Panorama des demi-finales dames

By  | 4 juin 2009 | Filed under: Les filles

Dominika Cibulkova (photo Guillaume)Marat disait qu’elle était « encore plus douée que lui » et l’on souriait doucement. Genre « en voilà un qui aime vraiment beaucoup sa petite sœur ». Il va pourtant bien falloir réviser ce jugement : si elle reste effectivement moins talentueuse que son frangin, Dinara Safina compense par le travail. Au point que cette bosseuse acharnée est peut-être aujourd’hui la vraie patronne que se cherche le circuit féminin depuis la retraite de Justine Hénin. Car Dinara semble faite d’un autre métal que ses deux devancières serbes sur le trône de la WTA. En tout cas, elle ne cesse d’impressionner depuis qu’elle a pris le pouvoir, il y a déjà près de deux mois. Deux tournois remportés depuis, une finale dans le troisième… Sur ce Roland-Garros, elle semble disposer d’une solide marge sur ses rivales. Avant de perdre un set contre Victoria Azarenka, les scores de ses premiers matchs évoquaient ni plus ni moins que la Steffi Graf de la grande époque. Derniers obstacles la séparant encore d’un premier triomphe en Grand Chelem : Dominika Cibulkova, puis Samantha Stosur ou Svetlana Kuznetsova.

Cibulkova, donc. Slovaque, 20 ans et en pleine progression depuis un an. Aussi rase-motte que teigneuse, cette Amanda Coetzer sous amphèts sautille tout le temps : entre les points, pendant qu’elle frappe… Redoutable combattante, elle souffre cependant d’un déficit de puissance qui pourrait la pénaliser lors de sa demi-finale contre Dinara Safina. Mais elle ne doute de rien, et surtout pas de ses capacités. Paradoxe : alors qu’elle compte déjà des victoires sur cinq joueuses du Top 10 (Venus Williams, Ivanovic, Jankovic, Dementieva et Chakvetadze), Dominika n’a toujours pas gagné le moindre tournoi WTA. Déblocage de compteur Porte d’Auteuil ? Le challenge est élevé…

Elevé, certes, mais pas autant que pouvait l’être la cote de Samantha Stosur chez les bookmakers en début de tournoi. L’Australienne, casquette vissée sur le crâne, lunettes profilées et bras droit surgonflé, n’est pas sans évoquer une joueuse de beach-volley. Mais non, Samantha a bien choisi le tennis. Grande spécialiste de double – deux titres en Grand Chelem et la place de N°1 mondiale à la clé – elle a pourtant attendu longtemps avant de faire parler d’elle en simple. L’oubli est donc réparé… sur la surface qui lui convient a priori le moins. Mais sur cette terre battue très sèche, sa puissance de frappe a fait des ravages. Et ce n’est pas Virginie Razzano, désossée en huitièmes de finale, qui dira le contraire. Difficile toutefois d’imaginer l’Australienne aller beaucoup plus loin. Surtout si les conditions climatiques se mettent à changer comme annoncé par la météo. Et puis, en face, il y aura Svetlana Kuznetsova.

Mine de rien, Kuznetsova est la seule joueuse encore en lice dans ce tournoi à avoir déjà gagné un tournoi du Grand Chelem. Elle est aussi la seule joueuse à avoir battu Dinara Safina depuis qu’elle est devenue n°1 mondiale. Des arguments qui plaident indéniablement en sa faveur, tout comme sa science de la terre battue. Formée à l’école espagnole, Svetlana sait glisser sur l’ocre, arrondir ses frappes, placer du lift si besoin… Choses finalement bien rares chez les filles aujourd’hui. Rien d’étonnant donc de la retrouver une nouvelle fois au rendez-vous des demi-finales. Seul point faible de la Russe, mais de taille tant il lui a joué des tours dans le passé (et a encore failli lui en jouer contre Serena Williams) : son mental, trop friable dans les moments-clés d’un match. Si cela devrait logiquement passer contre Stosur, ce sera une autre paire de manche en finale, si les retrouvailles avec sa compatriote Dinara se concrétisent…

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

122 Responses to Panorama des demi-finales dames

  1. Antoine 5 juin 2009 at 14:45

    Il dérouille grave Gonzalez, comme le autres..Soderling est monstrueux: 70 % de premières, 72% de points gagnés sur sa première, à peine moins sur sa seconde 62%..Gonzo a sauvé 7 balles de break sur 10 et se retrouve mené deux sets à zéro..autrement dit, il est très très mal barré..Mine de rien, Soderling n’a toujours pas perdu un set depuis que Nadal lui en a piqué un…

  2. Alexis 5 juin 2009 at 15:08

    Gonzalez retrouve sa première balle, la confiance voire la lucidité (si si)peuvent suivre.

  3. Franck-V 5 juin 2009 at 15:10

    Rafael Nadal a annoncé ce vendredi son forfait pour le Queen’s selon le site officiel du tournoi qui débute lundi. Le tenant du titre ne peut donc défendre son bien en raison de douleurs au genou.

  4. Guillaume 5 juin 2009 at 15:11

    Alors que l’on apprend que Rafael Nadal va faire l’impasse sur le Queen’s. Officiellement, problème au genou.

    Choix intelligent. Vu son état lors de ce Roland, il faut avant qu’il tout qu’il se repose, récupère de la fraîcheur, et revienne en ayant évacué au maximum la déception du French

  5. Franck-V 5 juin 2009 at 15:15

    Oui, besoin de fraîcheur physique.. et morale.

  6. Alexis 5 juin 2009 at 15:24

    Et voilà, 3e set Gonzalez, avec mise en évidence de la principale lacune de Söderling, à savoir la grâce d’un albatros à terre lorsqu’il ne domine pas l’échange.

  7. Bastien 5 juin 2009 at 15:30

    Gonzalez retrouve du peps dans cette 3ème manche, notamment au service, et il y a plus de fautes de part et d’autres alors que le ratio winner/fautes était incroyable depuis le début.

    La fin du match va être très intéressante.

    Contre ces deux joueurs, je pense que Fed peut se faire marcher dessus au début, avant de revenir au mental… et de s’échapper inexorablement.

  8. Bastien 5 juin 2009 at 15:32

    En ce début de quatrième set, les poètes sont de retour !

  9. Alexis 5 juin 2009 at 15:42

    En fait en début de match Söderling fait un peu du Monfils contre Roddick, grand service, grand coup droit, bons retours, etc etc, mais je crois que cette domination est essentiellement due a un Gonzalez qui n’arrive pas à le jouer intelligemment. A 2 sets à 1, il y aura peut-être un peu moins de confiance et donc de missiles sur les lignes.

  10. MarieJo 5 juin 2009 at 15:55

    c’est moi, ou soderling semble avoir baissé un tout petit peu de régime, un peu moins de longueur de balle et retour de service moins kamikaze ?
    en tous cas gonzo s’accroche avec une hargne admirable.

  11. Bastien 5 juin 2009 at 16:03

    Et surtout retour de ses sautes de concentration.

    Il faut dire que le chilien bondissant ne lui facilite pas la tâche avec ses facéties (essuyage de ligne avec les fessiers, vraiment trop la classe ce gonzo !).

  12. Franck-V 5 juin 2009 at 16:08

    Fed va pas commencer avant au moins 17h, que dit la météo?

  13. Bastien 5 juin 2009 at 16:15

    Gonzo la foudre se dirige tout droit vers la finale

  14. Alexis 5 juin 2009 at 16:17

    Comme j’ai pu le lire ailleurs j’ai l’impression que le carrosse redevient citrouille.Tout le mérite pour Gonzalez qui n’a rien lâché.

  15. benoit 5 juin 2009 at 16:29

    Pas fini ce match !

  16. Bastien 5 juin 2009 at 16:40

    c’est le second effet krisprolls. C’est le tournoi de Soderling !

  17. Franck-V 5 juin 2009 at 16:49

    C’est simple comme Ikéa

  18. Cedric 5 juin 2009 at 17:35

    Mes premiers mots sur ce site d’abord pour féliciter Guillaume pour son article ciselé et concis, tant mieux pour un tennis féminin qui bon voilà quoi …

    j’ai vu que le site regorgeait des articles dont il privait le moribond sportvox. Tant mieux, leur qualité et leur singularité m’avait manquées !

    Sinon, pas plus, je n’ai pas vu une seule image de la 1ere demie, …et me hâte pour espérer rentrer at home et mater un peu de Fed De la poutre.

    ça va être dur pour le Suisse, …

  19. Kristian 5 juin 2009 at 17:43

    Confirmation: C’est dur pour le suisse..

  20. colin 5 juin 2009 at 18:04

    Du Poulain vient de remporter un set pour la première fois face à Federer, à l’instar de PHM au 3ème tour.

    Mais quelque chose me dit que ce ne sera pas le dernier…

  21. isabelle 5 juin 2009 at 18:14

    Bonjour
    ça sent le tie break au 2eme set…si fed passe en finale, ça va pas etre une partie de plaisir contre Soderling. les joueurs les plus durs a battre sont ceux qui sont en etat de grace, sur leur lancee, comme l’est le suedois. et si soderling bat Fed en finale? la il faut qu’il gagne son jeu

  22. colin 5 juin 2009 at 18:30

    Egalisation 1 set partout… ça ressemble au match de Delpo contre Gatson, et derrière il lui avait mis 6-1 6-4…

  23. Marc 5 juin 2009 at 18:32

    C’est dur ! Fed se bat, mais moi qui ai vu Del Potro/Robredo à RG, je trouve qu’il est 10 fois + impressionnant

  24. isabelle 5 juin 2009 at 18:35

    break pour delpo; il faut qu’il se reveille, delpo c’est pas tommy haas.

  25. Bastien 5 juin 2009 at 18:36

    C’est bizarre, je trouvais pas que ça ressemblait tant que ça au match face à Tsonga (début du premier set magnifique et beaucoup plus serrée et tie-break à sens unique), et pourtant on dirait que tu pourrais avoir raison, en tout cas sur ce set.

  26. Bastien 5 juin 2009 at 18:39

    La qualité de cet argentin, ce n’était pas de la poutre aux yeux… la preuve, il prend la poutre d’escampette.

  27. isabelle 5 juin 2009 at 19:07

    en espagnol potro signifie poulain :) rien a voir avec la poutre, d’ailleurs ça veut dire cheval d’arçons

  28. Bastien 5 juin 2009 at 19:26

    c’est pour ça que c’est d’autant plus marrant de l’appeler comme ça !

    (et ça va tellement mieux avec son jeu)

  29. Bastien 5 juin 2009 at 19:29

    Fed a déja eu un parcours gagnant en GC en lâchant (au moins) 6 sets en route ?

  30. Fabien 5 juin 2009 at 19:52

    Ouf, c’est un peu étouffant ce match!

    En tous cas, quel que soit le gagnant, Del potro aura bien gagné ses galons de vrai joueur de tennis cette fois!

  31. MarieJo 5 juin 2009 at 20:22

    c’était noël pour fed avec une DF qui lui offre le break, delpo en train de baisser de régime, en tous cas au service c’est flagrant avec les stats, par contre coté coup droit ça part ! purée quel long de ligne…

  32. Franck-V 5 juin 2009 at 20:37

    Il veut me faire mourir

  33. Guillaume 5 juin 2009 at 20:42

    Quel 5e set !

    J’aime ce Roger, devenu ces derniers mois tellement… humain. Etincelant parfois, laborieux souvent. Mais qui se sort les tripes. Dans un cinquième set où on a senti la peur des deux côtés, il a su – enfin – forcer son destin.

    Plus qu’une marche à gravir, et pas forcément la plus simple. Si Soderling continue de jouer on fire, avec en face un Fed qui risque d’être rattrapé par l’évènement, ça peut être le parfait chausse-trappe.

    Concernant Del Potro, j’ai acquis aujourd’hui une certitude : il gagnera son prochain face-à-face avec Federer. Et ne va pas longtemps se satisfaire du dossard de « meilleur des mauvais », comme il dit avec humour.

    • Guillaume 5 juin 2009 at 20:44

      Si Benja passe dans les environs : je crois que beaucoup d’entre nous ressentent ces temps-ci ce que tu as vécu il y a 10 ans. Dis-moi, de combien d’années as-tu vieilli durant la quinzaine de Dédé ?

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis