines attitudes de la Djoko family, qui me ramènent à certaines de Safin, qui elles mêmes à Sharapova, Kournikova, etc… Piquent un peu mon soi-disant bon goût de français bien élevé car ont des relents bling-bling-j’ai-un-yatch-à saintrop’.

    • Pierre 6 décembre 2010 at 20 h 01 min

      Tout ça me semble frappé du sceau du bon sens. Ayant assez peu d’estime pour l’époque et le monde dans lequel je vis, il me semble que le petit monde du tennis et ses exagérations doivent être, comme d’autres, la cible de nos critiques. Gasquet n’est qu’un joueur parmi d’autres et ce n’est pas une raison valable pour le dorloter, même s’il peut nous ravir parfois.
      On a le droit d’être exaspéré (le mot est faible) par toutes les dérives libérales de la société.
      Et il y a des gens qui en galèrent quotidiennement, ce qui donne le droit de tailler un joli costard à des enfants gâtés.

    • Patricia 6 décembre 2010 at 20 h 01 min

      eh oui, le « mou du gland »… est sommé de justifier qu’il n’est pas homo devant un certain nombre de million de personnes anonymes dont une bonne part ne voudra pas le croire. Il y a tout de même plus confortable comme situation pour un jeune homme… Tiens, je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, même devant 3-4 personnes, d’avoir votre identité sexuelle confrontée dans votre identité professionnelle ; c’est une contrainte forte, et une situation très inconfortable.

      Il y a pire. Oui, mais ça n’enlève rien aux affres d’un panaris que d’aucuns sautent sur une mine. Ca fait pas du bien pour autant, et l’argent n’est pas un pansement.

      Pourquoi faire du premier (le panaris, suivez un peu !) un symbole coupable de l’injustice du second ? Gasquet gagne trop, c’est injuste. Même s’il gagnait plus (de matches s’entend), ce serait toujours injuste, non ? Elle n’est pas proportionnelle à la déception qu’il suscite ?

      Oui, à mes yeux, l’argent gagné par ceux qui ont autant gagné, ou plus, que Richard, est bien injuste comparé aux efforts fournis par ceux que tu évoques (même les bacs -8 qui bossent en usine pour moins de 1500 euros font bien des efforts aussi)…

      Je ne souscris absolument pas à l’idée que pour le riche Richard, s’abstenir de laisser transparaître une quelconque faiblesse humaine (vulnérabilité, peur, difficulté à faire face à l’adversité…) enlèverait quoi que ce soit à cette indécence.
      Et je ne vois pas en quoi le procès en mâle figure qui lui est dressé le hausserait méritoirement au rang d’archétype du Système, plus qu’aucun des mecs qui traînaient en survêt dans la salle de Belgrade ce WE (et qui empochent tout pareil à taf égal.)

      Foncièrement, je crois donc qu’il y a là un « déplacement », et que dans le porte-monnaie de Richard, c’est bien la bourse qui titille…

      • Sam 6 décembre 2010 at 20 h 07 min

        Ca veut dire quoi « avoir votre identité sexuelle confrontée dans votre identité professionnelle », sans dec Patricia ?

      • Robin 6 décembre 2010 at 20 h 12 min

        Tu bosses, t’essaies de faire relativement du bon boulot et on te parle plus de ta sexualité que de ton travail.

        • Sam 6 décembre 2010 at 20 h 14 min

          M’est jamais arrivé. Même en faisant pas du bon boulot d’ailleurs. C’set pour ça que ça m’intéresse quand c’est une fille qui le dit. Patricia, ou Sharapova, d’ailleurs.

      • Antoine 6 décembre 2010 at 22 h 49 min

        Personne n’a jamais demandé à Richard de justifier qu’il n’était pas homosexuel..C’est du pipeau complet…

      • inès 7 décembre 2010 at 0 h 01 min

        Bien vu Patricia !
        En effet, c’est assez incroyable les poux qu’on lui cherche dans la tête. Quoiqu’il fasse, dise, se taise, se positionne ou contemple, les mâles lui tombent dessus ! Tout est prétexte ! Quand on ne voit pas de bonne raison, on en invente. Tiens l’argent qu’il gagne si facilement ! Quelle bonne idée de lui en vouloir !
        Peut-être que ce qui les énervent, les mâles, c’est que nous, les femmes, on l’aime, cet homme-enfant !

    • Ulysse 6 décembre 2010 at 23 h 15 min

      Coucou à ton courroux Lionel, mais Gasquet n’est pas un responsable machiavélique de ce qui lui arrive. Il a juste suivi le courant sans bien comprendre, ses parents, ses entraîneurs du centre de haut niveau, son cabinet d’avocats fiscalistes qui lui a dit d’habiter en Suisse, Forget qui lui dit « tu t’assoies là », … C’est un champion malgré lui, surtout une star précoce malgré lui, et c’est le décalage entre cette image fabriquée et la réalité qui a choqué.

      C’est loin d’en faire une victime : il peut péter dans la soie jusqu’à la fin de ses jours. Mais surtout comme tu dis il y a pire dans le monde : banquiers, footeux, …

    • Marina 7 décembre 2010 at 12 h 30 min

      Faire de Gasquet le symbole de la société, je trouve ça très très exagéré. Il n’a jamais rien demandé à personne et on le critique sous prétexte qu’il représente la société actuelle! :o Je pense que vous allez trop loin en disant ça…
      Il devrait faire quoi alors pour ne plus être ce symbole? Ne plus jouer au tennis, perdre son talent, être né dans un autre pays??

  12. Guillaume 6 décembre 2010 at 20 h 14 min

    @ Elmar : le top/flop de fin d’année est effectivement déjà distribué. En revanche, si tu as la plume inspirée en ce moment, les 15love awards cherchent toujours preneurs. Si quelqu’un a envie de s’y essayer, aucune obligation de respecter le format suivi l’an dernier. Sinon, ben y’aura pas de 15love awards cette année.

    @ Patricia : sans dec, tu devrais poster plus souvent. J’adore te lire.

    • Pierre 6 décembre 2010 at 20 h 50 min

      C’est qui sur ce nouvel avatar, Guillaume ? Qui a bien pu remplacer Simonon ?

      • Guillaume 7 décembre 2010 at 11 h 47 min

        Joe le racleur himself.

        • Pierre 7 décembre 2010 at 15 h 18 min

          Aaaah, je ne l’avais pas reconnu, trop petit; mais, même petit, c’est le plus grand !

    • Colin 6 décembre 2010 at 21 h 46 min

      Ben c’est Llodraon !


      Désolé!

  13. William 6 décembre 2010 at 21 h 48 min

    Je viens de lire que Söderling allait désormais composer avec un certain Claudio Pistolesi, 71e mondial à son meilleur en 87. Voilà, pas très folichon mais c’est dit.

    • Ulysse 6 décembre 2010 at 23 h 19 min

      Haha ! Gros débat que de savoir s’il faut avoir été très bon joueur pour être très bon coach. Je dis que non mais ça vaut bien un article en bonne et due forme.

  14. Antoine 6 décembre 2010 at 22 h 45 min

    Quoi, Richard est homosexuel et se fait régulièrement fouetter par Lagardère ? C’est bien cela ? Incroyable ! Moi qui pensais que c’était simplement un enfant maltraité, seulement abusé par l’oncle de Rafa..Décidément, ce monde est bas…

  15. William 6 décembre 2010 at 23 h 33 min

    De Gasquet cette année je retiens une belle progression, 78e en début d’année et je crois aux alentours de la 25e place maintenant.
    Je retiens aussi son superbe début de match contre Murray au premier tour de Roland, c’était faible en coup droit des deux côtés mais les amoureux de revers à 1 et 2 mains se sont régalés ! J’étais parti jouer moi-même après le gain du second set. En sortant du court je découvre que Richard a perdu en 5 : je ne suis pas étonné, et au final je m’en fiche un peu. Il m’avait impressioné avec un vrai beau tennis pendant 2 sets, c’était déjà beaucoup.
    Pour ceux qui n’auraient pas vu ce match, le voici en 3 parties :
    http://www.youtube.com/watch?v=DDHoR1lI1GU
    P.S.: Diana, la qualité est excellente (HD) !

    • Clément 7 décembre 2010 at 0 h 16 min

      Sympa ton lien William car au moment où je te lis j’étais en train de me regarder le Gasquet – Nadal de MC’05. Et même si en effet Gasquet a bien joué contre Murray et dans les tournois qui avaient précédés Roland, je me dis qu’il est quand même à mille lieux du joueur qu’il était alors, il y a 5 ans.
      Jugez par vous-même : http://www.youtube.com/watch?v=MdxbiAHxRdk

      Mais où est passé ce gamin qui frappait son coup droit à plat ? Il est où ce bonhomme qui avance dans le terrain, est agressif et ne joue pas systématiquement 3 mètres derrière sa ligne ? Où est ce mec qui s’encourage sur les gros points, qui est capable de remonter deux fois de suite un break de retard ? Et tout ça sur terre battue et contre Nadal, excusez du peu !!

      Passe encore qu’il ait été perturbé par la « pression nationale », certaines défaites, ou d’autres éléments extra-sportifs, mais bon sang, où est passé son tennis ?!? Ne lui reste que son revers…

      C’est marrant mais Safin, pour faire une comparaison, aussi paresseux et peu concentré qu’il ait été ne m’a semble-t-il jamais donné cette impression d’avoir littéralement « perdu son tennis ». Un Marat en forme ça mettait 3 sets dans la vue d’un Djokovic demi-finaliste l’année d’avant à Wim, comme ça, sans prévenir. Alors qu’un Gasquet, ça mène 2 sets à rien contre Gonzo, 2 sets à rien contre Murray… et ça perd à la fin.

      • Mozeur P. 7 décembre 2010 at 6 h 32 min

        8O 8O 8O 8O Etonnant, en effet : à croire que richie a changé sa technique de coup droit depuis MC 2005.

      • Kristian 7 décembre 2010 at 7 h 59 min

        oui, impressionant. On l’appeleait Baby Fed a l’epoque, et il faudrait reconnaitre qu’il meritait le surnom.

        Au dela de considerations sociales douteuses, ce qu’on reproche a Gasquet c’est de ne pas exploiter son potentiel. Un truc qu’on ne reprochera jamais a Gilles Simon. Apres, que le probleme soit dans la tete ou dans les burnes, peu importe. Et puis ca finit par lasser. Depuis 3 ans et demi et sa demi a Wimbledon, Gasquet decoit. On s’est habitue.

        • inès 7 décembre 2010 at 9 h 21 min

          Ah ! Voilà un nouveau reproche ! Ne pas exploiter son potentiel !
          Bigre, c’est quoi le potentiel ? Par définition ce que l’on ne connait pas !
          Donc, ne parlons pas de ce que l’on suppute, on n’en sait rien de son potentiel ! Suivez plutôt ce qu’il fait !

          Ensuite, pour répondre à Clément, les extraits ne sont pas les matchs ! On ne voit que les beaux points ! Et de beaux points, il y a les mêmes dans tous les matchs !

          Enfin, en dehors de quelques joueurs qui sont en tête du classement qui sont épiés et dont on connait par coeur tous les points, on voit qu’il y a une méconnaissance du parcours cette année de ce joueur. Même Antoine qui tente un billet aimable à son sujet n’a pas vraiment été regarder de près ! Non, Antoine, après son arrêt, il est descendu à la 86ème et a réussi à regagner, en 6 mois, 59 places ! Sans jouer Wimbledon parce que blessé !
          Au lieu de souligner l’exploit de ce retour, toujours les mêmes poncifs comme quoi il régresse…

        • Kristian 7 décembre 2010 at 10 h 20 min

          oui, mais pour un gars qui jouait le masters il y a 3 ans, c’est decevant de naviguer 25e. Et puis son arret, il faut arreter. Son retour a la competition, c’etait Aout 2009, ca fait un bail. Et ce n’etait pas une blessure qui peut demander un temps de readaptation, mais une suspension. Il aurait du repartir gonfle a bloc, ce qui n’a pas ete le cas, bien au contraire..

          • inès 7 décembre 2010 at 10 h 55 min

            Naviguer serait rester à cette place en montant ou descendant d’un ou deux classements ! Mais ce n’est pas ce qu’il a fait cette année ! Encore une fois (dur, dur !) il n’a pas stagné, il a perdu des places suite à sa suspension pour descendre à la 86ème. Puis, de semaines en semaines, de mois en mois, il a grignoté des places ! C’est un joueur qui débute une deuxième carrière après le temps de l’insouciance…

            • Capri 7 décembre 2010 at 11 h 18 min

              Richard souffrira toujours de la comparaison avec sa « carrière » pré-senior. Serait-il numéro un mondial qu’on lui reprocherait de ne pas dominer comme il dominait chez les juniors à une époque. Mais voilà il n’est pas numéro un chez les seniors donc les comparaisons sont encore plus douloureuses.

              Si Richard devient du niveau d’un Edberg, dont on a failli ne plus espérer grand chose (enfin autant qu’il promettait, j’avoue que la comparaison entre les deux joueurs est un peu audacieuse) avant son premier Wimbledon remporté, tout le monde se taira. La balle est dans son camp.

          • Marina 7 décembre 2010 at 12 h 33 min

            Justement… Une suspension après un tel lynchage médiatique, je pense que ça demande plus de temps pour s’en remettre qu’une blessure… Les maux physiques ne sont pas forcément les pires à soigner…

          • Mozeur P. 7 décembre 2010 at 12 h 42 min

            Pauvre richie, sur qui on tape bien dur alors que c’est un gars qui fait ce qu’il peut et qui ne demande rien à personne.

            Moi je m’en fous, richie restera toujours parmi mes chouchous.

    • Marina 7 décembre 2010 at 12 h 42 min

      Il faudra qu’on m’explique un jour pourquoi cet acharnement envers Gasquet… J’ai l’impression que quoiqu’il fasse, il sera critiqué. Il reste calme tout au long du match: on lui reproche de ne pas montrer ses émotions. Il casse une raquette: on lui reproche de s’énerver. Il dit vouloir prendre du plaisir: on lui reproche de ne pas avoir d’ambition. Il dit vouloir viser beaucoup plus haut en 2011: on lui reproche d’avoir une ambition démesurée. Ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres…
      Alors j’avoue, je comprends pas tout.

      • Mozeur P. 7 décembre 2010 at 12 h 50 min

        Je me demande si mes chouchous richie et gilou ne sont pas victimes, en France, de leurs tempéraments introvertis.

        J’ai l’impression, peut-être fausse, que les français aiment bien les grandes gueules qui communiquent à fond avec le public et qui annoncent dans les médias des succès grandioses à venir.

        Rien de tel avec richie et gilou : ils cherchent leur énergie et leur concentration à l’intérieur d’eux-mêmes plutôt que de chercher un appui dans le public. Eh ben peut-être que ça plaît pas aux français, mais moi c’est au contraire ce qui me séduit chez ces 2 joueurs.

        RICHIE et GILOU FOREVER :)

    • Jean 7 décembre 2010 at 18 h 45 min

      Excellent cet échange, mdr !

  16. Jean 7 décembre 2010 at 18 h 46 min

    Par contre je ne savais pas qu’il était gay, moi, Ritchie. Comme Bill Tilden en fait.

    • Sam 7 décembre 2010 at 19 h 34 min

      Doit pas être facile avec l’autre « on gagne en hommes » (sic).

      • Sam 7 décembre 2010 at 19 h 35 min

        Je veux dire pour être plus clair que ces réflexions suintent le machisme de bas étage, hein.

        • Jean 7 décembre 2010 at 19 h 44 min

          Pas compris. Peut-être.

  17. fieldog 7 décembre 2010 at 19 h 16 min

    Juste pour le fun : http://www.eurosport.fr/tennis/davis-cup/2010/que-vaut-la-coupe-davis_sto2574153/story.shtml

    Après que les médias français nous aient bassiné avec cette compétiton « mythique », voilà qu’ils retournent allègrement leur veste sans la moindre hésitation…
    Autant je me fiche de la CD comme de ma première biture, autant je trouve la réaction de ce « journaliste » absolument pathétique.

    • MarieJo 7 décembre 2010 at 19 h 29 min

      astuce : ne pas mettre un lien entre « _ » ça empêche de cliquer dessus ;)

    • Marina 7 décembre 2010 at 20 h 19 min

      En effet, pathétique…

  18. Duong 7 décembre 2010 at 20 h 03 min

    sur la coupe Davis, il y a une info croustillante sur welovetshirts : Forget explique pourquoi ils n’ont pas demandé à Simon d’accompagner Llodra comme certains disent qu’il aurait dû le faire pour troubler les choix des Serbes (qui ont sans doute choisi Troicki dès qu’ils ont su que c’était Llodra en face, alors que Simon menait 4-0 contre Troicki) :

    « Moi, avant les deux simples, je suis déjà dans le match, je parle avec Gaël et avec Mika, je ne pense pas à Gilles. Mais Lionel Roux m’a dit qu’il avait pensé, après quelques jeux, à dire à Gilles d’aller dans les vestiaires, mais qu’il s’était dit : “Il va aller dans les vestiaires et il va lui commenter tout le match de Gaël. Il va lui bourrer le mou, autant qu’il reste là.” Car Gilles c’est un moulin à paroles. Il commente tellement les matches que parfois je me retourne pour lui dire : “Tu vas te taire !” « 

  19. Ulysse 17 décembre 2010 at 17 h 18 min

    Changement de sujet : je ne serai disponible que sporadiquement sur le site pendant les deux dernières semaines 2010. Je compte sur les tauliers pour assurer le service après vente du lancement de l’Odyssée 2011 qui ne devrait plus trop tarder à paraître. Dès la première semaine de janvier je saisis toutes les équipes et je reprends la main. Bonnes fêtes à tous !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis